Qu'est-ce qu'une obligation en bourse ?
obligation

Qu’est-ce qu’une obligation en bourse ?

Les obligations sont des instruments financiers comme les actions, mais à la différence de ces dernières, elles représentent des titres de dette. Les émetteurs utilisent les obligations afin de se financer. Voici tout ce que vous devez savoir sur ce titre financier.

Une obligation, c’est quoi ?

Une obligation est un instrument financier négociable sur les marchés financiers qui représente un titre de dette. L’obligation ne doit pas être confondue avec l’action, qui est un titre de capital.

L’obligation correspond à un prêt accordé par un investisseur à un emprunteur. Cet emprunteur est généralement un État (on parle alors d’obligation d’État) ou une entreprise.

Les conditions du remboursement de l’obligation sont fixés en amont. Il y a le montant principal du prêt qui doit être remboursé, mais aussi des intérêts variables ou fixes (que l’on appelle coupon) qui sont fixés par l’emprunteur.

Les obligations sont réputées pour être l’un des actifs financiers les moins risqués, c’est pour cela que les investisseurs qui souhaitent diversifier leur portefeuille peuvent privilégier ce type d’actif.

Les obligations sont très populaires puisqu’elles permettent à des États ou des entreprises de se financer. La plupart des pays dans le monde émettent des obligations sur les marchés. Sauf qu’ils n’ont pas tous la même solvabilité, c’est pour cela que le risque des obligations dépend de l’émetteur.

Les différents types d’obligations

Il existe plusieurs types d’obligations qu’il est intéressant de distinguer.

  • Les obligations d’État

Les obligations d’État sont des obligations émises par les gouvernements afin de répondre à leur besoin de financement. Certaines obligations d’État sont plus ou moins risquées selon la solvabilité de ce dernier.

En France, les obligations d’État sont les obligations assimilables du Trésor (OAT). Aux États-Unis, les obligations d’État sont appelées « Treasury Bonds ».

  • Les obligations d’entreprises

Les obligations d’entreprises sont des obligations émises par des sociétés dans l’objectif de se financer sur le marché obligataire.

Il est souvent plus intéressant pour les entreprises d’émettre des obligations plutôt que de solliciter des prêts bancaires pour le financement de leur dette, car les marchés obligataires offrent des conditions plus favorables et des taux d’intérêt plus bas.

  • Les obligations remboursables en actions

Les obligations remboursables en actions (ORA) sont des obligations qui sont remboursées uniquement en actions de la société émettrice, et non pas en argent. Ce remboursement sera effectué à la date d’échéance de l’obligation.

Ce type d’obligation verse également des intérêts tout au long de la durée de vie de l’obligation.

  • Les obligations convertibles en actions

Les obligations convertibles en actions (OCA) sont des obligations particulières puisque le détenteur de l’obligation (l’investisseur) pourra choisir de convertir sa dette en actions sous certaines conditions. Il transforme ainsi un titre de dette en titre de capital.

Exemple : Une entreprise emprunte 500 000 euros pour financer une acquisition d’une nouvelle filiale. 2 options s’offrent à elle :

– Elle peut emprunter sur le marché obligataire en émettant des obligations « classiques » assorties d’un coupon de 10% arrivant à échéance dans 8 ans.
– Elle peut aussi emprunter sur le marché obligataire en émettant des obligations convertibles assorties d’un coupon de 6% arrivant à échéance dans 8 ans, mais qui permet aux investisseurs de convertir l’obligation en actions de la société si le cours de l’action dépasse un certain prix.

Pour les investisseurs, les obligations convertibles peuvent être plus intéressantes. Car l’investisseur peut être rémunéré, et en plus de ça profiter de la hausse des actions si l’entreprise prospère. Cela dépend si on a envie de prendre des risques ou pas. Mais cela peut être plus rémunérateur.

Pour l’entreprise, les obligations convertibles peuvent être la meilleure solution car le montant des coupons est moins élevé durant toute la durée de vie de l’obligation. Cependant, si les détenteurs des obligations les convertissent en actions, le montant du capital de la société sera dilué. Mais au moins, la société n’aura plus à payer les intérêts et le montant principal de l’obligation.

  • Les obligations à taux fixe

Les obligations à taux fixe sont des obligations dont le montant des intérêts (le coupon) est fixe durant toute la durée de l’obligation.

Elles se distinguent des obligations à taux variable.

  • Les obligations à taux variable

Les obligations à taux variable sont des obligations dont le montant des intérêts (le coupon) n’est pas connu lors de l’émission de l’obligation.

Les modalités de calcul de ces intérêts sont fixées en fonction du taux de référence.

  • Les obligations zéro coupon

Les obligations zéro coupon ont la particularité de ne pas verser d’intérêts (les coupons) durant la durée de vie de l’obligation. Les intérêts seront versés lors du remboursement de la valeur nominale totale à l’échéance de l’obligation.

Pour qu’elles restent intéressantes aux yeux des investisseurs, ces obligations sont généralement émises en-deçà de leur valeur nominale.

