Coefficient bêta en bourse : définition, calcul et explication
Coefficient bêta

Coefficient bêta en bourse : définition, calcul et explication

Le coefficient Bêta est un indicateur qui mesure la volatilité d’un actif par rapport au marché dans son ensemble. Très prisé des analystes financiers, cet indicateur financier permet de calculer le niveau d’un risque d’un actif ou d’un portefeuille boursier par rapport à l’ensemble du marché. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le coefficient Bêta.

Le coefficient Bêta : définition

Le coefficient bêta, également appelé bêta (β), est un indicateur de la volatilité d’un actif financier ou d’un portefeuille par rapport au marché dans son ensemble. Généralement, cette volatilité est comparé aux principaux indices boursiers comme le S&P500, le Nasdaq Composite ou encore le CAC40.

Le terme remonte au début des années 1970. Le coefficient bêta est aujourd’hui un élément important du modèle d’évaluation des actifs financiers (MEDAF).

En gros, plus le coefficient bêta est élevé, plus l’actif financier est volatile, et donc risqué.

Comment calculer le coefficient bêta ?

Il existe plusieurs moyens de calculer le coefficient bêta, du plus difficile au plus facile.

  • Le calcul de base

D’un point de vue mathématique, le Bêta d’un actif financier est le rapport entre la rentabilité d’un titre financier et la rentabilité de son indice de référence.

Pour le calculer, il faut s’appuyer sur des données historiques (et pour rappel, les données historiques ne présagent en rien des performances futures d’un actif financier). Il faut donc avoir les données historiques du cours de l’action, ainsi que les données historiques du cours de l’indice de référence (par exemple le CAC40 ou le Nasdaq) sur la même période de temps.

Remarque : Pour que les calculs soient corrects, vous devez fournir les rendements et NON les valeurs réelles des actions.

Une fois que ces données sont acquises, il faut les comparer à la covariance entre le rendement de l’indice et de l’action, que l’on divise par la variance de l’indice.

Bon, si vous n’avez rien compris, je vous résume le calcul ici :

Coefficient bêta calcul

Avec pour légende :

  • cov = covariance
  • Rs = rentabilité de l’actif sur une période donnée
  • Rm = rentabilité de l’indice sur la même période
  • var = variance

La covariance mesure la façon dont deux actions évoluent ensemble. Une covariance positive signifie que les actions ont tendance à évoluer ensemble lorsque leurs prix montent ou descendent. Une covariance négative signifie que les actions évoluent en sens inverse l’une de l’autre.

La variance, quant à elle, indique dans quelle mesure une action évolue par rapport à sa moyenne. Par exemple, la variance est utilisée pour mesurer la volatilité du cours d’une action individuelle dans le temps. La covariance est utilisée pour mesurer la corrélation entre les mouvements de prix de deux actions différentes.

Cette formule de calcul est souvent très floue pour les personnes car la covariance et la variance sont des notions approfondies, parfois compliquées. Si ça peut vous rassurer, il existe des moyens plus faciles de calculer le coefficient Bêta.

  • Le calculateur de bêta Excel

Excel sera sans aucun doute votre meilleur ami pour calculer un tas de formules, dont le coefficient Bêta. Au préalable, il faudra que vous ayez un fournisseur de données historiques détaillées tel que Zonebourse, Boursorama ou encore Yahoo Finance.

Concernant les étapes pour calculer le Bêta sur Excel :

  • Téléchargez les cours historiques de l’actif financier dont vous voulez mesurer le bêta.
  • Téléchargez les cours historiques de l’indice boursier qui servira de comparaison.
  • Calculez le pourcentage de variation d’une période à l’autre pour l’actif et l’indice de référence. Si vous utilisez des données quotidiennes, c’est chaque jour ; pour des données hebdomadaires, c’est chaque semaine, etc.
  • Trouvez la variance de l’indice de référence en utilisant =VAR.S (toutes les variations en pourcentage de l’indice).
  • Trouvez la covariance de l’actif par rapport à l’indice de référence en utilisant =COVARIANCE.S (toutes les variations en pourcentage de l’actif et toutes les variations en pourcentage de l’indice de référence).

Et voilà, le tour est joué !

  • Le calculateur en ligne

Il existe aussi de très nombreux calculateurs de Bêta en ligne pour ceux qui ne comprennent rien à Excel.

Exemple avec ce Beta Calculator. Il faut quand même au préalable avoir toutes les données nécessaires pour le calcul.

Comment interpréter le Bêta ?

