Le scalping : C'est quoi ?
Scalping

Le scalping : C’est quoi ?

Le scalping est une méthode d’investissement à court terme prisé des investisseurs expérimentés. Bien qu’elle soit risquée, elle peut être intéressante pour profiter de la volatilité des marchés.

Le scalping : définition

Le scalping est une stratégie de trading à court terme qui se concentre davantage sur le volume de transactions effectuées que sur l’ampleur du gain généré sur chaque transaction.

L’autre nom de cette stratégie est le « scalp trading ».

Les personnes qui utilisent cette stratégie, les scalpers, entrent et sortent rapidement du marché, souvent plus rapidement que les day traders. Leur objectif est de réaliser de multiples petits profits sur de nombreuses transactions au cours d’une séance boursière, au lieu d’un profit plus élevé sur une ou deux transactions uniquement.

Selon les scalpers, il est moins risqué de profiter de petites variations du cours des actions que de prendre le risque de subir des grandes variations comme dans d’autres stratégies court terme. Mais cela implique de faire des transactions très souvent, et de se fixer un cadre temporel et des limites de prix.

Si la limite de prix à la hausse est atteinte, cela implique de vendre sans attendre de voir si le gain sera plus élevé, et inversement, si la limite de prix à la baisse a été atteinte, cela implique de vendre quelque soit les pertes engrangées.

Avec cette stratégie, les scalpers préfèrent s’appuyer sur l’analyse technique plutôt que sur l’analyse fondamentale. L’analyse technique est un moyen d’évaluer l’évolution future d’une action par rapport à son évolution passée. Les traders utilisent des graphiques et des indicateurs pour créer des points d’entrée et de sortie.

Comment fonctionne le scalping ?

Le scalping est une stratégie d’investissement à court terme pour les traders expérimentés. Cette méthode demande un timing précis qu’il faut respecter à la lettre pour ne pas perdre tout son capital très rapidement. 

Les scalpeurs font de nombreuses transactions sur les marchés, et utilisent des effets de leviers pour maximiser les profits dans un délai très court. Il est nécessaire de se concentrer sur les graphiques ayant un intervalle de temps très courte, comme les graphiques en chandeliers d’une minute et de cinq minutes.

Plusieurs indicateurs liés à l’analyse technique sont utiles : les indicateurs de momentum comme le stochastique, les moyennes mobiles exponentielles (MACD) et l’indice de force relative (RSI) sont très utilisés. 

Il faut également savoir appréhender les bandes de Bollinger et les points de référence comme les supports ou les résistances pour mieux anticiper l’évolution des prix à venir.

Les erreurs les plus courantes commises par les scalpers sont le mauvais timing, une mauvaise stratégie liée à un manque de formation ou de connaissances, l’absence de stop-loss pour limiter les pertes, ou encore un effet de levier trop important.

Comment faire du scalping ?

Pour faire du scalping, il est nécessaire d’être formé et de connaître les bases du trading. Mais il faut également faire preuve de sang-froid, et surtout d’être connecté tout le temps pour suivre l’actualité boursière ainsi que suivre ses positions.

Il existe plusieurs techniques qui permettent de faire du scalping, mais chaque trader peut se faire sa propre expérience. Voici les principales stratégies de scalping.

  • Le scalping sur le forex

Cette stratégie court terme s’applique sur le marché du forex qui offre de bonnes opportunités puisqu’il est ouvert en continu, 24 heures sur 24. Il est aussi appelé « marché des devises », et il s’agit de l’un des marchés les plus liquides du monde. L’objectif est de prendre position sur des paires de devises pendant quelques jours.

Pour faire du scalping sur le forex, il est pertinent de se concentrer sur les principales paires de devises comme l’euro et le dollar (EUR/USD) ou le Livre sterling et le dollar (GBP/USD). Ce sont des devises très liquides qui peuvent bénéficier d’un fort effet de levier afin de permettre aux scalpers d’engendrer des gains considérables.

