Intérêts composés : Calculatrice, Formule et Fonctionnement
Intérêts composés

Intérêts composés : Calculatrice, Formule et Fonctionnement

Albert Einstein qualifiait les intérêts composés de « huitième merveille du monde ». En effet, les intérêts composés permettent aux investisseurs d’avoir une croissance exponentielle de leurs rendements, sur la base du réinvestissement. Voici tout ce que vous devez savoir sur leur fonctionnement.

Les intérêts composés : c’est quoi ?

Vous avez peut être déjà entendu parler des intérêts composés. Il s’agit d’un terme que l’on entend très souvent lorsque l’on investit en bourse, et en finance de manière général. Ce mécanisme attire de nombreux investisseurs car il permet de s’enrichir plus rapidement qu’avec des intérêts classiques qui se basent sur le capital de départ.

Pour rappel, les intérêts correspondent à la rémunération d’un capital emprunté. En bourse, les intérêts sont souvent assimilés aux dividendes perçus grâce à l’investissement dans une action.

Les intérêts et les dividendes ont le même fonctionnement : on est rémunéré car on prête de l’argent. La rémunération va se faire en fonction de l’argent que l’on place.

Les intérêts composés, également appelés « intérêts cumulés » ou « intérêts capitalisés », correspondent à la situation où les intérêts perçus sur une période donnée sont réinjectés dans le capital, afin que les futurs intérêts perçus soient directement calculés sur le nouveau capital (capital initial + les intérêts perçus précédemment).

Ainsi, lorsque vous allez investir de l’argent et percevoir des dividendes, ces dividendes vont vous enrichir. Et vous pourrez profiter du mécanisme des intérêts composés en réinvestissant ces dividendes dans des actions, et donc en les incorporant à votre capital. Vos futurs dividendes seront ainsi calculés sur ce nouveau capital, et donc ils seront plus rémunérateurs.

Autrement dit, l’argent produit de l’argent.

Les intérêts composés trouvent leur origine en Italie au 17ème siècle, et on considère qu’il s’agit d’ « intérêts sur intérêts », car lorsque les investisseurs choisissent de conserver les intérêts accumulés sur leur compte plutôt que de les retirer, les intérêts deviennent une partie du capital où ils peuvent ensuite produire davantage d’intérêts.

Quelle est la différence entre les intérêts simples et les intérêts composés ?

Les intérêts simples ne viennent pas servir de base de calcul pour les intérêts futurs. Ils sont totalement acquis après leur versement mais ils ne sont pas réinvestis pour être porteurs d’intérêts à leur tour. La base de calcul est fixée en fonction du capital initial.

Alors que pour les intérêts composés, les intérêts de chaque période sont réinvestis au capital qui sert de base de calcul pour les intérêts futurs. Cela signifie que les intérêts composés permettent au capital d’avoir une croissance fulgurante année après année.

Les intérêts composés permettent aux investisseurs d’avoir des rendements plus élevés à moyen et long terme, si l’on ne tient pas compte des risques inhérents à chaque investissement.

Comment fonctionne les intérêts composés ?

Voici comment fonctionne les intérêts composés :

  1. Tout d’abord pour percevoir des intérêts, il faut soit déposer des fonds sur un livret bancaire, soit investir dans des actions afin de percevoir des dividendes par exemple. Un dépôt sur un livret bancaire comme un Livret A, un livret jeune, ou encore un PEL génère des intérêts chaque année. Les investissements boursiers peuvent également générer des intérêts composés s’ils versent des dividendes.
  2. Ces dépôts ou ces investissements génèrent des intérêts (ou des dividendes) selon une certaine fréquence. En général, ce sont des intérêts perçus une fois par an, mais en bourse, on peut également avoir des versements de dividendes mensuels ou trimestriels. Ces derniers permettent de profiter encore plus des avantages des intérêts composés.
    Par exemple, si vous investissez 1 000€ sur une action avec un rendement des dividendes de 3,5% par an, vous aurez 1 035€ à la fin de la première année. Si vous réinvestissez ces dividendes dans de nouvelles actions, elles produiront d’autres dividendes.
  3. Les intérêts composés rentrent alors en œuvre. Au lieu de se baser sur votre mise de départ (1000€), les intérêts composés vont prendre en compte vos gains de la première année pour servir de calcul aux intérêts suivants, c’est-à-dire 1035€ dans notre exemple. Ainsi, pour calculer les intérêts perçus pour la 2ème année, on aura la formule suivante : 1035 x 3,5% = 36,22€ (au lieu de 1 000€ x 3,5% = 35€ dans le cas d’intérêts classiques).
    Le rendement annuel composé génère des intérêts à la fois sur le montant du capital et sur le montant des intérêts de la première année.