Le coefficient bêta peut être interprété ainsi :

Bêta égal à 1 : l’actif financier est aussi volatile que le marché.
Bêta supérieur à 1 : l’actif financier est plus volatile que le marché.
Bêta inférieur à 1 mais supérieur à 0 : l’actif financier est moins volatile que le marché.
Bêta égal à 0 : l’actif financier n’est pas corrélé au marché.
Bêta inférieur à 0 : l’actif financier est négativement corrélé au marché (autrement dit, il fait l’inverse).

Si vous n’y voyez pas très clair, ne vous inquiétez pas, c’est normal. Le coefficient bêta est surtout utilisé par les experts du secteur financier, notamment les analystes financiers. Quand on parle de volatilité, on fait aussi appel à la notion de risque.

Pour vous aider, voici quelques exemples concrets.

Imaginons qu’une action faisant partie de l’indice parisien CAC40 possède un coefficient Bêta de 1,4. Son Bêta est supérieur à 1, cela veut dire qu’elle est plus volatile que le marché. Cela signifie que si l’indice de référence CAC40 affiche une performance de 10%, l’action devrait en théorie afficher une performance de 14%. Elle va amplifier les mouvements du marché, en l’occurrence le marché français. Cela signifie que l’action est plus risquée que le marché.

Maintenant, imaginons qu’une action du CAC40 ait un coefficient Bêta de 0,6. Son Bêta est inférieur à 1, elle est donc moins volatile que le marché. Cela signifie que si le CAC40 affiche une performance de 10%, l’action devrait en théorie performer de 6% seulement. L’action est moins risquée que le marché.

Enfin, une autre situation qui peut se présenter : un Bêta négatif. Si une action du CAC40 possède un Bêta de -0,3, cela signifie que si l’indice CAC affiche une performance de 10%, l’action devrait en théorie afficher une performance négative de -3%. Mais attention, c’est pas toujours une mauvaise chose : si le CAC perd -10%, l’action pourrait en théorie gagner 3%. L’action évolue donc en sens inverse du marché.

Les avantages du coefficient bêta

L’un des avantages les plus intéressantes du bêta, en tant que mesure du risque, est le calcul du bêta d’un portefeuille boursier, afin de mesurer son risque.

La bonne nouvelle est qu’il est assez facile de trouver le bêta du portefeuille en se basant sur les bêta de chacun des titres individuels du portefeuille et leurs pondérations.

Les limites du coefficient bêta

Le coefficient bêta est un indicateur possédant de multiples avantages mais il possède aussi certaines limites qu’il convient de souligner. Sa principale limite est notamment qu’il repose uniquement sur les rendements passés et ne tient pas compte des informations plus récentes susceptibles d’avoir un impact sur les rendements futurs.

En bourse, il faut jamais oublier que les données historiques ne présagent en rien des performances futures.

⚠️ Avertissement : Les informations présentées sont données à titre informatif et ne doivent être en aucun cas considérées comme un quelconque conseil en investissement, ou une recommandation d’achat ou de vente. Les informations contenues peuvent devenir obsolètes avec le temps.
L'investissement dans des produits financiers (actions, ETF, OPCVM, etc..) est risqué par nature et doit s'envisager à long terme. Il est impératif que vous fassiez vos propres recherches avant toute décision d'investissement, ou rapprochez-vous d'un professionnel du secteur financier pour avoir un avis éclairé sur l’adéquation de ces investissements à votre situation personnelle.

Articles similaires...
La stagflation
Lire plus

Qu’est-ce que la stagflation ?

La stagflation est une situation économique relativement rare qui combine une hausse du chômage et de l'inflation avec une baisse de la croissance économique. Ce terme a été inventé dans les années 1960. Voici tout ce que vous devez savoir sur ce phénomène.
Bulle spéculative
Lire plus

Qu’est-ce qu’une bulle spéculative et comment la reconnaître ?

Une bulle spéculative correspondant à une forte augmentation du prix d'un actif ou d'un marché, non proportionnelle à la croissance véritable de l'économie. Causée par des anticipations trop optimistes sur la hausse de la valeur des actifs, une bulle peut durer de plusieurs mois à plusieurs années avant d'éclater. Qu'est-ce que c'est qu'une bulle spéculative et comment se forme-t-elle ? Comment détecter une bulle spéculative ?
ETF
Lire plus

Qu’est-ce qu’un ETF ?

Les ETF, ou fonds négociés en bourse, sont des fonds qui répliquent la performance d'un indice ou d'un secteur d'activité. Très prisé des investisseurs, ils permettent de diversifier son portefeuille à moindre coût.
Cotation directe
Lire plus

Qu’est-ce que la cotation directe ?

La cotation directe est une forme d'introduction en bourse simplifiée, caractérisée par l'absence d'intermédiaire. Elle présente de nombreux avantages.