Quels sont les frais d’une assurance vie ?
Frais assurance-vie

Quels sont les frais d’une assurance vie ?

Il existe différents types de frais afférents à un contrat d’assurance-vie. Il est important de savoir que ces frais varient d’un contrat à l’autre et en fonction du courtier choisi. Pour déterminer le meilleur contrat d’assurance-vie, il est donc impératif de prendre en considération les frais mentionnés dans chaque contrat.

Comment diminuer les frais de son assurance-vie ?

Les frais d’une assurance-vie sont importants car ils peuvent avoir un impact significatif sur les rendements de vos placements à long terme. Il est donc important de les prendre en compte lorsque vous décidez d’ouvrir un contrat d’assurance-vie, surtout si c’est un contrat d’assurance-vie multisupport.

Les frais d’une assurance-vie comprennent généralement des frais d’entrée, des frais de gestion annuels, des frais de gestion de portefeuille et éventuellement des frais de sortie. Certains contrats peuvent également inclure des frais de garantie ou d’options supplémentaires.

Il existe plusieurs moyens de réduire les frais d’une assurance-vie. Tout d’abord, vous pouvez comparer les différentes offres disponibles sur le marché et choisir celle qui propose les frais les plus bas. Vous pouvez également opter pour un contrat en ligne, qui est généralement moins coûteux que les contrats dans les banques traditionnelles.

Il est également possible de réduire les frais en choisissant des fonds en euros à faible coût, qui offrent souvent des rendements plus élevés que les fonds en euros traditionnels. Vous pouvez également opter pour des fonds indiciels ou des fonds d’actions, qui ont généralement des frais plus bas que les fonds gérés activement.

Enfin, il est important de bien comprendre les frais associés à votre contrat d’assurance-vie et de les surveiller régulièrement pour vous assurer que vous ne payez pas plus que nécessaire. Il est toujours possible de changer de contrat ou de fonds si vous constatez que les frais sont trop élevés.

En conclusion, les frais d’une assurance-vie sont importants car ils peuvent avoir un impact significatif sur les rendements de votre investissement à long terme. Il est donc important de les prendre en compte et de trouver des moyens de les réduire pour maximiser votre retour sur investissement.

Les frais sur versement ou frais d’entrée

Les frais sur versement, également appelés frais d’entrée, sont des frais prélevés par l’intermédiaire sur les versements réalisés. Concrètement, si vous versez 1000€ sur votre contrat d’assurance-vie et que des frais de versements de 2% s’appliquent, la somme allouée sur votre contrat sera de 980€.

Notez que certains contrats limitent les frais de versements à un certain pourcentage par an. Vous pourrez parfois retrouver des barèmes dégressifs : le taux de frais sera de moins en moins élevé à mesure que le montant du versement sera important.

Ces frais sur versement sont souvent négociables et il ne faut pas hésiter ! Plusieurs paramètres peuvent permettre de les faire baisser : faire un versement d’un montant conséquent, s’engager à effectuer des versements de manière régulière ou encore placer son argent sur des supports non garantis. Certains organismes proposent même directement des frais sur versement à 0€, notamment le courtier en ligne Boursorama.

Les frais de gestion

Les frais de gestion s’appliquent pendant toute la durée du contrat, et sont prélevés annuellement. Ils servent à rémunérer différents acteurs : assureurs, distributeurs de contrats et sociétés de gestion. Ces frais sont calculés sur l’encours au 31 décembre de l’année en cours.

Ils sont calculés différemment sur le fonds en euro et les supports en unités de compte :

  • Pour les fonds en euros, les frais de gestion sont généralement compris entre 0,35% et 1% de l’encours
  • Pour les supports en unités de compte, les frais de gestion vont varier en fonction des supports utilisés (titres vifs, OPCVM, ETF..).

Les frais supplémentaires relatifs à la gestion pilotée

Il peut y avoir des frais supplémentaires pour les souscripteurs qui optent pour une gestion pilotée, également appelée gestion sous mandat.

En effet, ce mode de gestion qui consiste à confier ses capitaux à un professionnel pour les faire fructifier demande à votre intermédiaire des moyens humains et financiers pour gérer votre portefeuille. Des frais de gestion supplémentaires peuvent donc s’appliquer.

Les frais sur arbitrage

L’arbitrage consiste à faire des opérations (achat ou vente) sur les supports financiers pour changer la répartition du portefeuille. Par exemple, vendre une part de fonds peu performant pour en acheter un nouveau. Des frais peuvent s’appliquer lorsque cette opération est réalisée, et ce sont les frais d’arbitrage.

Ces peuvent être forfaitaires ou proportionnels aux sommes transférées :

  • Lorsqu’ils sont forfaitaires, les frais d’arbitrage sont prélevés sur chaque arbitrage, quelque soit le montant. C’est un montant fixe qui est prélevé.
  • Lorsqu’ils sont proportionnels, c’est-à-dire calculé en pourcentage, les frais d’arbitrage sont compris entre 0,5% et 1% du montant de l’arbitrage.

De plus en plus d’intermédiaires, dans un souci de compétitivité, propose des arbitrages gratuits à leurs souscripteurs. C’est intéressant, d’où l’intérêt de se renseigner au préalable.

Les frais de sortie ou frais de rachat

En cas de retrait, l’établissement d’assurance peut prélever des frais (en plus de la fiscalité applicable) que l’on appelle frais de sortie ou frais de rachat. Aujourd’hui, ces frais se font de plus en plus rares dans la majorité des établissements.

À noter qu’il existe aussi des frais sur de sortie anticipée. Même si c’est relativement rare, l’intermédiaire peut décider d’appliquer des frais si vous faites un retrait avant le terme prévu par le contrat d’assurance. Une manière de vous pénaliser, avec des frais. Heureusement, ces frais de sortie anticipée sont limités à 5 % maximum et sont applicables uniquement si le contrat d’assurance-vie a moins de 10 ans.

⚠️ Avertissement : Les informations présentées sont données à titre informatif et ne doivent être en aucun cas considérées comme un quelconque conseil en investissement, ou une recommandation d’achat ou de vente. Les informations contenues peuvent devenir obsolètes avec le temps.
L'investissement dans des produits financiers (actions, ETF, OPCVM, etc..) est risqué par nature et doit s'envisager à long terme. Il est impératif que vous fassiez vos propres recherches avant toute décision d'investissement, ou rapprochez-vous d'un professionnel du secteur financier pour avoir un avis éclairé sur l’adéquation de ces investissements à votre situation personnelle.

Si vous avez aimé cet article, faites-le nous savoir !

5/5 - (1 vote)
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires...
OPCVM
Lire plus

Qu’est-ce qu’un OPCVM ?

Les OPCVM représentent une bonne opportunité d'investissement pour les investisseurs particuliers désireux de diversifier...
Investir en bourse à partir de 1€ 🚀
Découvrir Trade Republic