Comment calculer les intérêts composés ?

  • Formule de calcul

La rentabilité des intérêts composés dépend de la fréquence de versement des intérêts. Il est plus intéressant d’avoir des intérêts versés mensuellement ou semestriellement, qu’annuellement. Par exemple, le montant des intérêts composés courus sur 1000€ à 10% par année sera inférieur à celui de 1000€ à 5% par semestre au cours de la même période.

On parle souvent de dividendes pour désigner la rémunération des actions, mais le principe est similaire : si on réinvestit les dividendes, cela augmente gracieusement le capital d’une année sur l’autre.

Les intérêts composés sont calculés avec la formule suivante :

C⁰ x [(1 + tⁿ) – 1)]

Pas de stress, si vous n’êtes pas terrible en mathématiques, on vous explique ce que ça signifie :

  • C⁰ = il s’agit de votre capital de départ sur lequel sera calculé vos intérêts
  • t = taux d’intérêt, c’est-à-dire le rendement de votre capital
  • ⁿ = nombre de périodes où les intérêts sont composés
  • Exemples

Prenons maintenant des exemples concrets. Vous possédez 10 000€ d’une action qui vous rémunère avec des dividendes d’un montant de 3% par an. 

Sans prendre en compte les intérêts composés qui sont versés annuellement :

Au bout d’un an : 10 000 x 3% = 300€ de dividendes.
Au bout de 5 ans : (10 000 x 3%) x 5 = 1500€ de dividendes.
Au bout de 10 ans : (10 000 x 3%) x 10 = 3000€ de dividendes.

En prenant en compte les intérêts composés qui sont versés annuellement :

Au bout d’un an : 10 000 x 3% = 300€ de dividendes.
Au bout de 5 ans : 10 000 x [(1 + 0,03)⁵ – 1] = 10 000 x (1,1593 – 1) = 1 593€ de dividendes.
Au bout de 10 ans : 10 000 x [(1 + 0,03)¹⁰ – 1] = 10 000 x (1,3439 – 1) = 3 439€ de dividendes.

On voit bien la différence entre les intérêts normaux et les intérêts composés. Mais maintenant, on va voir que plus la fréquence de versement des intérêts augmente, plus leur rendement augmente également.

Par exemple, si on passe à une fréquence de versement semestrielle (tous les 6 mois) à un rendement de 3% par an, on aura :

Au bout d’un an : 10 000 x [(1 + 0,015)² – 1] = 10 000 x (1,0302 – 1)= 302€ de dividendes.
Au bout de 5 ans : 10 000 x [(1 + 0,015)¹⁰ – 1] = 10 000 x (1,1605 – 1) = 1 605€ de dividendes.
Au bout de 10 ans : 10 000 x [(1 + 0,015)²⁰ – 1] = 10 000 x (1,3468 – 1) = 3 468€ de dividendes.

Vous l’aurez compris, plus la fréquence de versement est élevée, plus il sera facile de capitaliser et de faire fructifier son capital rapidement grâce aux intérêts composés.

Notre calculateur d’intérêts composés

Nous avons établi un calculateur qui vous permettra de savoir directement combien vous pouvez gagner grâce aux intérêts composés !

Comment profiter des intérêts composés ?

Afin de profiter des intérêts composés, il est vivement conseillé de commencer à placer son argent tôt afin de profiter du long terme et de la mécanique des intérêts composés.

De plus, il est possible de profiter des intérêts composés en plaçant chaque mois une somme d’argent en bourse. Cela s’appelle la méthode DCA. Cette stratégie d’investissement permet de lisser ses prix de revient sur ses actions, et surtout ne pas se soucier de l’évolution du marché qu’elle soit favorable ou défavorable.

On part du principe qu’à long terme et en profitant des intérêts composés, on sera toujours gagnant. Pour préparer sa retraite quand on est jeune, c’est une excellente technique !

Les avantages des intérêts composés

Les intérêts composés disposent de nombreux avantages.

  • Amplifier ses rendements dans le temps

Les intérêts composés permettent aux investisseurs de constituer des rendements importants à un horizon de long terme. Si vos rendements sont positifs, vos placements vous rapporteront de plus en plus chaque année.

