Qu'est-ce que la vente à découvert ?
vente à découvert

Qu’est-ce que la vente à découvert ?

La vente à découvert, ou shortselling, est une stratégie d’investissement très répandu permettant aux investisseurs de spéculer sur la baisse d’une action ou d’un autre actif. Voici tout ce que vous devez savoir sur cette stratégie.

La vente à découvert : définition

En Bourse, la majorité des investisseurs cherchent généralement à acheter une action à bas prix pour la revendre à un prix plus élevé. Mais certains préfèrent faire l’inverse : acheter une action à un prix élevé afin de parier sur la baisse du cours de cette action. C’est ce que l’on appelle la vente à découvert.

La vente à découvert est une stratégie d’investissement qui consiste à générer un profit sur la baisse du cours d’une action ou d’un autre instrument financier. Il s’agit d’une stratégie difficile utilisée uniquement par les traders ou professionnels de l’investissement.

La vente à découvert, ou « shortselling » en anglais, a été inventée par Isaac le Maire au XVIIe siècle lors de l’ouverture du premier marché boursier européen à Amsterdam. Cette pratique s’est généralisée lors de l’apparition de la crise sanitaire en 2020 et de l’effondrement des bourses mondiales. Mais elle fait l’objet de plusieurs scandales dénonçant des fraudes boursières.

En général, les professionnels (traders, gérants de portefeuille ou investisseurs) utilisent cette méthode pour spéculer, ou pour se protéger contre les risques de baisse d’une position sur un titre financier. Ainsi, cela leur permet d’afficher une performance positive quelque soit l’évolution des marchés, que l’on soit en bear market ou bull market.

Comment fonctionne la vente à découvert ?

La vente à découvert possède un mécanisme spécifique mais il n’est pas difficile à comprendre.

En principe, lorsqu’un investisseur achète des actions, il parie sur leur hausse potentielle. Dans le cadre d’une vente à découvert, il s’agit de parier sur la baisse de ces actions. Donc l’investisseur va parier sur la baisse d’un titre pour le racheter à un prix moins élevé.

Ainsi, pour vendre à découvert des actions, il faut d’abord les emprunter à un investisseur en échange du paiement d’un « loyer ». Le principe est que, quoi qu’il arrive, ces actions devront être remboursées à la fin du mois, ou à la fin d’une échéance donnée.

Ensuite, les vendeurs à découvert vont céder leurs actions sur le marché, et attendre la diminution de leur prix pour ensuite effectuer un rachat de ces dernières. Ainsi, le bénéfice sera égal à la différence entre le prix acheté et le prix auquel ils auront vendu l’action, diminué du loyer payé.

Si le prix des actions n’a pas diminué et que l’échéance du prêt arrive, tant pis pour le vendeur à découvert. Il devra racheter les actions à un prix plus élevé, et il aura perdu de l’argent.

L’activité essentielle de cette opération est le prêt de titres qui est à l’origine de milliards de dollars pour les gérants d’actif tel que BlackRock. En effet, le prêt de titre est une pratique répandue chez le gestionnaire d’actifs car faire circuler des titres pour pratique la vente à découvert leur apporte une rémunération complémentaire qui s’apparente un loyer.

shortselling

Des exemples de vente à découvert

Il est pertinent d’illustrer les deux scénarios de vente à découvert : un scénario gagnant, et un scénario perdant.

  • Exemple 1 : Une vente à découvert gagnante

Les données prises en exemple sont fictives. 

Un trader pense que le cours de l’action A qui se négocie actuellement à 100 dollars va baisser au cours du prochain trimestre. Il va donc emprunter 100 actions A auprès d’un intermédiaire. Le trader est ce que l’on appelle à découvert de 100 actions A qui valent chacune 100 dollars, soit 10 000 dollars d’emprunt.

Quelques semaines plus tard, A annonce des résultats catrastrophiques car l’un de ses principaux fournisseurs l’a lâché. L’action tombe à 70 dollars. Le trader bénéficie de la diminution du prix de l’action, ce qu’il avait parié. Il décide de clôturer sa position et achète 100 actions A à 70 dollars chacune, soit 7 000 dollars en tout, pour rembourser les actions empruntées.

