Que signifie l'expression « Buy the Dip » ?
Buy the dip

Que signifie l’expression « Buy the Dip » ?

Très populaire sur les réseaux sociaux, l’expression « Buy the Dip » signifie acheter à la baisse. Mais que signifie cette stratégie ? Voici des éléments de réponse.

Buy the Dip : définition

Buy the Dip est une expression qui a été popularisée sur les réseaux sociaux avec l’essor grandissant des cryptomonnaies en 2020 et 2021. Elle signifie « Acheter la baisse ». Elle est utilisée dans le secteur de la finance et de la crypto, avec les nombreux memes qui en découlent.

Les investisseurs qui « buy the dip » cherchent à acheter un actif financier (action, crypto, etc..) qui a fortement baissé par rapport à son sommet le plus récent.

Ils pensent que la baisse du cours est une opportunité d’investissement pour acheter le titre à un prix abordable, puisque la baisse n’est que temporaire. Mais en réalité, il faut faire attention avec cette stratégie puisqu’elle peut annoncer aussi un krach ou un marché baissier de plus longue durée, ce que l’on appelle un bear market.

Quelle est la traduction de Buy the Dip ?

L’expression « Buy the Dip » a pour traduction française « Acheter le creu » ou « Acheter la baisse ».

Sur les réseaux sociaux, on voit beaucoup de personnes qui scandent Buy the Dip ! à chaque baisse de marché pour inciter les autres ironiquement à acheter lorsqu’on a une baisse brutale. Mais cela peut être dangereux car certains titres ou actions peuvent ne jamais se relever de leur récente baisse. Il faut toujours se fier à ses propres analyses.

Quelle est la meilleure stratégie Buy the Dip ?

Généralement, les personnes qui achètent lors d’une baisse sont des investisseurs ayant une vision moyen ou long terme. Ils achètent progressivement et régulièrement le même titre lorsqu’il baisse, ou de nouveaux titres.

Ainsi, cela leur permet de baisser leur prix de revient unitaire (PRU) et quand l’action ou le titre remontera, cela améliorera sa performance.

Par exemple, si un investisseur achète 2 actions à 50€, il aura un prix de revient de 50€ (hors frais et commissions). Si le cours de l’action baisse, et qu’il décide d’en racheter 2 à 40€, son prix de revient baissera à 45€ (hors frais et commissions).

Ainsi, l’action n’aura plus qu’à augmenter de 5€ pour qu’il repasse en plus-value, alors qu’elle aurait dû augmenter de 10€ s’il n’avait pas acheté à la baisse.

Stratégie buy the dip

Les bons comportements à adopter pour « Buy the Dip »

Il faut faire attention avec cette stratégie qui peut paraître alléchante au premier regard car elle peut accentuer les pertes, notamment si l’on choisit les mauvais titres.

Souvent, le cours d’une action chute pour une bonne raison, en raison de résultats financiers décevants ou d’un scandale de grande ampleur. Un investisseur qui souhaite « buy the dip » devra le faire en état de conscience en recherchant et analysant les fondamentaux de l’entreprise. Ceci afin d’éviter de prendre une position sur une action qui n’a aucune chance de se relever et qui continuera de baisser à l’avenir.

Ne foncez pas sur un titre en pensant faire une bonne affaire en voyant le prix de l’action sans analyser les fondamentaux.

Si l’on applique cette stratégie, il faut impérativement se fixer une limite des liquidités que l’on garde pour être prêt à investir, et de ses actifs investis. Si l’on achète continuellement lorsqu’il y a une petite baisse et que l’on a plus de liquidités pour se renforcer quand la baisse devient plus brutale, cela peut être dangereux.

Il ne faut pas être trop gourmand. Si un titre baisse de 20%, il faut savoir prendre position et ne pas espérer qu’il continue à baisser, surtout si c’est une action ayant d’excellentes fondamentaux. Vous risquez de la voir remonter sans que vous n’ayez pris position et regretter votre choix plus tard.

Ne pas hésiter à utiliser des stop loss, c’est-à-dire fixer un prix auquel le titre doit être vendu en cas de baisse. Cela permet de limiter les pertes et de se retrouver avec des positions en perte pendant plusieurs mois voir des années après.

Il faut analyser l’état du marché et le contexte économique pour identifier si l’on se trouve dans une baisse provisoire comme une correction, ou alors un marché baissier de grande ampleur comme un bear market.

Rester patient et garder son sang froid. Comme tout investissement en bourse, le risque de perte en capital est présent donc il faut savoir patienter et garder son sang froid. Inutile de regarder son portefeuille boursier tous les jours si vous avez un horizon de placement à long terme.

⚠️ Avertissement : Les informations présentées sont données à titre informatif et ne doivent être en aucun cas considérées comme un quelconque conseil en investissement, ou une recommandation d’achat ou de vente. Les informations contenues peuvent devenir obsolètes avec le temps.
L'investissement dans des produits financiers (actions, ETF, OPCVM, etc..) est risqué par nature et doit s'envisager à long terme. Il est impératif que vous fassiez vos propres recherches avant toute décision d'investissement, ou rapprochez-vous d'un professionnel du secteur financier pour avoir un avis éclairé sur l’adéquation de ces investissements à votre situation personnelle.

 

Articles similaires...
Future
Lire plus

Qu’est-ce qu’un future en bourse ?

Un future est un contrat financier à terme faisant partie des produits dérivés. Outil de protection mais aussi de spéculation, voici tout ce qu'il faut savoir sur cet instrument financier.
DCA bourse
Lire plus

Qu’est-ce que le DCA en bourse ?

Très fréquemment présenté aux nouveaux investisseurs comme une solution miracle, la stratégie d’investissement DCA en bourse offre la…