Ainsi, plus vous commencez jeune à placer votre argent, plus vous pourrez profiter des rendements exponentiels des intérêts composés. La puissance des intérêts composés réside dans ce qu’on appelle « l’effet boule de neige », une métaphore qui compare leur capacité à créer de la richesse au fil du temps à une boule de neige dont la taille et la masse augmentent au fur et à mesure qu’elle dévale une pente.

  • La possibilité de démarrer avec un petit capital

L’autre avantage des intérêts composés est que quelle que soit la somme d’argent que vous avez à investir, vous pourrez profiter des intérêts composés. Votre rendement sera tout à fait proportionnel à votre capital investi.

Il est donc tout à fait possible d’investir son argent sur des placements réputés fiables, ou sans risque, tout en bénéficiant des intérêts composés. Pas besoin d’investir sur quelque chose de très risqué ! Vos rendements dépendront des risques que vous prenez.

Les inconvénients des intérêts composés

Malgré ses très nombreux avantages, les intérêts composés présentent également quelques inconvénients. Voici un bref aperçu de quelques-uns d’entre eux.

  • Un avantage à long terme seulement

Les intérêts composés ne jouent en votre faveur que si vous leur accordez une longue période de temps, disons 10 ans ou plus. Ils ne présentent que peu ou pas d’avantages à court terme.

Par exemple, le Livret A ne rapporte que très peu. Il faut donc attendre très longtemps avant de pouvoir obtenir des rendements intéressants.

  • Des frais à prendre en compte

Qui dit intérêts composés dit aussi.. frais composés ! En effet, les frais seront également proportionnels à vos rendements, ce qui peut impacter vos performances. Selon votre courtier ou votre banque chez lequel vous avez placé votre argent, les frais peuvent être plus ou moins élevés.

Sans oublier la fameuse flat tax, ou prélèvement forfaitaire unique, de 30% qui s’applique lors des versements de vos dividendes.

  • Le risque de perte en capital sur des placements financiers

Malgré des dividendes qui peuvent être intéressant sur certaines actions, il ne faut pas oublier que le cours de l’action peut également fluctuer et que le risque de perte en capital existe en bourse. Ainsi, vous pouvez profiter des intérêts composés grâce aux dividendes mais n’oubliez pas que votre capital pourra fluctuer dans le temps.

Renseignez-vous au préalable afin de déterminer si le placement en question est adapté à votre profil investisseur et notamment votre tolérance au risque.

En résumé : est-il intéressant de profiter des intérêts composés ?

Les intérêts composés présentent sans aucun doute de très nombreux avantages. Ils permettent de s’enrichir plus rapidement à long terme qu’avec des intérêts classiques, ou si l’on ne réinvestit pas ses dividendes.

Le réinvestissement des dividendes permet de profiter de la mécanique des intérêts composés en bourse. Mais il ne faut pas oublier les risques inhérents à ce type de placement financier.

⚠️ Avertissement : Les informations présentées sont données à titre informatif et ne doivent être en aucun cas considérées comme un quelconque conseil en investissement, ou une recommandation d’achat ou de vente. Les informations contenues peuvent devenir obsolètes avec le temps.
L'investissement dans des produits financiers (actions, ETF, OPCVM, etc..) est risqué par nature et doit s'envisager à long terme. Il est impératif que vous fassiez vos propres recherches avant toute décision d'investissement, ou rapprochez-vous d'un professionnel du secteur financier pour avoir un avis éclairé sur l’adéquation de ces investissements à votre situation personnelle.

Articles similaires...
Code ISIN
Lire plus

Qu’est-ce qu’un code ISIN ?

Pour ceux qui n’investissent pas encore dans le marché boursier, il est probable que vous vous demandiez à…
Vente à découvert
Lire plus

Qu’est-ce que la vente à découvert ?

La vente à découvert, ou shortselling, est une stratégie d'investissement très répandu permettant aux investisseurs de spéculer sur la baisse d'une action ou d'un autre actif. Voici tout ce que vous devez savoir sur cette stratégie.
PRU
Lire plus

Qu’est-ce que le PRU et comment le calculer ?

Le prix de revient unitaire, de l'abréviation PRU, permet de connaître le juste prix d'une action avec les frais et taxes inclus. C'est le point de départ des plus ou moins-values. Voici comment le calculer.