Le bénéfice de notre trader, hors frais et commissions, est de 3 000 dollars. Cela correspond au calcul du prix initial de l’action 100$ – 70$ = 30$ multiplié par le nombre d’actions détenues (100) = 3 000$.

  • Exemple 2 : Une vente à découvert perdante

Les données prises en exemple sont fictives. 

Un trader pense que le cours de l’action B qui se négocie actuellement autour des 100 dollars va chuter car le marché automobile est en berne et que l’on a détecté un problème de grande ampleur sur les véhicules électriques.

Il va emprunter 100 actions B pour les vendre à découvert. Il est à découvert pour 100 actions Tesla dont le prix est de 100 dollars chacune, soit 10 000 dollars.

Mais manque de chance pour lui, le problème a été réparé et le cours de l’action B s’envole de manière exponentielle à 200 dollars. Le trader est obligé de clôturer sa position qui arrive à échéance et décide de limiter ses pertes.

La perte sur sa vente à découvert, hors frais et commissions, est de 10 000 dollars. Cela correspond au calcul du prix initial de l’action 100$ – 200$ = -100$ multiplié par le nombre d’actions détenues (100) = – 10 000 dollars.

En gros, notre trader a perdu toute sa mise initiale. Nous avons volontairement pris un scénario extrême pour démontrer que l’on peut vite perdre avec la vente à découvert. Mais bien évidemment, c’est rare qu’une action grimpe de 100 dollars à 200 dollars aussi rapidement sans que le trader ne prenne pas de décision. Mais on sait jamais.

Pourquoi parier à la baisse sur une action ?

Il peut y avoir plusieurs raisons pour parier à la baisse d’une action.

Par exemple, lorsque l’action connaît un engouement tel auprès des investisseurs qu’elle devient rapidement surcoté par rapport à ses fondamentaux financiers. Mais parier à la baisse sur un titre, c’est aussi s’appuyer son ressenti personnel. C’est pour cela que ça n’est pas accessible à tout le monde et il faut un minimum s’y connaître.

D’autres investisseurs veulent protéger leur portefeuille de la baisse des marchés en ayant recours à la vente à découvert. Ainsi, ils peuvent parier sur la baisse d’un titre pour compenser les pertes liées à la baisse des marchés.

Quand vendre à découvert ?

La grande question de tous les investisseurs qui veulent parier sur la baisse des actions est de savoir quand.

Le timing est important quand on veut utiliser cette méthode d’investisssement car les actions baissent beaucoup plus rapidement qu’elles n’augmentent. Un gain sur une action qui a pris plusieurs mois peut être effacé en quelques jours seulement, c’est pour cela qu’il est nécessaire d’être vif.

Il est conseillé d’utiliser la vente à découvert lors d’un marché baissier (ou bear market). C’est-à-dire que le marché est en déclin de -20% depuis son sommet le plus récent. Il faut que la tendance de fond soit baissière et que cette tendance se soit confirmée sur le court ou moyen terme. Pendant une phase haussière, il est beaucoup plus risqué et difficile d’utiliser la vente à découvert.

En général, les traders qui utilisent la vente à découvert lors des marchés baissiers font des profits exceptionnels lors de ces périodes. Il s’agit de l’un des meilleurs moments pour eux.

D’un autre côté, il est aussi possible de profiter de la vente à découvert lorsque les fondamentaux d’une entreprise ou du marché se détériorent rapidement. Inflation, hausse des taux, contexte macroéconomique, tensions géopolitiques, un tas de facteurs peuvent être à l’origine des conditions de marché difficile. Mais pour une entreprise, cela peut se traduire par le départ d’un des dirigeants, un scandale naissant, un ralentissement de la croissance, ou autre.

Il est nécessaire de suivre l’actualité très régulièrement pour être à l’affût de toutes ces actualités qui auront un impact sur les marchés ou sur le cours d’une action en particulier.

Il ne faut pas hésiter non plus à s’appuyer sur les indicateurs techniques qui confirment la tendance baissière. Pour cela, n’hésitez pas à vous référencer à l’analyse technique qui permet de connaître tous ces indicateurs et d’avoir une vision des marchés comme un véritable trader. Cela se traduit par les moyennes mobiles, supports et résistances, etc..

Les avantages de la vente à découvert

Les adeptes du shortselling utilisent cette pratique pour spéculer ou pour se protéger contre la baisse des marchés.

