ETF physique et ETF synthétique : Quelles différences ?
Différences ETF physique et ETF synthétique

ETF physique et ETF synthétique : Quelles différences ?

Il existe plusieurs moyens de distinguer les ETF, notamment par leur mode de réplication. Il faut savoir qu’il existe deux modes de réplication d’un indice : la réplication physique et la réplication synthétique. Voici leurs caractéristiques et leurs différences.

Quelles sont les différences entre ETF physique et ETF synthétique ?

Les investisseurs qui envisagent d’opter pour des ETF ont le choix entre des ETF qui utilisent une réplication physique et d’autres qui utilisent une réplication synthétique. Il existe des différences entre chacun de ces ETF qu’il est utile de connaître.

Quand on parle d’ETF physique et d’ETF synthétique, on parle en réalité du mode de réplication de l’ETF. Pour rappel, un ETF est un fonds indiciel coté en bourse qui reproduit la performance d’un indice de référence. Pour reproduire la performance d’un indice, il y a plusieurs modes de réplication qui sont employés : la réplication physique et la réplication synthétique.

Pour faire simple, les ETF synthétiques sont le contraire des ETF physiques. Ces deux modes de réplication sont différents sur beaucoup de points, comme nous allons le voir.

Les ETF physiques achètent directement les actions de l’indice sous-jacent qu’ils suivent afin d’être au plus proche de la performance de leur indice. Ils visent à détenir entièrement ou partiellement les composantes sous-jacentes d’un indice boursier.

Les ETF synthétiques ne détiennent pas de titres mais concluent un contrat d’échange (swap) de performance avec des institutions financières qui promettent de verser la performance de l’indice de référence à l’ETF. Ils utilisent des dérivés, à savoir des swaps, pour offrir une exposition à un indice de référence.

Tableau comparatif des ETF synthétiques et physiques ⚡️

Pour vous montrer les principales caractéristiques et différences de chacun d’eux, rien de mieux qu’un beau tableau.

ETF synthétique

ETF physique

Réplication

Par le biais de produits dérivés Directement dans les actions composant l’indice (réplication totale ou partielle)

Objectif

Suivre la performance de l’indice de référence Suivre la performance de l’indice de référence

Frais

Uniquement des frais liés au contrat swap Plusieurs frais liés à l’achat et la vente d’instruments financiers

Avantages

– Meilleure réplique de l’indice
– Accès à des marchés éloignés et peu liquides
– Accès à des marchés difficilement accessibles
– Diversifier son PEA
– Plus simple à comprendre
– On sait dans quoi on investit
– Diversification de portefeuille

Risques

– Risque de perte en capital
– Risque de contrepartie
– Risque de liquidité
– Risque de conflits d’intérêts
– Risque de perte en capital
– Risque d’écart de suivi
– Risque lié au prêt de titres

Comment savoir si un ETF est physique ou synthétique ?

Pour savoir quelle est la méthode de réplication d’un ETF, il faut regarder les informations données par l’émetteur de l’ETF. En général, tout est mentionné dans les documents obligatoires à transmettre aux investisseurs comme les prospectus, ou directement sur le site internet de l’émetteur.

Quoi choisir entre ETF physique ou synthétique ?

Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, chacun de ces deux types d’ETF possèdent ses propres avantages et ses propres inconvénients. Cela va vraiment dépendre de la situation et de vos objectifs d’investissements.

Par exemple, dans une optique de diversification de son PEA, les ETF à réplication synthétique sont plus utiles que les ETF physiques.

En revanche, lorsque l’on souhaite savoir dans quoi on investit ou que l’on débute en bourse, les ETF physiques sont plus adaptés.

⚠️ Avertissement : Les informations présentées sont données à titre informatif et ne doivent être en aucun cas considérées comme un quelconque conseil en investissement, ou une recommandation d’achat ou de vente. Les informations contenues peuvent devenir obsolètes avec le temps.
L'investissement dans des produits financiers (actions, ETF, OPCVM, etc..) est risqué par nature et doit s'envisager à long terme. Il est impératif que vous fassiez vos propres recherches avant toute décision d'investissement, ou rapprochez-vous d'un professionnel du secteur financier pour avoir un avis éclairé sur l’adéquation de ces investissements à votre situation personnelle.

Si vous avez aimé cet article, faites-le nous savoir !

5/5 - (1 vote)
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires...
PEG bourse
Lire plus

Qu’est-ce que le PEG en bourse ?

Les ratios financiers sont des outils indispensables pour évaluer les entreprises. Ils sont utilisés à la fois par les...
Investir en bourse à partir de 1€ 🚀
Découvrir Trade Republic