Les placements et investissements les plus rentables en 2022
Placements et investissements les plus rentables

Les placements et investissements les plus rentables en 2022

Pour se constituer un patrimoine confortable, la plupart des gens s’intéressent aux placements et aux investissements. Comme l’a démontré la pandémie de coronavirus, une économie apparemment stable peut être rapidement bouleversée, laissant ceux qui n’étaient pas préparés à des temps difficiles se démener pour trouver un revenu. Quels sont les meilleurs investissements à réaliser cette année pour les investisseurs ? L’une des idées est d’avoir une combinaison d’investissements plus sûrs et d’investissements plus risqués, à rendement plus élevé.

Pourquoi investir ?

Investir permet aux personnes de faire fructifier leur capital. Aujourd’hui, il est très facile d’investir totalement en ligne avec les nombreux courtiers et banques présentes sur Internet. L’investissement d’aujourd’hui est plus accessible qu’avant, et c’est bien pour cela que de plus en plus de français sautent le pas.

Et contrairement aux idées reçues, l’investissement ne nécessite pas un gros capital. Il est tout à fait possible d’investir une petite somme chaque mois, afin de profiter sur le long terme de la mécanique des intérêts composés qui démultiplieront votre capital de départ.

L’investissement peut vous fournir une autre source de revenus, financer votre retraite ou même vous sortir d’une situation financière difficile. Par-dessus tout, les placements font croître votre patrimoine, ce qui vous aide à atteindre vos objectifs financiers et à augmenter votre pouvoir d’achat au fil du temps.

Bien que l’investissement permette d’accroître la richesse, vous devez également trouver un équilibre entre les gains potentiels et le risque encouru. Pour ce faire, vous devez être en bonne position financière, c’est-à-dire avoir un niveau d’endettement raisonnable, disposer d’une épargne en adéquation avec votre niveau de vie et être en mesure de faire face aux hauts et aux bas du marché sans avoir besoin d’accéder à votre argent.

Quels sont les différents types d’investissement ?

Il existe de nombreuses façons d’investir, qu’il s’agisse de choix très sûrs comme les comptes bancaires ou les fonds euros, d’investissements légèrement plus risqués comme les obligations, ou même de choix à risque plus élevé comme les fonds indiciels ou les actions individuelles.

Dans l’univers des investissements, vous trouverez forcément un placement qui sera en adéquation avec vos besoins et vos objectifs d’investissement, sachez-le. Aussi, vous pouvez combiner les placements pour créer un portefeuille bien équilibré et diversifié, c’est-à-dire plus sûr.

Attention : Investir comporte un risque de perte.

Les meilleurs placements et investissements en 2022

Il existe de nombreux placements et investissements rentables, mais le plus intéressant reste la bourse sur le long terme. Il y a également l’immobilier qui arrive en deuxième position.

1. Les actions cotées en bourse

Les actions cotées en bourse restent de loin le placement le plus rentable sur le long terme avec une performance moyenne comprise en 8% et 10% par an. C’est bien évidemment une moyenne, et il se peut que certaines années votre performance soit supérieure, et que d’autres années votre performance soit carrément négative.

Mais ce qui compte, c’est qu’au bout de 8, 10 ou 15 ans, vous soyez en positif. Les actions individuelles s’envisagent dans une optique de long terme, à part si vous tentez des stratégies bourse à court terme qui sont beaucoup plus risquées. Cela demande également plus de connaissances et de compétences le trading à court terme.

Les actions individuelles constituent aussi l’un des placements les plus risqués. Il suffit qu’une action de société que l’on a sélectionné fasse faillite, pour perdre son investissement. Après évidemment, tout dépend quelles sociétés vous allez sélectionner. Si vous sélectionnez des large cap, le risque de faillite est quand même très faible mais pas inexistant.

Pour diminuer ces risques, pensez à bien diversifier vos actions au sein de votre portefeuille que ce soit au niveau du secteur d’activité mais aussi du secteur géographique. Cela vous permettra d’avoir un portefeuille plus résistant en temps de crise.

Les actions individuelles peuvent être achetées par le biais d’un PEA ou d’un compte-titres.

Investir en bourse par le biais d’actions individuelles nécessite certaines connaissances afin d’analyser chaque action, ainsi qu’un capital assez conséquent car le prix de certaines actions n’est pas donné à tout le monde. Pour posséder un panier d’actions en une seule transaction à moindre coût, il existe une alternative dont nous allons parler : les ETF.

