Gestion active ou gestion passive : laquelle choisir en 2023 ?
Gestion active ou gestion passive

Gestion active ou gestion passive : laquelle choisir en 2023 ?

Il existe plusieurs méthodes de gestion de portefeuille en bourse, mais les plus connues sont la gestion active et la gestion passive. Quelles sont leurs différences ? Laquelle est la plus performante ? On décrypte.

Gestion passive et gestion active : c’est quoi ?

Les investisseurs disposent de deux principales stratégies d’investissement pour générer un rendement avec leurs placements financiers : la gestion active de portefeuille et la gestion passive de portefeuille. Ces deux modes de gestion sont qualifiés ainsi en fonction de l’attitude de l’investisseur sur les marchés.

Pour faire simple, la gestion active en bourse consiste pour l’investisseur, le trader ou le gérant de fonds à faire mieux que le marché. Pour savoir s’il a fait mieux que le marché, il va se baser sur un indice de référence spécifique, tel que l’indice CAC40 par exemple. Cet indice de référence est qualifié de « benchmark ».

Quant à elle, la gestion passive de portefeuille consiste simplement à imiter les placements d’un indice particulier afin d’obtenir des résultats similaires.

Un investisseur peut appliquer l’une ou l’autre de ses stratégies dans le cadre d’une gestion libre, mais également dans le cadre d’une gestion conseillée, ou d’une gestion pilotée (également appelée gestion sous mandat) s’il souhaite être conseillé ou aiguillé par un professionnel du secteur financier.

Quelles sont les différences entre la gestion active et la gestion passive ?

La gestion active nécessite des qualités qui ne sont pas indispensables dans le cadre d’une gestion active. Elle implique notamment pour l’investisseur ou le gérant l’analyse des tendances du marché, des données économiques et politiques, et des nouvelles spécifiques aux entreprises. Après avoir analysé ces types de données, les investisseurs actifs achètent ou vendent des actifs. C’est pour cela que la gestion active demande du temps.

La gestion passive ne nécessite pas toutes ces compétences, car elle vise simplement à suivre la performance d’un indice boursier de référence, rien de plus. Elle ne demande donc pas autant de temps.

La gestion passive permet de mieux diversifier son portefeuille avec un petit capital. Pour la gestion active, cela demande davantage de fonds pour investir en bourse.

De plus, la gestion active implique naturellement un nombre d’opérations boursières plus élevé que la gestion passive, puisque l’objectif est de faire des performances quelque soit l’évolution du marché. Il est donc possible d’utiliser les outils à disposition de l’investisseur comme la vente à découvert pour parier sur la baisse des marchés, les produits dérivés, et autres.

Enfin, la gestion passive est généralement moins coûteuse pour l’investisseur que la gestion active, car il y a moins d’opérations sur les marchés effectuées, et les ETF ont des frais de gestion plus bas que les fonds de type OPCVM.

Gestion passive ou gestion active : laquelle est la meilleure ?

Il n’y a malheureusement pas de réponse unanime à cette question puisque chaque type de gestion possède ses avantages et ses risques, qu’il faut connaître avant d’envisager l’une ou l’autre.

Si l’on devait résumer, la gestion active s’adresse à des investisseurs qualifiés, ayant déjà une certaine expérience et des connaissances en matière de Bourse, et qui ont du temps à consacrer à leurs investissements.

La gestion passive s’adresse davantage à des investisseurs débutants dont l’objectif est de valoriser leur capital à terme, ayant une vision à long terme de l’investissement, et qui n’ont pas forcément du temps à consacrer à leurs investissements.

La meilleure chose à faire est probablement de combiner les deux types de gestion quand on n’est suffisamment renseigné sur la Bourse. Les deux gestions sont complémentaires lorsqu’elles sont utilisées ensemble.

Beaucoup d’investisseurs actifs sur les marchés ont également des ETF pour suivre une place boursière lointaine géographiquement à faible coût, ou pour simplement ne pas s’embêter à faire des recherches approfondies sur telle ou telle action d’un marché ou d’un secteur d’activité précis. Les ETF sont appréciés quelque soit le profil de l’investisseur car ils ont l’avantage de bien diversifier un portefeuille boursier en une seule transaction, et à moindre coût.

En bref vous l’aurez compris, aucune des deux gestions n’est « meilleure » que l’autre à proprement parlé. Cela va dépendre en partie de votre profil investisseur, votre tolérance au risque, votre objectif d’investissement et votre horizon d’investissement.s

⚠️ Avertissement : Les informations présentées sont données à titre informatif et ne doivent être en aucun cas considérées comme un quelconque conseil en investissement, ou une recommandation d’achat ou de vente. Les informations contenues peuvent devenir obsolètes avec le temps.
L'investissement dans des produits financiers (actions, ETF, OPCVM, etc..) est risqué par nature et doit s'envisager à long terme. Il est impératif que vous fassiez vos propres recherches avant toute décision d'investissement, ou rapprochez-vous d'un professionnel du secteur financier pour avoir un avis éclairé sur l’adéquation de ces investissements à votre situation personnelle.

Si vous avez aimé cet article, faites-le nous savoir !

Notez cet article !
Articles similaires...
Cathie Wood
Lire plus

Qui est Cathie Wood ?

Cathie Wood est sûrement l'une des personnes les plus influentes dans le monde de la finance, aux côtés du célèbre...