Comment investir dans les obligations ?

Les obligations se négocient sur les marchés obligataires. En général, la plupart des courtiers en ligne permettent d’acheter des obligations individuelles, ou des ETF obligataires.

  • Acheter des obligations individuelles

Aujourd’hui, il est possible d’acheter des obligations individuelles d’État ou d’entreprises sur la plupart des courtiers comme pour les actions. Mais l’analyse de l’émetteur de l’obligation est importante pour s’assurer qu’il sera en mesure de rembourser ses obligations.

Les frais varient d’un courtier à l’autre, il est utile de se renseigner. Le courtier en ligne DEGIRO permet notamment d’acheter des obligations françaises ou étrangères à des frais très compétitifs.

  • Acheter des ETF obligataires

Les ETF obligataires sont des fonds indiciels qui sont investis uniquement dans des obligations. Il s’agit d’un type d’ETF qui permet d’investir dans des obligations à moindre frais.

Et contrairement aux obligations individuelles qu’il faut sélectionner, il n’y a pas besoin d’opérer une analyse poussée de la solvabilité de l’émetteur de l’obligation. Les ETF peuvent constituer une alternative intéressante pour diversifier son portefeuille en étant exposé à plusieurs types d’obligations.

obligations-bourse

Les avantages d’investir dans les obligations

Les obligations possèdent des avantages indiscutables et peuvent être très complémentaires aux actions dans un portefeuille financier. Même si elles n’offrent pas des rendements aussi élevés, elles peuvent offrir d’autres types d’avantages.

  • Un revenu régulier

Grâce au montant des intérêts (les coupons) versés chaque année pendant toute la durée de vie de l’obligation, ce placement offre des revenus réguliers à tout investisseur en obligation.

  • La diversification du portefeuille

Les obligations permettent de diversifier son portefeuille en profitant d’un placement généralement moins risqué que les autres (actions, ETF, etc.). Cela permet ainsi de réduire la volatilité à long terme du portefeuille.

  • Un risque plus faible

Les obligations génèrent moins de rendements que les actions car elles ne sont pas aussi volatils, mais en contrepartie le risque est plus faible que sur les actions ou d’autres placements comme les fonds ou ETF.

Attention quand même, certaines obligations provenant d’émetteur dont la solvabilité n’est pas acquise sont plus risquées. D’où l’importance de bien vérifier l’émetteur de l’obligation avant d’investir.

Les risques d’investir dans les obligations

Malgré leur risque plus faible que d’autres actifs financiers, il y a quand même des risques à investir dans les obligations qu’il est important de mentionner.

  • Le risque de défaut

L’émetteur d’une obligation peut faire défaut, même s’il s’agit d’un État. On a déjà vu dans l’histoire des États surendettés qui ne pouvaient pas honorer leurs dettes. Cela se produit plus souvent que l’on pense.

  • Le risque de taux

Le prix des obligations dépend des taux d’intérêt que les investisseurs ne peuvent pas gérer. Ils n’ont aucune influence sur ces derniers puisque cela relève de la compétence des banques centrales.

En résumé : ce qu’est une obligation

Les obligations sont des titres de dettes émis par des États ou des entreprises dans l’objectif de subvenir à leur besoin de financement. Il existe plusieurs types d’obligations.

Les obligations confèrent un rendement moins élevé que les actions mais le risque est généralement beaucoup plus faible. Attention cependant à bien analyser l’émetteur d’une obligation afin de se renseigner sur sa solvabilité future.

Articles similaires...
Stock split
Lire plus

Qu’est-ce qu’un stock split ?

Le stock split, ou fractionnement d'actions, est de plus en plus fréquent en Bourse pour des actions qui atteignent des sommets comme l'action Amazon, Google ou Apple. Cela permet de rendre à nouveau le prix attractif pour les investisseurs particuliers.
Assurance vie
Lire plus

Ouvrir une assurance vie en 2022 : Avantages, fiscalité, fonctionnement…

L’assurance-vie est un placement très apprécié des Français puisqu’elle permet de répondre à différents besoins : préparer sa retraite, investir en bourse, ou encore se constituer une épargne à moyen ou long terme. Vous l’aurez compris, l’assurance-vie est considérée à juste titre comme le “couteau suisse” du patrimoine. Elle présente également de nombreux avantages notamment d’un point de vue fiscal qu’il est utile de connaître. Voici tous les éléments à connaître sur l’assurance-vie.
investir-hydrogene
Lire plus

Comment investir dans l’hydrogène en 2022 ?
[Le guide complet]

Le secteur de l'hydrogène est un secteur prometteur dans lequel il peut être intéressant d’investir son argent pour les investisseurs. La principale raison de l’émergence de ce secteur est la prise en compte des enjeux liés au réchauffement climatique avec la volonté de réduire les émissions de gaz à effet de serre et d’utiliser de l’énergie « propre ». Mais est-ce vraiment un bon plan d’investir dans l’hydrogène ? Si oui, comment le faire ? Voici des éléments de réponse, avec les avantages et inconvénients de cet investissement.