Qu'est-ce qu'un ETF ?
Un ETF

Qu’est-ce qu’un ETF ?

Les ETF, ou fonds négociés en bourse, sont des fonds qui répliquent la performance d’un indice ou d’un secteur d’activité. Très prisé des investisseurs, ils permettent de diversifier son portefeuille à moindre coût.

Un ETF : définition

Un ETF, ou « Exchange Traded Fund » en anglais, est un fonds de placement négocié en bourse qui suit la performance d’un indice de référence, d’un secteur d’activité ou d’un actif particulier. 

La traduction française d’Exchange Traded Fund est « Fonds négocié en bourse ». Ils sont également appelés « trackers ».

Un ETF s’achète et se vend sur les marchés financiers comme une action.

Par exemple, il existe des ETF qui répliquent la performance du CAC40 donc il sera investi dans le 40 sociétés qui composent l’indice, ou des ETF qui répliquent la performance des indices boursiers NASDAQ et S&P500.

Comment fonctionne les ETF ?

Un ETF est négocié sur un marché, comme les actions. Le prix de ses parts varie selon l’offre et la demande, tout au long de la journée de négociation. Les investisseurs peuvent acheter et vendre ses parts. En général, les ETF sont très liquides, c’est-à-dire qu’ils s’achètent et se vendent facilement sur les marchés.

Il est possible d’en acheter sur des banques en ligne ou courtiers en ligne comme DEGIRO.

Les ETF répliquent la performance d’un indice boursier (CAC40, Nasdaq, S&P500…) mais aussi d’un secteur d’activité (énergie, banque, technologie, intelligence artificielle…).

Le nombre d’investisseurs n’est pas limité, contrairement à certains placements collectifs comme les OPCVM.

➡️ Découvrez notre guide complet pour investir dans les ETF.

Les différents types d’ETF

Il existe plusieurs types d’ETF selon la nature de l’instrument financier dans lequel ils sont investis. Il est possible de les utiliser pour générer des plus-values, diversifier son portefeuille, se couvrir contre des risques, parier à la baisse ou encore spéculer.

Voici les principaux ETF qu’il est possible de retrouver sur les marchés :

  • Les ETF investis en actions

Ce type de fonds investit uniquement dans des actions. Il peut s’agir de répliquer la performance d’un indice de référence positionné sur les actions comme le S&P500, ou d’investir dans des actions de société d’un même secteur d’activité.

En possédant des parts d’ETF, l’investisseur n’aura cependant pas la propriété réelle des actions. Ce n’est pas le même mécanisme que s’il achetait des actions en direct. Mais cela permet de diversifier à moindre coût.

  • Les ETF investis en obligations

Ces ETF investissent uniquement dans des obligations. Ils sont appelés ETF obligataires. Il peut s’agir d’obligations d’État ou d’obligations d’entreprises.

Les performances de ces fonds dépendent de la performance des obligations sous-jacentes. Mais contrairement aux obligations qui ont une durée de vie, les ETF obligataires n’ont pas d’échéance puisqu’ils investissent sans cesse dans de nouvelles obligations.

  • Les ETF sectoriels

Il existe aussi des ETF qui répliquent les performances d’un secteur d’activité précis. Ces ETF sont investis dans toutes les meilleures sociétés d’un même secteur d’activité.

Par exemple, un ETF du secteur de l’énergie aura dans sa composition les plus grosses entreprises énergétiques mondiales. L’idée est d’être exposé à un secteur d’activité en profitant des nombreuses opportunités d’investissement offertes par ce dernier.

Le secteur technologie a par exemple eu un afflux d’ETF répliquant sa performance ces dernières années. Car c’est l’un des secteurs d’activité ayant eu la plus forte croissance. Les ETF sectoriels sont notamment utilisés pour effectuer des rotations entre les secteurs pendant les cycles économiques.

  • Les ETF investis dans les matières premières

Il existe des ETF qui répliquent uniquement les performances des produits de base comme le pétrole, l’or ou les céréales. Ils permettent ainsi aux investisseurs de diversifier leur portefeuille en profitant des opportunités des matières premières.

Et lors d’une crise inflationniste comme celle que nous vivons en 2022, il peut être intéressant d’avoir un ETF qui réplique la performance de ces matières premières dont le cours a tendance à s’envoler avec la hausse des prix généralisée.

La détention d’actions dans un ETF de matières premières est bien plus intéressante au niveau du prix que la détention directe d’une matière première comme l’or. Par exemple, lorsque vous achetez de l’or, vous devez prendre une assurance et pouvoir le stocker en toute sécurité. Cela a un coût. Et un lingot d’or vaut plusieurs dizaines de milliers d’euros. Ce qui n’est pas accessible pour tout le monde.

Découvrez notre guide détaillé sur l’investissement dans l’or pour en savoir plus.

  • Les ETF investis dans les devises

Les ETF sur les devises suivent la performance des principales paires de devises comme l’EUR/USD. Cela peut être des monnaies nationales ou étrangères.

Cela permet aux investisseurs de spéculer à la hausse ou à la baisse sur les prix des devises en fonction de la situation économique et politique d’un pays. Évidemment, cela permet aussi de diversifier son portefeuille et de se protéger contre la volatilité des marchés des changes qui dépend uniquement de l’offre et la demande.