2. Les ETF négociés en bourse

Les ETF négociés en bourse sont des fonds indiciels cotés qui pratiquent une gestion passive. Si vous ne comprenez pas trop ce que je viens de dire, ne vous inquiétez pas, je vais vous l’expliquer. Pour faire simple, les ETF (également appelés trackers) sont des fonds d’investissement où plusieurs centaines voir milliers d’investisseurs mettent leur argent en commun pour investir dans plusieurs sociétés en même temps sur une thématique ou une catégorie donnée.

La particularité de ces ETF est qu’ils suivent uniquement la performance d’un indice boursier, sans chercher à avoir une meilleure performance. Il est coutume de dire dans le milieu financier que la gestion passive porte ses fruits à long terme ou à très long terme et qu’elle est même souvent plus performante que la gestion active qui consiste à sélectionner soi-même ses actions (et que l’on appelle également stock picking).

Par exemple, les ETF MSCI World qui suivent la performance de l’indice MSCI World composé d’un panier de plus de 1 500 actions à travers le monde (dont les plus grosses capitalisations boursière de type Apple, Amazon, etc) à travers plus de 23 pays dans le monde affiche une performance moyenne de 13% par an depuis 2011 !

Cet indice est l’un des plus populaires auprès des investisseurs particuliers car il reflète plus de 85% de la capitalisation boursière mondiale, ce qui en fait l’ETF le plus diversifié au monde. Plusieurs sociétés de gestion comme Amundi ou Lyxor ont un ETF MSCI World au sein de leur société, car elles savent que c’est l’un des plus populaires.

Les ETF possèdent aussi l’avantage indéniable contrairement aux fonds gérés de manière active de type OCPVM d’avoir des frais bien plus intéressants et abordables (entre 0,2% et 0,5% de frais de gestion annuels contre 1% à 3% pour un OPCVM classique).

Vous l’aurez compris, les ETF permettent à la fois de diversifier son portefeuille à moindre frais en une seule transaction tout en profitant des magnifiques performances de la bourse. En plus, les ETF demandent moins d’analyse que les actions individuelles car ils pratiquent une gestion passive, donc ils sont accessibles même si vous n’avez peu de connaissances en matière boursière.

Investir dans les ETF peut se faire par le biais d’un PEA ou d’un compte-titres.

3. Le crowdfunding immobilier

L’un des placements les plus rentables en 2022 se situe dans l’immobilier, et c’est ce que l’on appelle le crowdfunding immobilier. Le crowdfunding immobilier, ou financement participatif en français, est une méthode de financement à court terme pour des projets immobiliers dans l’économie réelle (immobilier à usage d’habitation, à usage commercial, etc.).

Ce type de placement immobilier affiche une performance moyenne comprise entre 7% et 10% par an.

Par contre, le crowdfunding immobilier est adapté pour des projets d’investissement à court terme (de 1 à 3 ans selon les projets). Mais cela reste intéressant pour les investisseurs désireux de diversifier leur portefeuille.

Il est possible d’investir dans le crowdfunding immobilier directement en ligne sur des plateformes spécialisées comme Homunity.

4. L’immobilier

L’immobilier reste le placement préféré des français. Il est réputé comme étant un placement sûr, car on investit dans la pierre. L’immobilier locatif ou l’immobilier commercial peuvent afficher d’excellentes performances annuelles.

Souvent réputé pour être inaccessible pour ses prix importants, l’immobilier est pourtant accessible avec un petit budget. Il existe plusieurs types de véhicules d’investissement pour être exposé au marché immobilier, sans pour autant avoir besoin d’un crédit pour financer un investissement.

Il est même possible d’investir en bourse dans l’immobilier, et d’être à la fois exposé au marché boursier et au marché immobilier ! Voici les 10 meilleures actions immobilières en bourse.

5. Les biens divers

Saviez-vous qu’il était possible d’investir dans le vin, le champagne, le whisky, les caves, les sacs de luxe, les parkings, les sneakers ou encore la location de voitures ? Ces investissements dans les biens divers peuvent afficher d’excellentes performances avec le temps, et parfois des performances supérieures à tous les investissements que l’on vient de citer.

Ces investissements atypiques sont très souvent ignorés. Ils sont aussi plus risqués car il n’existe pas de marché officiellement avec une cotation du prix en temps réel. Mais certaines bouteilles de whisky, de champagne ou de vin peuvent afficher des prix incroyables avec le temps.

C’est le même cas pour les sacs de luxe les plus rares comme les sacs Chanel qui peuvent très largement s’apprécier avec le temps. Pareil pour les chaussures de type sneakers.

Les biens divers constituent bien souvent des passions pour leurs propriétaires, et ils ne sont pas accessibles à tout le monde. Ils nécessitent bien souvent un bon capital de départ pour investir dedans.

