La suppression de la redevance télé : c'est pour quand ?
Suppression redevance télé

La suppression de la redevance télé : c’est pour quand ?

L’un des sujets qui fait débat actuellement est la suppression de la redevance télé. En mars dernier, Emmanuel Macron promettait la suppression de cette taxe. C’était une promesse politique. Mais désormais, elle ne l’est plus. Le gouvernement français est passé à la vitesse supérieure en annonçant la mise en œuvre de la mesure.

Qu’est-ce que la redevance télé ?

La redevance audiovisuelle est une taxe que certains contribuables doivent payer. Elle concerne les téléspectateurs ainsi que les auditeurs, ce qui représente 23 millions de foyers en France.

Cette redevance est destinée aux télévisions ainsi qu’aux radios publiques de la France. Mais c’est une pratique qui est présente dans de nombreux autres pays comme la Suisse, l’Italie, le Danemark, etc.

En France, tout particulier propriétaire d’une télévision doit procéder au paiement de cette taxe. Il convient de préciser que la propriété de la télévision est prise en compte en début d’année d’imposition.

L’avis par rapport à la taxe vient au même moment que la taxe en matière d’habitation. Le paiement de ces deux redevances se fait donc de manière concomitante.

Pour ce qui est de la valeur de la redevance télé, elle s’élève à 88 euros par an en outremer et 138 euros par an en France métropolitaine.

Le prix de l’énergie et celui des matières premières n’ont pas cessé de grimper dernièrement. À cette augmentation de prix, s’ajoute la montée de l’inflation. Face à ces situations, le gouvernement a jugé bon de réduire les taxes des contribuables. Une décision qui fait le bonheur de ceux-ci.

Mais cette taxe ne s’appliquait pas à toutes les personnes, certaines étaient exonérées. C’est pareil pour ceux dont le revenu fiscal de référence est de zéro.

C’était lors du conseil des ministres du 11 mai 2022 que le ministre chargé des comptes publics et son homologue chargé de l’économie et des finances présentaient la communication en rapport avec la suppression de la redevance télé :

« La contribution à l’audiovisuel public sera supprimée de manière pérenne dès cette année (…) ».

Cette mesure de suppression sera prise en compte par le projet de loi des finances rectificatives qui sera introduit à la suite des prochaines élections législatives du dimanche 12 juin et du dimanche 19 juin 2022.

La suppression de cette mesure devrait donc arriver incessamment sous peu.

Une mesure entrant dans le cadre de la protection du pouvoir d’achat des contribuables

Les prix de l’énergie et celui des matières premières n’ont pas cessé de grimper dernièrement. L’inflation atteint des records partout en Europe et notamment en France. Face à ces situations dramatiques pour le pouvoir d’achat des ménages, le gouvernement a jugé bon de réduire les taxes des contribuables.

Une décision qui fait le bonheur de ceux-ci, mais beaucoup attendent encore plus d’effort de la part du gouvernement, notamment sur l’essence.

Il faut rappeler cependant que cette taxe ne s’appliquait pas à toutes les personnes, certaines étaient exonérées. C’est pareil pour ceux dont le revenu fiscal de référence est de zéro.

Une décision ne faisant pas l’unanimité, surtout auprès des journalistes

Alors que les contribuables sont ravis de cette décision, le sentiment n’est pas le même dans le rang des journalistes. C’est plutôt l’inquiétude.

En effet, cette taxe permet d’engranger un total de trois milliards d’euros annuellement. Cette somme est répartie parmi les différents acteurs de l’audiovisuel. Mais c’est France télévisions qui prend la plus grosse part (2 milliards d’euros). Le reste est partagé entre les autres antennes.

Cette décision implique que c’est l’État qui prendra désormais en charge le financement de ces structures. Les journalistes fustigent le fait que cette prise en charge risque d’impacter l’indépendance des médias.

Articles similaires...