Qu'est-ce que l'effet de levier en bourse ?
Effet de levier bourse

Qu’est-ce que l’effet de levier en bourse ?

L’effet de levier est un terme très utilisé par les traders qui veulent amplifier leurs rendements en bourse. Mais comment fonctionne l’effet de levier ? Voici tout ce que vous devez savoir.

L’effet de levier : c’est quoi ?

On entend souvent parler d’effet de levier en bourse. L’effet de levier désigne l’utilisation de capitaux empruntés pour effectuer des transactions en bourse, et potentiellement augmenter ses rendements. Il permet d’amplifier votre pouvoir d’achat ou de vente afin que vous puissiez négocier avec plus de capital que ce que vous avez actuellement dans votre portefeuille.

Généralement, l’effet de levier est utilisé par des traders expérimentés ayant des stratégies à court terme pour augmenter leur potentiel de gain en leur permettant de payer moins que le montant total de l’investissement. Autrement dit, l’investisseur ou le trader va emprunter des fonds pour investir et ainsi espérer gagner davantage (avec aussi le risque de perdre davantage).

Par conséquent, l’utilisation de l’effet de levier dans une transaction boursière permet à un trader de prendre une position plus importante dans une action sans avoir à payer le prix d’achat total. Le trader utilise le crédit fourni par un courtier de sorte qu’il ne doit payer qu’un pourcentage de la valeur de la transaction.

L’effet de levier est une stratégie risquée qui peut mener à l’endettement, elle est donc réservée uniquement aux traders les plus avertis.

Comment fonctionne l’effet de levier ?

Avant de pouvoir emprunter des fonds afin d’utiliser l’effet de levier, il est impératif de déposer des fonds chez votre courtier. Ce dépôt que vous fournissez est appelé la garantie.

Selon l’effet de levier que vous souhaitez utiliser et de la valeur totale de la position que vous souhaitez ouvrir (appelée marge), le montant de votre dépôt (et donc de la garantie) sera plus ou moins élevé.

Pour faire simple, vous déposez une fraction de la valeur totale de votre ordre, et votre courtier vous prête le reste. Bien que vous ne payiez qu’un petit pourcentage de la valeur totale de la transaction, votre profit ou votre perte totale sera calculée sur la taille totale de la position, et non sur le montant de votre marge.

Lorsque vous négociez avec un effet de levier, la marge elle-même est généralement exprimée en pourcentage de la taille totale de la position. Par exemple, les courtiers diront qu’ils exigent 1 %, 0,5 % ou 0,25 %, ce qui vous permet de calculer l’effet de levier maximal auquel vous vous exposez lorsque vous ouvrez une transaction. Ainsi, si vous mettez 1 000 € et décidez d’ouvrir une position avec un effet de levier de 0,5 %, votre exposition sur le marché sera de 200 000 €.

Qu’est-ce que le ratio de levier ?

Si vous vous demandez ce qu’est le ratio de levier et comment le calculer, ne vous inquiétez pas c’est très facile. Le plus petit chiffre correspond à l’argent que vous déposez ; le plus grand, au nombre de fois que le courtier amplifiera ce montant.

Autrement dit, le ratio de levier est une mesure de l’exposition totale de votre transaction par rapport à la marge requise. Votre ratio de levier variera en fonction du marché que vous négociez, de la personne avec laquelle vous le négociez et de la taille de votre position.

Le montant de l’effet de levier est décrit comme un ratio de levier, tel que par exemple :

  • 1:2 ou 2:1 ➡️ effet de levier de 2 fois la mise initiale
  • 1:5 ou 5:1 ➡️ effet de levier de 5 fois la mise initiale
  • 1:10 ou 10:1 ➡️ effet de levier de 10 fois la mise initiale
  • 1:20 ou 20:1 ➡️ effet de levier de 20 fois la mise initiale

Il indique combien de fois votre capital initial est multiplié. Par exemple, imaginez que vous avez 100 € sur votre portefeuille mais que vous souhaitez ouvrir une position sur une action d’une valeur de 1 000€. Avec un effet de levier de 1:10, vos 100 € auront le même pouvoir d’achat que 1 000 €.

Sur certains actifs sous-jacents et dans certains pays qui l’autorisent, les courtiers peuvent prêter jusqu’à 100 fois le solde du compte du trader. C’est donc un effet de levier de 100, c’est juste énorme. Par exemple, si vous disposez de 1 000 €, vous pouvez utiliser un effet de levier sur votre position de négociation jusqu’à 100 fois ou plus. Ainsi, si vous utilisez un effet de levier de 100 pour 1, vous vous exposez à gérer une position de 100 000 € sur le marché.

Des exemples concrets sur l’effet de levier

  • Dans le contexte où il n’y a pas d’effet de levier

Par exemple, imaginons que vous souhaitez acquérir 10 actions d’une société à un prix de 100€ l’action. Afin d’ouvrir une transaction classique avec un courtier en bourse, vous devrez payer 10 x 100€, soit 1000€ (sans tenir compte des commissions et des frais).