6. Les cryptomonnaies

Même si cet investissement est relativement nouveau, il s’agit bien d’un placement à part entière. Investir dans les cryptomonnaies peut s’avérer très lucratif avec le temps.

Malgré cette année catastrophique et sa baisse de -55% depuis le début de l’année 2022, le Bitcoin affiche une performance de +213 000% depuis 2012. Bien plus que tout autre placement, vous l’aurez compris. Mais à l’époque, difficile de prévoir la folle ascension de cette cryptomonnaie dont personne ne croyait.

Aujourd’hui, de plus en plus d’institutionnels commencent à investir dans le Bitcoin et même l’Ethereum. Les altcoins, c’est-à-dire les cryptomonnaies alternatives au bitcoin peuvent être beaucoup plus risquées. C’est un peu comme le casino.

Les cryptomonnaies restent des investissements très risquées et le risque de perte en capital est bien présent, plus que jamais. Mais allouer une petite part de son capital aux cryptos dans les phases de forte correction du marché quand on a une tolérance au risque élevée, cela peut être plus intelligent que l’on ne pense pour diversifier son portefeuille.

Mais attention, il faut avoir le coeur accroché.

Quelques conseils avant d’investir

Avant d’investir et de savoir dans quoi investir, il est important de prendre en compte plusieurs éléments comme votre tolérance au risque, votre horizon d’investissement, vos connaissances en matière d’investissement, votre situation financière et le montant que vous pouvez investir.

Si vous souhaitez faire fructifier votre argent au lieu de le laisser dormir sur un livret bancaire qui vous rapportera pas d’argent (à cause du niveau de l’inflation, vous risquez même de perdre du pouvoir d’achat), vous pouvez soit opter pour des placements à faible risque qui rapportent un faible rendement ou un rendement modeste, soit vous pouvez prendre plus de risques et viser un rendement plus élevé.

En matière d’investissement, il y a toujours une corrélation entre le risque et le rendement. Si quelqu’un essaye de vous faire croire que vous allez gagner beaucoup d’argent en prenant très peu de risque ou que le placement est considéré comme « sûr », vous pouvez être certain que c’est une arnaque.

Rien ne vous empêche aussi de combiner une approche équilibrée, en ayant des placements absolument sûrs à faible rendement tout en vous donnant la possibilité d’une croissance à long terme sur des placements plus risqués comme les actions.

  • Déterminer sa tolérance au risque

La tolérance au risque désigne le degré de tolérance aux fluctuations de la valeur de vos investissements. Êtes-vous prêt à prendre de gros risques pour obtenir de gros rendements ? Ou avez-vous besoin d’un portefeuille plus stable avec moins de risques ? Comment réagirez-vous si votre placement fait -30% pendant une année ? Ce sont toutes ces questions que vous devez vous poser avant d’investir afin de déterminer votre tolérance au risque.

La tolérance au risque peut être psychologique ou simplement liée à votre situation financière personnelle. Plus votre tolérance au risque sera élevée, plus vos rendements pourront être importants. Mais en contrepartie, plus vos risques de perte seront également élevés, car vos placements seront plus volatils et risqués.

Il est coutume de dire qu’à long terme, le risque de perte diminue. À long terme voir très long terme, les placements comme les actions ont très généralement des rendements positifs, mais encore une fois il peut y avoir des exceptions.

En bref, la tolérance au risque dépend uniquement de vos objectifs d’investissement mais aussi de votre personnalité en tant qu’investisseur. Si vous n’avez que très peu de sang froid, le risque pourra peut-être vous empêcher de dormir. Et lorsque l’on investit, le but est de faire fructifier son capital, pas de se mettre le mental à plat !

  • Penser à son horizon d’investissement

Avant d’investir, il faut aussi penser à son horizon d’investissement. Vous souhaitez investir à court, moyen ou long terme voir très long terme ? Quels sont vos objectifs avec ces placements ? Avez-vous besoin de cet argent demain ou dans 30 ans ? Épargnez-vous en vue du versement d’un acompte pour une maison dans trois ans ou envisagez-vous d’utiliser votre argent à la retraite ?

L’horizon d’investissement détermine quels types d’investissements sont les plus appropriés.

Si vous avez un horizon temporel plus court, vous avez sûrement besoin de l’argent pour un projet à court terme. Cela signifie que vous avez besoin d’investissements plus sûrs comme des livrets d’épargne bancaires, des fonds euros, ou peut-être des obligations. Ceux-ci fluctuent moins et sont généralement plus stables. Ce ne sont pas ceux qui rapportent beaucoup évidemment, mais pour un horizon d’investissement à court terme ils sont assez liquides donc vous pourrez disposer de l’argent à votre guise.