  • Générer des gains sur des sociétés surévaluées

La vente à découvert permet de générer des gains sur des actions que le marché a surévalué. Le trader va ainsi faire un pari sur la baisse du prix de l’action. Mais s’il se trompe et que le cours de l’action ne diminue pas mais au contraire augmente, il devra racheter les actions qu’il a emprunté à un prix plus élevé.

La vente à découvert fait partie des stratégies boursières à court terme, en général elle est utilisée pour spéculer et générer des petits profits à court terme sur des actifs qui font l’objet de bulles spéculatives. Mais le plus difficile est de déterminer quand est-ce que la bulle spéculative va s’éclater.

  • Se protéger contre la baisse des marchés

L’autre avantage de la vente à découvert est de permettre à tous les investisseurs qui l’utilisent de se protéger contre la baisse des marchés. Par exemple, si vous possédez des actions à long terme que vous avez acheté un prix élevé, et que le marché devient baissier, vous pouvez vous protéger contre la baisse des marchés grâce à la vente à découvert sur des actions liées ou fortement corrélées.

Ainsi, cela permet de limiter les pertes en cas de baisse des marchés dont la durée n’est jamais anticipée sans pour autant abandonner vos investissements à long terme. Mais tout est une question de timing là aussi, donc il faut connaître les fondamentaux des marchés financiers et même l’analyse technique.

Les risques de la vente à découvert

La vente à découvert est une pratique fortement risquée, il est donc nécessaire de connaître ses inconvénients.

  • Un risque élevé de perte en capital

La vente à découvert n’est conseillée que pour les personnes qui s’y connaissent vraiment dans l’univers financier.

Il faut savoir que le risque de perte sur une vente à découvert est en théorie illimité puisque le prix de tout instrument financier peut grimper à l’infini. Ainsi, un vendeur à découvert qui utilise des effets de levier peut perdre beaucoup plus que son capital initial. La prudence reste de mise lorsque l’on utilise cette méthode d’investissement.

  • Un risque pour les entreprises concernées

La vente à découvert est une pratique risquée pour les entreprises qui en font l’objet puisque cela nuit directement à leur réputation, voire à leur stabilité financière dans le pire des cas. Peu importe que les informations soient réelles ou pas, un vendeur à découvert peut ternir volontairement l’image d’une entreprise pour gagner son pari.

Le déséquilibre du marché initié par la vente à découvert rend les entreprises particulièrement vulnérables à celle-ci en période de crise et justifie que la question de son interdiction se pose dans des contextes économiques fragiles.

Pour ne pas déstabiliser les entreprises, la vente à découvert avait d’ailleurs été interdite en France lors du premier confinement lié à la crise sanitaire du Covid-19. Certains vendeurs à découvert ont profité de l’effondrement des marchés pour réaliser d’importantes performances.

Le shortselling a donc rapidement été interdit dans plusieurs pays afin de protéger les entreprises et de leur éviter une pression extérieure supplémentaire. Cette interdiction a été levée par l’Autorité des Marchés Financiers en France après la reprise de l’activité qui avait été presque entièrement suspendue lors du confinement.

Mais dans d’autres pays comme la Turquie, la vente à découvert est purement et simplement interdite quelque soit les conditions du marché. Sur les actions cotées à la Bourse d’Istanbul, il est impossible de pratiquer la vente à découvert.

La vente à découvert pose également un problème moral puisqu’il s’agit de chercher à faire du profit sur la chute du cours d’une entreprise et donc sur ses difficultés financières. Dès lors, cette pratique ne fait pas l’unanimité dans le milieu des affaires et est très fortement contestée par certains.

Le célèbre homme d’affaires Elon Musk mène un véritable combat contre le shortselling auquel il reproche de mettre en difficulté des entreprises lorsque celles-ci sont en bonne santé. L’action de son entreprise Tesla fait souvent l’objet de ventes à découvert car elle est réputée trop chère.

En résumé : ce qu’est la vente à découvert

La vente à découvert est une pratique d’investissement consistant à parier sur la baisse des cours d’une action lorsque les conditions du marché se détériorent ou que la tendance de fond baissière est confirmée.

Elle peut être utilisée comme outil de spéculation ou comme outil de couverture. Cela reste une stratégie très risquée réservée aux traders ou professionnels de l’investissement.

Articles similaires...