Le personal MBA - Résumé du livre
Résumé Le personal MBA

Le personal MBA – Résumé du livre

Les bases pour faire décoller un business

Dans cet ouvrage, vous allez découvrir quelles sont les choses que vous devez vraiment savoir pour faire décoller votre affaire. L’auteur vous montre que vous n’aurez pas forcément tous les enseignements nécessaires à l’école, et il montre aussi que vous n’avez pas besoin de faire une grande école de commerce pour vous en sortir dans vos affaires. 

La citation préférée de l’auteur, Josh Kaufman, est :

« Les écoles de commerce ne créent pas des gens qui réussissent. Elles ne font que les accepter pour ensuite s’attribuer le mérite de leur réussite »

L’auteur a été employé chez Procter and Gamble (qui est l’un des plus grands producteurs de biens de consommation) jusqu’en 2011, c’est-à-dire jusqu’à ce que son livre commence à décoller. Il en a vendu plusieurs milliers d’exemplaires. Il est aujourd’hui devenu un chercheur à plein temps, écrivain, mais aussi père et mari

Ce livre est comme un manuel pour ceux qui n’ont pas le sens des affaires. Il vous présente les plus grands principes des MBA, sans que vous ayez besoin de dépenser des milliers d’euros dans des écoles. En plus, l’auteur se vante de vous donner des conseils qui fonctionnent dans la pratique, et pas uniquement dans la théorie comme ce que l’on vous enseigne dans les écoles. 

3 leçons importantes à retenir

Voici les trois leçons importantes données dans le livre :

  • Faites-en sorte que votre entreprise réponde à au moins l’un des quatre besoins fondamentaux
  • Faites attention au contexte de votre message marketing
  • En cas de partenariat, faites tout de suite le travail pour que la négociation devienne facile

Pour en savoir plus, vous pouvez continuer à lire notre résumé.

1) Répondez à au moins l’un des quatre besoins fondamentaux avec votre entreprise

Si vous voulez vendre facilement votre produit, il faut que celui-ci réponde à un besoin fondamental, pour que les gens soient obligés de le posséder. Vous devez donc essayer de trouver le besoin principal de vos clients dans la solution actuelle dans laquelle ils se trouvent. Ainsi, vous pourrez conclure très facilement une vente. Par exemple, un randonneur en plein milieu du désert pourra acheter une bouteille d’eau à n’importe quel prix, car il en a un besoin fondamental. Vous pouvez aussi trouver des collectionneurs qui sont prêts à mettre des sommes folles dans des objets, juste parce qu’ils sont en nombre limité.

Vous devez donc proposer un produit qui répond à l’un des besoins fondamentaux.

Selon l’auteur, ils sont au nombre de quatre :

  • Le désir de collectionner les choses
  • Le désir de créer des liens avec les autres
  • Le désir d’apprendre et de satisfaire la curiosité
  • Le besoin de nous battre pour notre survie et celle de nos proches

Alors quand vous avez une idée d’entreprise, essayez de vous demander lequel de ces besoins ou désirs vous êtes en mesure de combler. Et c’est seulement si vous pouvez répondre à cette question que vous pouvez envisager de passer à l’étape suivant, c’est-à-dire la concrétisation de votre idée. 

2) Pensez au contexte de votre message marketing

Vous ne le savez peut-être pas, mais en marketing, la façon dont vous délivrez votre message et tout aussi importante, voir même plus que le message en lui-même. Comme ledit Gary Vaynerchuk : le contenu est roi, mais le contexte est Dieu

Bien sûr, le message que vous faites passer est très important. Il doit être simple, clair, et marquer les esprits. Mais vous devez aussi trouver le bon contexte, le bon timing, car sinon, votre message aura beau être le plus pertinent du monde, personne ne l’écoutera. 

Par exemple, vous êtes sûrement heureux de recevoir de temps en temps (environ une fois par mois) des newsletters dans votre boite mail. Mais si une même entreprise vous envoyait tous les jours des mails, vous finiriez par vous en lasser, car personne n’aime avoir une boite mail surchargée. Les mails ne sont donc pas adaptés pour envoyer beaucoup de messages très courts. Dans ce cas, il vaut mieux passer par un réseau social comme Twitter. 

N’oubliez donc pas que même si votre message est important, son contexte et sa manière d’être répandue joue un rôle capital. 

3) Pour conclure une entente, faites le travail dès le début afin de rendre les négociations faciles

Si vous vous lancez dans les affaires, vous allez sûrement devoir conclure des ententes et faire des partenariats. Et ce n’est pas quelque chose d’inné pour tout le monde. Alors, pour vous décharger un peu quand le moment sera venu de vous asseoir à une table et de négocier, vous pouvez essayer de faire tout le travail le plus difficile en amont. 

L’auteur entend par là que vous devez essayer de vous renseigner le plus possible sur l’interlocuteur que vous aurez face à vous, afin de vous assurer que c’est bien un décidant, et pas seulement quelqu’un qui a pour mission de se renseigner sur vous. Vous allez aussi devoir choisir le cadre de la rencontre.

Si possible, optez pour une manière de faire qui vous met en confiance. Essayez aussi de vous renseigner le plus possible sur l’entreprise avec laquelle vous voulez faire un partenariat. Penchez-vous sur leur offre, et essayez de faire en sorte que votre offre paraisse supérieure à la leur. Essayez aussi d’imaginer quelles questions et objections pourraient intervenir pendant l’entretien, afin de pouvoir vous préparer au mieux. 

Et pour finir, penchez-vous sur les compromis et concessions que vous seriez prêt à faire si jamais les négociations avec la deuxième partie se passent mal, et que vous deviez en arriver là. 

Ainsi, en vous préparant bien et en faisant le gros du travail en amont, vous allez pouvoir être plus détendu pendant les négociations, ce qui rendra les choses beaucoup plus faciles.

 

Articles similaires...