Qu'est-ce qu'une junk bond ?
Junk bond

Qu’est-ce qu’une junk bond ?

Les junk bonds sont des obligations qui sont susceptibles de ne pas être remboursées en raison du risque de défaut de l’émetteur. Voici tout ce que vous devez savoir sur ce type d’obligation spéciale.

Junk bond : définition

Les junk bonds, ou « obligations pourries » en français, sont des obligations émises par des entreprises n’ayant pas demandé de notation ou ayant obtenu une notation médiocre à cause de leurs difficultés financières et de leur risque élevé d’insolvabilité.

Les entreprises qui émettent des obligations pourries sont généralement des start-ups ou des entreprises qui ont des difficultés financières. Une obligation correspond à un titre de dette par lequel une entreprise ou un État se finance auprès d’investisseurs particuliers ou professionnels.

Ce type d’obligation présente un risque de défaut plus important que la plupart des obligations émises par les entreprises et les gouvernements. Le risque de défaut de paiement de sa dette par l’émetteur est tel que le taux d’intérêt de ces obligations est parfois très sensiblement plus élevé que celui offert par les grands émetteurs du marché. 

L’arrêté du 7 juillet 1994 relatif à la terminologie économique et financière définit la junk bond comme étant une obligation à haut risque. C’est pour cela qu’on les appelle aussi « obligation pourrie ».

Quelle est l’origine des junk bonds ?

Utilisées pour la première fois aux États-Unis en 1987, où leur apparition a été rendue possible par la déréglementation de mai 1975, la première banque à les avoir mis en avant est la banque d’investissement Bear Stearns.

Auparavant, les entreprises qui n’étaient pas en mesure d’émettre des obligations bien notées se financent exclusivement auprès des banques. Elles se sont considérablement développées au cours des années 1980.

Dans sa forme la plus moderne, l’obligation apparaît fréquemment comme un moyen de financement hybride entre dette bancaire et capital. L’obligation cesse, ainsi, d’être le placement de « bon père de famille » du petit porteur qui recherche une absence de risque pour devenir une solution pour les entreprises dont la situation financière ne permet pas un recours à l’emprunt bancaire. En contrepartie du risque plus élevé de défaillance de l’émetteur, l’obligation devient alors un placement à très forte rémunération (obligations à haut rendement dites high yield ou junk bonds). 

Comment investir dans les junk bonds ?

Le plus souvent pourtant, ce sont des investisseurs expérimentés au portefeuille diversifié qui optent pour de tels placements. Il est possible d’acheter des junk bonds en ligne via un courtier

Certains ETF se sont spécialisés dans les junks bonds et proposent des rendements alléchants. C’est sans doute la meilleure façon d’investir dans les junk bonds – c’est en tout cas celle choisie par la FED – car le risque est diversifié puisque l’ETF va investir dans beaucoup d’obligations différentes avec plus ou moins de risque. 

Top 3 des ETF proposant un rendement annuel à environ 10% :

– MFS Intermediate High Income Fund (US59318T1097)

– Barings Global Short Duration High Yield Fund (US06760L1008)

– KKR Income Opportunities Fund (US48249T1060)

Attention, les junk bonds sont des placements très risqués et le risque de perte en capital est plus élevé que sur d’autres placements financiers.

Junk bonds définition

Les avantages des junk bonds

Les junk bonds sont généralement achetées dans un but purement spéculatif. Les obligations à haut risque offrent des taux d’intérêt de trois à quatre points plus élevés que les obligations d’État, par nature beaucoup plus sûres. 

Ces obligations pourries ont également le potentiel d’augmenter considérablement leur prix si la situation financière de l’entreprise s’améliore dans le temps. Il s’agit d’un pari sur une entreprise, tout simplement.

Les junk bonds permettent également d’indiquer le sentiment des investisseurs sur le marché. Cela permet de savoir quand les investisseurs sont prêts à prendre des risques ou à les éviter. Lors d’un bear market, les investisseurs sont moins enclin à prendre des risques, donc les junk bonds ont moins de popularité auprès des investisseurs.

Les junk bonds constituent le moyen principal de financement des entreprises qui ne peuvent pas avoir recours à l’emprunt bancaire. Ainsi, ces obligations permettent de participer à l’économie. Sans les junk bonds, les possibilités d’emprunts auprès des banques seraient très limitées pour les sociétés, et nombre d’entre elles devraient alors baisser le rideau.

Les inconvénients des junk bonds

Le principal inconvénient des junk bonds est leur risque de défaut beaucoup plus élevé que la plupart des obligations bénéficiant d’une meilleure notation de crédit.

De plus, ce type d’obligation est très volatil en raison de l’incertitude entourant les résultats financiers de l’entreprise qui a émis l’obligation.

Les junk bonds sont aussi souvent pointées du doigt dans la survenue des crises financières majeures. On leur a notamment reproché le krach d’octobre 1987 aussi appelé « krach de la folie des junk bonds ».

Mais également dans une moindre mesure les dernières grandes crises récentes telles que la crise de 1989, la crise de 2001 ou bulle Internet et la crise de 2008 dite crise des subprimes. En effet, le mouvement de panique de 2008 fut lié à la présence de junk bonds dans les paquets et échangés par les banques sur le plan international. 

En résumé : ce qu’est une junk bond

Une junk bond est une obligation pourrie en raison du risque de défaut de son émetteur. Cela permet à des entreprises qui possèdent une mauvaise notation ou pas de notation de se financer, une alternative aux banques qui ne veulent pas leur prêter de l’argent.

Il s’agit d’un placement à haut rendement mais très risqué, réservé aux investisseurs expérimenté dans une optique de diversification de portefeuille.

 

Articles similaires...