Si vous avez un horizon temporel plus long, vous pouvez vous permettre de prendre certains risques avec des investissements à rendement plus élevé mais plus volatils. Votre horizon temporel vous permet d’affronter les hauts et les bas du marché, avec l’espoir d’obtenir de meilleurs rendements à long terme. Avec un horizon temporel plus long, vous pouvez investir dans des actions et des fonds d’actions et les conserver pendant au moins 5 à 8 ans.

Il est important que vos investissements soient calibrés en fonction de votre horizon d’investissement. Autant vous dire qu’il n’est pas possible de placer une partie de son salaire en bourse pour espérer le multiplier en 3 mois et pouvoir s’acheter ce dont on rêve. Ça serait clairement utopique.

  • Vos connaissances en matière d’investissement

Investir, c’est bien, cela demande en général pas beaucoup de connaissances. Enfin, tout dépend du type de placement auquel vous prétendez. Mais il est inutile d’essayer de jouer au trader pour faire fructifier son argent si l’on ne dispose pas des connaissances et de l’expérience nécessaire à ce type de stratégie.

Vos connaissances en matière d’investissement jouent un rôle clé dans le choix de vos placements. Certains placements ne nécessitent quasiment pas de connaissances comme les livrets d’épargne, et d’autres demandent plus de connaissances comme les actions, les obligations ou les fonds d’investissement.

Par exemple, tout le monde peut ouvrir un livret d’épargne auprès d’une banque sans connaissances particulièrement, en revanche tout le monde n’est pas doté de la capacité à comprendre le fonctionnement d’une action ou d’une obligation. Pour évaluer une action, il faut par exemple s’intéresser à l’entreprise, son secteur d’activité, ses produits, ses bilans financiers, en bref il faut savoir faire une analyse fondamentale de l’action (même sans connaître tous les indicateurs et ratios financiers).

Cependant, il existe des moyens de tirer profit du marché boursier même sans avoir énormément de connaissances en analyse. L’un des meilleurs est ce que l’on appelle le fonds indiciel négocié en bourse, ou ETF, qui est composé d’une série d’actions sur une thématique ou un secteur donné. Si une seule action de l’ETF connaît une mauvaise performance, cela n’affectera probablement pas beaucoup la performance globale. En fait, vous investissez dans la performance de dizaines, voire de centaines, d’actions, ce qui constitue plutôt un pari sur la performance globale du marché.

Vous devez donc comprendre les limites de vos connaissances lorsque vous envisagez des investissements.

  • Le montant à investir

Enfin, et tout aussi important que les autres éléments : il faut déterminer le montant que vous allez allouer à vos placements et vos investissements. Plus vous pouvez investir d’argent, plus il sera intéressant d’étudier des placements plus risqués et plus rémunérateurs.

Si vous pouvez apporter plus d’argent, cela peut valoir la peine de consacrer le temps nécessaire à la compréhension d’une action ou d’un secteur spécifique, car les gains potentiels sont beaucoup plus importants qu’avec des produits bancaires.

Mais surtout, retenez bien une chose : n’investissez sur des placements risqués que l’argent dont vous n’avez pas besoin dans l’immédiat. Par exemple, la bourse et l’immobilier sont des placements à long terme.

⚠️ Avertissement : Les informations présentées sont données à titre informatif et ne doivent être en aucun cas considérées comme un quelconque conseil en investissement, ou une recommandation d’achat ou de vente. Les informations contenues peuvent devenir obsolètes avec le temps.
L'investissement dans des produits financiers (actions, ETF, OPCVM, etc..) est risqué par nature et doit s'envisager à long terme, c'est pourquoi il est nécessaire que vous fassiez vos propres recherches avant toute décision d'investissement. 
Boursicoteur ne pourra être en aucun cas responsable des pertes ou dommages résultant d'une décision d'investissement, qu'elle soit ou non basée sur le contenu de l'article. 
Nous vous invitons également à vous rapprocher d'un conseiller financier ou un professionnel du secteur financier pour avoir un avis éclairé sur l’adéquation de ces investissements à votre situation personnelle.

Articles similaires...
Compte-titres bourse
Lire plus

Ouvrir un compte-titres en 2022 : Avantages, fiscalité, fonctionnement…

Le compte-titres est le compte indispensable pour pouvoir investir dans le monde entier. Très prisé des investisseurs particuliers comme des investisseurs professionnels, le compte-titres ordinaire est le support d’investissement le plus souple pour investir en Bourse sur une multitude d’instruments financiers : actions, obligations, matières premières, ETFs, produits dérivés...