  • Si le cours de l’action augmente de 20 €, vos 1000 actions valent désormais 120 € chacune. Si vous fermez votre position, vous aurez réalisé un bénéfice de 200 € sur vos 1 000 € de départ.
  • Si le cours de l’action baisse de 20 €, vous auriez perdu 200 € sur vos 1 000€.
  • Dans le contexte où il y a un effet de levier

Reprenons notre exemple, et imaginons que vous souhaitez acquérir 10 actions d’une société à un prix de 100€ l’action. Sauf que vous souhaitez utiliser un effet de levier car vous n’avez que 100€ sur votre compte. Vous allez utiliser un effet de levier de 10x pour multiplier par 10 votre mise initiale, et ainsi augmenter votre pouvoir d’achat.

Cela donne un effet de levier de 1:10.

Vous allez donc payer seulement 100€ pour ouvrir la position qui fera 1 000€ au total (sans tenir compte des commissions et des frais).

  • Si le cours de l’action augmente de 20 €, vous ferez toujours le même bénéfice de 200 €, mais à un coût initial considérablement réduit (puisque vous aurez payé que 100€ !)
  • Si le cours de l’action chute de 20€, vous auriez perdu 200 €, soit le double de votre dépôt initial.

Sur quels actifs utiliser l’effet de levier ?

La majorité des traders utilisent l’effet de levier sur des produits dérivés. Cela signifie que vous négociez un instrument qui tire sa valeur du prix de l’actif sous-jacent, plutôt que de posséder l’actif lui-même.

Les produits dérivés peuvent notamment être négociés par le biais de CFD.

Mais il faut savoir que des limites peuvent s’appliquer suivant les courtiers qui peuvent imposer des effets de levier minimum et maximum, et aussi en fonction de la réglementation en vigueur.

Sur quels marchés utiliser l’effet de levier ?

L’effet de levier peut être utilisé sur :

  • le marché des changes (forex)
  • le marché des actions
  • le marché des matières premières
  • les marchés des indices boursiers

Les avantages de l’effet de levier

L’effet de levier possède de nombreux avantages.

  • Des bénéfices multipliés

L’effet de levier permet directement de multiplier ses gains en bourse. Il vous suffit d’investir une fraction de la valeur de votre transaction pour obtenir le même bénéfice que dans une transaction classique.

Comme les bénéfices sont calculés sur la base de la valeur totale de votre position, la négociation sur marge peut multiplier vos gains sur les transactions réussies, mais aussi vos pertes sur les transactions ratées.

  • Profiter des opportunités du marché

L’utilisation de produits à effet de levier pour spéculer sur les mouvements du marché permet de profiter des tendances des marchés qu’ils soient en hausse ou en baisse, c’est ce qu’on appelle la vente à découvert.

Les risques de l’effet de levier

L’effet de levier possède également de nombreux risques, c’est pour cela qu’il est recommandé uniquement pour les traders expérimentés.

  • Des pertes multipliées

Qui dit potentiel de bénéfice multiplié dit aussi potentiel de perte multiplié. L’effet de levier amplifie les pertes comme les profits, et comme votre mise de fonds initiale est comparativement plus faible que pour les opérations classiques, il est facile d’oublier le montant du capital que vous mettez en jeu.

Vous ne pourrez pas perdre plus que le solde de votre compte, mais vous devez toujours considérer votre transaction en termes de valeur totale et de potentiel de perte, ainsi que prendre des mesures appropriées pour gérer votre risque.

De plus, si votre position évolue en votre défaveur, votre fournisseur peut vous demander d’apporter des fonds supplémentaires afin de maintenir votre transaction ouverte. C’est ce qu’on appelle un appel de marge, et vous devrez soit ajouter du capital, soit sortir de vos positions pour réduire votre exposition totale.

  • Aucun privilège d’actionnaire

Lorsque vous négociez avec un effet de levier, vous renoncez à la propriété de l’action et aux droits qui y sont rattachés comme le droit de vote et le droit aux dividendes.

Les effets de levier sont uniquement utilisés sur des produits dérivés, qui n’apportent aucun droit pour l’actionnaire.

⚠️ Avertissement : Les informations présentées sont données à titre informatif et ne doivent être en aucun cas considérées comme un quelconque conseil en investissement, ou une recommandation d’achat ou de vente. Les informations contenues peuvent devenir obsolètes avec le temps.
L'investissement dans des produits financiers (actions, ETF, OPCVM, etc..) est risqué par nature et doit s'envisager à long terme, c'est pourquoi il est nécessaire que vous fassiez vos propres recherches avant toute décision d'investissement. 
Boursicoteur ne pourra être en aucun cas responsable des pertes ou dommages résultant d'une décision d'investissement, qu'elle soit ou non basée sur le contenu de l'article. 
Nous vous invitons également à vous rapprocher d'un conseiller financier ou un professionnel du secteur financier pour avoir un avis éclairé sur l’adéquation de ces investissements à votre situation personnelle.

 

Articles similaires...
Fonds activiste
Lire plus

Qu’est-ce qu’un fonds activiste ?

Longtemps cantonnés au marché américain d’où ils sont originaires, les fonds activistes font parler d’eux depuis quelques années en s’attaquant à l’international, et notamment à la France qui voit cette ingérence d’un œil dubitatif et cherche à réguler cette pratique relativement nouvelle.
Junk bond
Lire plus

Qu’est-ce qu’une junk bond ?

Les junk bonds sont des obligations qui sont susceptibles de ne pas être remboursées en raison du risque de défaut de l'émetteur. Voici tout ce que vous devez savoir sur ce type d'obligation spéciale.