  • Les ETF investis dans les cryptos

Avec le développement des cryptomonnaies et de l’environnement blockchain, il existe maintenant des ETF qui investissent dans le secteur des cryptomonnaies. Ces ETF sont assez récents mais ils sont tout à fait légaux puisqu’ils sont autorisés à être mis sur le marché par les autorités de régulation, notamment la SEC américaine.

Ils permettent ainsi de diversifier son portefeuille afin de toucher à ces actifs hautement spéculatifs.

  • Les ETF inversés

Les ETF inversés sont des ETF qui répliquent la performance d’un indice mais comme son nom l’indique, de manière inversée. Autrement dit, ce sont des ETF pour parier sur la baisse du marché.

Ils fonctionnent sur le même principe que la vente à découvert, c’est-à-dire qu’ils achètent un actif en pariant que sa valeur va baisser, puis ils le rachètent à un prix inférieur. En revanche, si l’actif remonte, la performance de l’ETF sera négative.

Un ETF inversé utilise des produits dérivés afin de parier sur la baisse du marché. Et si le marché baisse, l’ETF augmente. En gros, les performances du marché et de l’ETF sont inversées.

Certains investisseurs sont adeptes des ETF inversés dans leur portefeuille pour profiter de la baisse des marchés tout en gardant leurs actions. Autrement dit, il s’agit d’une couverture pour le portefeuille boursier.

  • Les ETF à effet de levier

Dernière catégorie d’ETF qu’il est possible de mentionner : les ETF à effet de levier. Comme leur nom l’indique, ces ETF cherchent à obtenir un rendement nettement supérieur que l’indice ou le sous-jacent qu’ils suivent.

Par exemple, si le CAC40 augmente de 3% sur une séance boursière, un ETF CAC40 à effet de levier 2 aura une performance de 6% sur la même séance boursière. Et inversement si le CAC40 baisse de -3%, l’ETF aura une performance de -6%.

Il existe également des ETF inversés à effet de levier, c’est-à-dire que si le CAC40 fait -3% lors d’une séance, l’ETF CAC40 inversé à effet de levier fera 6%. C’est pour ceux qui cherchent à obtenir un rendement multiplié pendant que le marché baisse.

ETF c'est quoi

Les avantages des ETF

Les ETF procurent de nombreux avantages pour les investisseurs qui désirent en posséder.

  • La réduction des coûts

Investir dans des ETF permet de réduire les coûts. En effet, à moins d’avoir un capital conséquent, cela coûterait extrêmement cher à un investisseur particulier d’acheter individuellement toutes les actions qui composent un indice boursier ou un secteur d’activité pouvant être répliqué par un ETF.

Grâce aux ETF, les investisseurs ont seulement besoin d’acheter des parts de ce fonds, et non pas de passer plusieurs transactions de manière individuelle et tous les frais que cela engendre.

Certaines banques en ligne ou courtiers proposent des ETF sans commission pour une sélection d’ETF. Ce qui est très intéressant lorsque l’on veut diversifier son portefeuille à moindre coût.

  • La diversification de son portefeuille

Comme le célèbre adage le dit « il ne faut pas mettre ses œufs dans le même panier ! ». Les ETF sont une opportunité d’investissement pour tous ceux qui souhaitent diversifier leur portefeuille à moindre frais. Ils permettent d’avoir accès à de nombreuses actions dans divers secteurs.

Ils permettent d’investir dans des indices composés de nombreuses actions, mais aussi des secteurs d’activité, des instruments financiers particuliers, et même de parier à la baisse sur les marchés pour les plus intrépides.

  • Des frais réduits

Les ETF ont généralement des frais de gestion relativement faibles par rapport à d’autres instruments financiers puisqu’ils suivent seulement la performance d’un indice. Ainsi, ils ont généralement de faibles dépenses qu’ils répercutent avec des prix bas pour les investisseurs.

Les risques des ETF

Comme tout investissement, les ETF possèdent des risques.

  • Le risque de perte en capital

Chaque investissement sur les marchés financiers est soumis au risque de perte en capital. Les ETF ne font pas exception à la règle. Si l’indice répliqué baisse, il est possible de subir une grande baisse de son portefeuille.

D’où la nécessité de diversifier les ETF.

  • Le potentiel manque de diversification

Si un investisseur choisit un ETF pour son secteur d’activité, il faut savoir qu’il sera exposé à 100% à ce secteur d’activité. Ainsi, si le secteur connaît des difficultés, c’est l’ETF qui évoluera par la suite à la baisse.

Il n’est pas prudent d’investir que sur un seul secteur d’activité.

En résumé : ce qu’est un ETF

Pour conclure, un ETF est un fonds négocié en bourse que tous les investisseurs peuvent acheter et revendre sur les marchés financiers. Il existe plusieurs types d’ETF selon l’indice boursier, le secteur d’activité ou encore la nature de l’instrument financier (action, obligation) dont le fonds réplique la performance.

C’est un bon outil de diversification de portefeuille pour réduire les coûts et profiter de différents secteurs d’activité. Malgré tout, il existe un perte en capital qu’il ne faut pas négliger comme tout investissement financier.

⚠️ Disclaimer : Les informations présentées dans ce présent article sont d’ordre général et n’ont aucune valeur contractuelle. Elles ne doivent être en aucun cas considérées comme un conseil en investissement, ou une recommandation d’achat ou de vente. Nous vous invitons à vous rapprocher de votre conseiller pour avoir un avis éclairé sur l’adéquation de ces investissements à votre situation personnelle.

 

 

Articles similaires...