Gestion sous mandat (pilotée) : avantages et risques
Gestion sous mandat

Gestion sous mandat (pilotée) : avantages et risques

La gestion sous mandat, également appelée gestion pilotée, est un type de gestion de portefeuille qui consiste à laisser le soin à un professionnel du secteur financier de gérer nos capitaux. Avec ses nombreux avantages, la gestion sous mandat est l’un des types de gestion les plus populaires aujourd’hui. Découvrez ses particularités, avantages mais aussi ses inconvénients qui sont rarement soulignés.

La gestion pilotée ou gestion sous mandat, c’est quoi ?

La gestion pilotée, qui est également appelée gestion sous mandat, est un style de gestion de portefeuille dans laquelle les décisions d’achat et de vente sont confiées à un professionnel du secteur financier.

Pour désigner ce mode de gestion de portefeuille, on parle aussi de gestion discrétionnaire, ou gestion déléguée. Le terme « discrétionnaire » fait référence au fait que les décisions de placement sont prises à la libre volonté du gestionnaire de portefeuille. Cela signifie que le client doit avoir la plus grande confiance dans les capacités du gestionnaire de portefeuille.

La gestion discrétionnaire des investissements ne peut être proposée que par des personnes ayant une grande expérience du secteur des investissements et des diplômes de haut niveau. Ce professionnel peut être un gérant de portefeuille, un conseiller en investissements financiers, ou tout autre intermédiaire ayant reçu un agrément. N’hésitez pas à vous renseigner sur l’intermédiaire financier, notamment en regardant la liste noire de l’AMF, avant de confier vos capitaux à une entité qui vous propose de la gestion sous mandat.

Comment fonctionne concrètement la gestion sous mandat ?

La gestion pilotée ou sous mandat est très simple. Elle consiste tout d’abord en la signature d’un mandat de gestion auprès de l’intermédiaire financier. Ce mandat de gestion va conférer les pouvoirs à l’intermédiaire de gérer votre portefeuille en votre nom.

Il se matérialise sous la forme d’un formulaire à remplir avec vos informations personnelles, votre situation financière et patrimoniale, vos objectifs d’investissement, votre tolérance au risque, vos revenus, ainsi que d’autres informations pour mieux vous connaître. L’idée pour le gestionnaire c’est d’avoir un mandat en parfaite adéquation avec vos besoins et vos attentes.

En général, il existe 4 types de mandats de gestion :

  • Défensif (ou prudent)
  • Équilibré
  • Dynamique
  • Offensif

Ces 4 types de mandats correspondent au profil investisseur du client.

De manière concrète, le gérant de portefeuille va acheter et vendre divers titres financiers sur le marché, en adéquation avec le mandat de gestion que vous avez signé. Il va gérer le portefeuille en fonction du mandat qui lui est accordé, sans avoir besoin de l’accord du client pour chacun de ses arbitrages.

À qui s’adresse la gestion pilotée ?

La gestion pilotée s’adresse à tous les investisseurs n’ayant pas le temps de gérer leurs investissements, ou l’envie, ou encore ceux qui n’ont pas les connaissances et les compétences en matière boursière.

Mais ce style de gestion va s’adresser également aux investisseurs actifs et expérimentés sur les marchés qui veulent en complément de leur expérience, avoir l’expertise d’un professionnel du secteur financier pour certains de leurs portefeuilles.

Les avantages de la gestion sous mandat

La gestion sous mandat offre plusieurs avantages aux investisseurs.

Tout d’abord, elle les libère de la charge de prendre des décisions d’investissement au jour le jour, qui peuvent sans doute être mieux prises par un gestionnaire de portefeuille qualifié qui est à l’écoute des caprices du marché. En déléguant le processus d’investissement à un gestionnaire compétent, le client peut se concentrer sur d’autres choses importantes.

De même, le gestionnaire de portefeuille est bien placé pour saisir les occasions d’achat lorsque les marchés plongent et qu’un titre de bonne qualité perd temporairement de sa valeur, car c’est son métier.

La gestion discrétionnaire des placements permet également d’aligner les intérêts du gestionnaire sur ceux du client, puisque les gestionnaires facturent généralement des frais supplémentaires liés à la performance du portefeuille. Ainsi, si le portefeuille s’accroît sous la direction du gestionnaire, celui-ci est rémunéré en recevant un montant plus élevé au titre des frais de gestion. Cela réduit la tentation du conseiller de « faire tourner » le portefeuille pour générer plus de commissions, ce qui est un défaut majeur du modèle de rémunération basé sur les transactions.

La gestion discrétionnaire des investissements peut également permettre à l’investisseur d’avoir accès à de meilleures opportunités d’investissement par le biais du gestionnaire de portefeuille. Le client peut également bénéficier de meilleurs prix pour les transactions exécutées, car le gestionnaire de portefeuille peut passer un seul ordre d’achat ou de vente pour plusieurs clients.

Les inconvénients de la gestion sous mandat

Malgré ses nombreux avantages, la gestion pilotée possède aussi quelques inconvénients.

Tout d’abord, certains intermédiaires proposant ce type de gestion imposent un versement minimum à l’ouverture du portefeuille, pour être sûr d’être rentable. Par exemple, chez certaines entités indépendantes spécialisées en gestion de portefeuille, ce ticket d’entrée peut être de 10.000€, 50.000€ ou encore 100.000€. Les performances sont en générales très bonnes, mais clairement, ce n’est donc pas donné à tout le monde.

Chez les banques en ligne qui brassent beaucoup plus de clients, mais où les performances sont parfois un peu décevantes, la gestion sous mandat peut être accessible dès 300€, 500€ ou 1000€. C’est déjà beaucoup plus intéressant.

De plus, l’autre inconvénient est d’évaluer la fiabilité de l’intermédiaire et des performances qu’il propose. Du point de vue du client, il doit avoir confiance dans la compétence, l’intégrité et la fiabilité du gestionnaire de portefeuille. Il incombe donc aux clients de faire preuve d’une diligence raisonnable à l’égard des gestionnaires de portefeuille potentiels avant de leur confier leurs économies.

Il existe un risque de confier son argent à un gestionnaire de portefeuille sans scrupules ou peu attentif aux objectifs déclarés du client.

Enfin, la gestion sous mandat peut être frustrante pour les investisseurs actifs sur les marchés financiers puisqu’il y a une délégation des décisions d’investissement à une autre personne. Faire des mauvais choix soi-même est plus facile à assumer que les mauvais choix d’une autre personne, surtout quand il s’agit de votre argent. Parfois, il y a même un manque de transparence dans les opérations effectuées. Il faut donc se renseigner au préalable.

⚠️ Avertissement : Les informations présentées sont données à titre informatif et ne doivent être en aucun cas considérées comme un quelconque conseil en investissement, ou une recommandation d’achat ou de vente. Les informations contenues peuvent devenir obsolètes avec le temps.
L'investissement dans des produits financiers (actions, ETF, OPCVM, etc..) est risqué par nature et doit s'envisager à long terme. Il est impératif que vous fassiez vos propres recherches avant toute décision d'investissement, ou rapprochez-vous d'un professionnel du secteur financier pour avoir un avis éclairé sur l’adéquation de ces investissements à votre situation personnelle.

Si vous avez aimé cet article, faites-le nous savoir !

5/5 - (1 vote)
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires...
Inflation
Lire plus

Qu’est-ce que l’inflation ?

L'inflation correspond à une situation d'augmentation globale et permanente des prix des produits et services. Une telle...
Investir en bourse à partir de 1€ 🚀
Découvrir Trade Republic