Il faut éviter de prendre des positions sur des paires de devises peu liquides, qui ont des mouvements de prix très imprévisibles. Surtout si vous débutez, elles sont très risquées.

  • Le scalping sur les actions

Le scalping sur les actions est une stratégie très populaire auprès des investisseurs court terme, puisqu’elles présentent de forts volumes d’échanges, une excellente volatilité et une grande liquidité. Un mix parfait pour générer de bons gains ! 

Il est conseillé de scalper les actions du secteur technologique qui s’avèrent être très volatils. Ainsi que privilégier les secteurs en vogue au vu du contexte. Par exemple, dans un contexte inflationniste les actions du secteur de l’énergie ont le vent en poupe. 

  • Le scalping sur les indices boursiers

Il est tout à fait possible de faire du scalping sur des indices boursiers comme le NASDAQ Composite, le CAC40 ou encore le DAX30. C’est même très intéressant puisqu’ils disposent d’une bonne liquidité ainsi que des mouvements de prix élevés.

  • Le scalping sur les cryptos

Enfin, le plus intéressant est de faire du scalping sur les cryptomonnaies. Ces actifs sont tellement volatils qu’ils permettent d’engendrer des gains conséquents en faisant du scalping, à condition bien entendu d’être expérimenté. 

Mais comme les gains sont grands, il faut savoir aussi que les risques sont démultipliés.

Le meilleur broker pour faire du scalping

Comme le scalping peut générer des frais conséquents en raison du nombre élevé de transactions, il est nécessaire de choisir un broker adapté à cette stratégie d’investissement. De plus, il est nécessaire que le courtier utilisé autorise cette stratégie d’investissement. En effet, certains brokers ne l’autorisent pas. 

AvaTrade ou AdmiralMarkets sont des plateformes où le scalping est autorisé, et les frais sont intéressants.

⚠️ Avertissement : Les informations présentées sont données à titre informatif et ne doivent être en aucun cas considérées comme un quelconque conseil en investissement, ou une recommandation d’achat ou de vente. Les informations contenues peuvent devenir obsolètes avec le temps.
L'investissement dans des produits financiers (actions, ETF, OPCVM, etc..) est risqué par nature et doit s'envisager à long terme. Il est impératif que vous fassiez vos propres recherches avant toute décision d'investissement, ou rapprochez-vous d'un professionnel du secteur financier pour avoir un avis éclairé sur l’adéquation de ces investissements à votre situation personnelle.

Articles similaires...
Support
Lire plus

Qu’est-ce qu’un support en bourse ?

Un support est un indicateur clé en bourse sur lequel les niveaux de prix ne descendent pas. Voici comment le repérer et quelle stratégie d'investissement adopter.
Acheter action Caterpillar
Lire plus

Acheter l’action Caterpillar en 2022 : intéressant ou pas ?

Pour ceux qui ne travaillent pas directement dans les secteurs de la construction, de l'agriculture ou de l'exploitation minière, il peut être surprenant d'apprendre que Caterpillar (CAT) est l'une des plus grandes et des plus importantes entreprises au monde. Les produits de Caterpillar sont connus pour créer les fondations des économies lorsque des structures physiques sont construites et que des ressources naturelles sont extraites. Dans cet article, nous allons explorer l'action de la société plus en détail pour vous aider à décider si elle constitue un investissement intéressant pour vous.
Meilleurs ETF défensifs
Lire plus

Les 10 meilleurs ETF défensifs en 2022

Les ETF défensifs sont des fonds indiciels investis dans des valeurs résistantes même en période de crise car elles sont positionnées sur des secteurs essentiels. Ces actions n'affichent pas d'énormes performances quand les marchés vont bien, mais elles ne corrigent pas fortement non plus en période de crise. En fait, ce sont de bonnes valeurs stables à avoir en portefeuille. Les ETF défensifs permettent de diversifier en une seule transaction sur ces valeurs, ce qui permet de protéger son portefeuille des fluctuations des marchés financiers.