Pic pétrolier : la fin du pétrole, c'est pour quand ?
Date pic pétrolier

Pic pétrolier : la fin du pétrole, c’est pour quand ?

L’époque de la profusion de pétrole est révolue. Depuis 1956, Marion King Hubbert avait fait découvrir aux spécialistes de l’American Petroleum Institute le risque du pic pétrolier. Longtemps étudié, le pic pétrolier aura sans doute un impact sur notre mode de vie actuel. Découvrez dans cet article ce que signifie le pic pétrolier et quand il va se produire.

Le pic pétrolier : c’est quoi ?

Les quantités de pétrole disponibles sur la terre sont limitées, c’est un fait. La formation du pétrole à partir du plancton prend des centaines de millions d’années. Or, l’exploitation de ces réserves a commencé il y a environ deux siècles. Par conséquent, vu le rythme auquel nous exploitons les réserves de pétrole, nous finirons par en manquer.

Les stocks de pétrole seront épuisés. La production de pétrole croît chaque année, mais les réserves étant limitées, cette augmentation finira par s’arrêter. Chaque année, on produira alors de moins en moins de pétrole, jusqu’à ce que les ressources soient totalement épuisées.

Le pic pétrolier représente donc le moment où la croissance du pétrole est maximale, avant sa chute. Ce n’est pas un mythe, le pic pétrolier aura bien lieu.

Quand aura lieu le pic pétrolier ?

Pour l’Agence internationale de l’énergie (AIE), la disponibilité du pétrole devrait se réduire à partir de 2025. Pour asseoir ses prévisions, l’AIE se base sur un certain nombre de paramètres. Parmi ceux-ci, elle souligne la forte diminution des placements dans les nouvelles unités de production enregistrée depuis 2014.

Au vu de la fragilité du système, en 2025, il est loin d’être improbable que les productions pétrolières se butent à une demande trop forte. De plus, même si nous ne pouvons pas prévoir une échéance exacte, que cela soit dans 5, 10 ou 20 ans, ce mur n’en est pas moins inéluctable. Le manque se fera alors sentir. Donc, la montée du prix permettra a priori de rééquilibrer le fonctionnement du marché vers un niveau de demande plus faible.

Pour le cabinet d’études The Shift Project, c’est à partir de 2030 que les pays producteurs de pétrole qui fournissent l’Union Européenne montreront un déclin dans leur production. Et c’est à ce moment-là que nous pourrons parler de pic pétrolier.

Cela nous obligera à repenser notre mode de vie afin de nous conformer à un monde où le pétrole ne sera plus une denrée courante. Dans les énergies alternatives aux énergies fossiles comme le pétrole, il y a les énergies renouvelables. De nombreux investisseurs et gouvernements anticipent la décroissance du pétrole et investissent dans les énergies renouvelables.

Quelles sont les réserves de pétrole dans le monde ?

Les cinq pays ayant les plus grandes réserves prouvées de pétrole dans le monde à la fin des années 2015 sont :

le Venezuela avec 300,9 milliards de barils de pétrole, soit 17,7 % des réserves mondiales ;
l’Arabie Saoudite avec 266,6 milliards de barils, soit 15,7% des réserves prouvées mondiales ;
le Canada avec 172,2 milliards de barils, soit 10,1% des réserves prouvées mondiales ;
l’Iran avec 157,8 milliards de barils, soit 9,3 % des réserves prouvées mondiales ;
l’Irak avec 143,1 milliards de barils, soit 8,4 % des réserves prouvées mondiales.

Au niveau mondial et tous pays confondus, il y aurait 1 729 milliards de barils de pétrole dans les réserves de pétrole. Près de la moitié de ces réserves se situent au Moyen-Orient.

Pourquoi est-ce la fin du pétrole ?

Selon certains experts, le recours massif aux voitures électriques pourrait, à terme, provoquer une forte diminution de la demande de pétrole. Toutefois, ce phénomène ne paraît pas proche.

En fait, la diminution de la consommation de pétrole résultant de cette tendance devrait être relativement faible à l’échelle mondiale. Par conséquent, le développement de la voiture électrique ne contribuera pas à lui seul à la chute de la consommation de pétrole.

Bien qu’il soit difficile de dire à quelle allure la production de pétrole diminuera, l’AIE considère néanmoins la situation comme préoccupante. La poursuite de l’extraction du pétrole (et des autres sources d’énergie fossiles) est surtout incompatible avec les stratégies de réduction du réchauffement climatique.

Comme le pétrole est une matière première non renouvelable, il y a une limite à la quantité de pétrole susceptible d’être extraite et transformée dans le monde. Le pic de la demande de pétrole fait référence à un scénario de déclin de la production en raison de la baisse de la consommation et non de la raréfaction des ressources. Cette situation est particulièrement plausible si les technologies vertes et les énergies renouvelables deviennent plus rentables que l’extraction du pétrole.

En conclusion, on peut dire que le pic pétrolier est l’instant où la production de pétrole arrive à son apogée avant de décroître graduellement et définitivement. Selon de nombreux experts, le pic pétrolier est proche : 2025 pour certains, 2030 ou 2035 pour d’autres.

Une seule certitude demeure face au pic pétrolier : celui-ci engendrera des changements dans notre mode de vie. Il faudra soit trouver des produits de substitution au pétrole, soit décider de réduire notre consommation d’énergie.

Articles similaires...