Une étrange vague de suicides frappe les oligarques russes
Mystérieuse vague de suicides chez les oligarques russes

Une étrange vague de suicides frappe les oligarques russes

Il est difficile de dire ce qui se passe actuellement chez les oligarques russes. Une vague de suicide parmi eux a été signalée ces derniers temps. Mais les conditions restent bien floues.

Deux oligarques russes retrouvés morts en moins de 48 heures

Deux oligarques russes ont été retrouvés morts à moins de 48 heures d’intervalle aux côtés de leurs familles dans des circonstances mystérieuses tant les deux situations se ressemble.

Tout d’abord, c’est le corps de Vladislav Avayev, ancien vice-président de la banque russe Gazprombank, qui a été retrouvé avec ceux de sa femme et de sa fille dans leur appartement familial de Moscou la semaine dernière, a rapporté l’agence de presse russe TASS le 18 avril. Gazprombank est la troisième plus grande banque de Russie, et elle est contrôlée par le géant de l’énergie Gazprom, le principal exportateur de gaz naturel du pays.

Selon les preuves préliminaires, les décès sont le résultat d’un meurtre-suicide car Vladislav Ayayev était porteur d’une arme à feu et le logement était verrouillé de l’intérieur, mais une enquête policière était en cours. Avayev était un ancien responsable du Kremlin, selon les médias occidentaux.

Mardi 19 avril, ce sont les cadavres de trois personnes qui ont été retrouvés dans une grande villa de Lloret del Mar, en Espagne. Ces trois personnes sont Sergey Protosenya, un oligarque russe membre du conseil d’administration de Novatek, sa femme et sa fille, comme dans le cas de Vladislav Avayev. Novatek est le plus grand producteur indépendant de gaz naturel de Russie. L’homme aurait été retrouvé pendu dans le jardin de sa villa.

La police espagnole privilégie la thèse d’un crime intrafamilial perpétré par le père de famille, mais les circonstances restent encore floues.

Une hécatombe de suicide chez les oligarques russes

Les morts de ces deux oligarques russes, de leurs femmes et de leurs filles interviennent après une série de suicides suspects chez les oligarques.

Le 24 mars, c’est Vasily Melnikov qui a été retrouvé mort avec sa femme et ses deux fils, âgés de 10 et 4 ans. Il travaillait pour la firme médicale Medstorm. Comme Vladislav Avaev et Sergey Protosenya, la piste d’un homicide familial, puis d’un suicide, est étudiée.

Le 28 Février, Mikhail Watford, oligarque russe d’origine ukrainienne ayant fait fortune dans le gaz et le pétrole, était retrouvé pendu dans le garage de sa maison du Surrey, au Royaume-Uni. C’est son jardinier qui a fait la macabre découverte. Selon la police du Surrey, les circonstances de sa mort ne sont pas jugées comme étant suspectes.

Plus tôt cette année, c’est Leonid Shulman et Alexander Tyulyakov qui ont été retrouvés morts dans des circonstances mystérieuses. Alexander Tyulyakov a été retrouvé pendu dans le garage de sa résidence, à proximité de Saint-Pétersbourg, le lendemain de l’invasion russe le 25 février. Un message a été laissé près du corps, évoquant un suicide.

En janvier, c’est Leonid Shulman, chef du service de transport Invest de Gazprom qui a été trouvé sans vie, dans la salle de bain de sa résidence, située dans la région de Saint-Pétersbourg. Une note, parlant de suicide, a aussi été trouvée près de son corps.

Des suicides, vraiment ?

Toutes les théories émergent à propos de ces morts suspectes, alimentant aussi les complots. Les enquêteurs n’écartent pour l’instant aucune piste. Certains évoquent des suicides motivés par les sanctions économiques et financières prises par les différents pays dont l’Union Européenne à l’égard de la Russie. Certains milliardaires russes auraient vu leur fortune s’effondrer.

La société Novatek, là où travaillait l’oligarque Sergey Protosenya, a déclaré être « convaincu » que « les spéculations » qui émergent dans les médias à propos de la mort suspecte de Sergey « n’ont aucun rapport avec la réalité ».

Quoi qu’il en soit, peut-être que nous le saurons un jour, ou jamais. En attendant, en comptant leurs proches, c’est plus de 13 personnes qui ont trouvé la mort dans ces décès suspects.

Articles similaires...