Comment investir dans les mid caps ? [Le guide complet]
Investir mid caps

Comment investir dans les mid caps ?
[Le guide complet]

Nous entendons souvent parler des mid caps. Il s’agit de cette catégorie d’actifs comprise entre les petites et les grandes capitalisations. Elle désigne les sociétés ayant une capitalisation boursière moyenne. Dans le présent article, nous nous intéresserons aux mid caps.

Qu’est-ce qu’une mid cap ? Pourquoi et comment investir dans une mid cap ? Quels sont les avantages et les inconvénients des mid caps ?

Qu’est-ce qu’une mid cap ?

Une « mid cap » est une entreprise ayant une capitalisation boursière comprise entre 2 et 10 milliards de dollars. Toutefois, ces chiffres varient en fonction de la définition et des investisseurs. Par exemple, le fonds CPR Middle-Cap France rassemble des entreprises dont la capitalisation boursière est située entre 100 millions et 3 milliards d’euros !

En effet, une entreprise à moyenne capitalisation se place, comme son nom l’indique, entre les entreprises à grande capitalisation (large cap) et les entreprises à petite capitalisation (small cap).

Les appellations « large cap »,  « mid cap » et « small cap » sont des estimations de la valeur actuelle d’une société en termes de capitalisation boursière ; elles sont donc susceptibles de varier avec le temps.

Les mid caps sont par conséquent des sociétés qui sont trop grandes pour être des small caps et trop petites pour être des large caps. Il s’agit donc avant tout d’un indicateur de taille et de valeur.

Les mid caps sont présentes dans tous les domaines. On les retrouve dans toutes les zones géographiques. De ce fait, elles sont exposées à une large variété de modèles économiques et présentent donc un atout structurel de taille.

Pourquoi investir dans une mid cap ?

La majorité des conseillers financiers considèrent que la solution pour réduire le risque consiste à avoir un portefeuille bien diversifié. Ainsi, les investisseurs ont intérêt à détenir une combinaison d’actions de petites, moyennes et grandes capitalisations.

Toutefois, certains investisseurs considèrent les actions de moyenne capitalisation comme une solution pour répartir le risque. Les sociétés à petite capitalisation présentent le meilleur rendement possible, mais ce rendement présente plus de risques. Les sociétés à grande capitalisation sont plus stables, mais leurs possibilités de croissance sont plus faibles. Quant aux sociétés à moyenne capitalisation, elles sont une combinaison des deux, et offrent un excellent équilibre entre croissance et stabilité.

Il est impossible de définir avec précision le moment où le marché privilégiera un type spécifique de société. Qu’il s’agisse d’une grande, d’une moyenne ou d’une petite capitalisation, elles ont toutes des avantages et des inconvénients. Il faut donc absolument diversifier son portefeuille, comme nous l’avons évoqué plus haut.

Toutefois, le nombre de sociétés à moyenne capitalisation dans lequel vous désirez investir est fonction de vos objectifs personnels et de votre degré de tolérance au risque.

Les entreprises de moyenne capitalisation offrent de nombreux avantages intéressants pour les investisseurs. Quand les taux d’intérêt sont faibles et que le finance est en conséquence peu coûteux, la société connaît généralement une croissance stable. Les sociétés à capitalisation moyenne obtiennent généralement des crédits pour assurer leur croissance. Elles sont donc performantes pendant les phases de développement du cycle économique.

Par ailleurs, les mid caps ne sont pas autant risquées que les small cap. Elles ont donc une bonne résistance financière dans les périodes de crise économique. De plus, beaucoup de sociétés à moyenne capitalisation sont très connues. Elles se spécialisent généralement dans une activité précise et ont suffisamment d’ancienneté pour se créer une place sur leur marché de référence.

Pour finir, étant plus risquées que les large caps, elles peuvent avoir un meilleur rendement, ce qui pourrait être plus intéressant pour un investisseur moins réticent vis-à-vis du risque.

Comment investir dans les mid caps ?

Découvrons les différentes possibilités d’investissement dans les mid caps. Il existe de nombreux ETF, OPCVM ainsi que des actions individuelles accessibles simplement avec un compte-titres ou un PEA.

  • Les OPCVM

La façon la plus simple d’investir dans les mid caps est de passer par un fonds d’investissement de type OPCVM. Celui-ci fera une sélection pertinente d’entreprises qui vous permettra (idéalement) de bénéficier du potentiel que cette classe d’actifs offre.

Plusieurs de ces fonds combinent les small et mid caps. Cependant, il existe aussi des fonds consacrés exclusivement aux mid caps.

Dans ce domaine, les gestionnaires de fonds peuvent se démarquer plus facilement car les sociétés pouvant être prises en compte sont plus importantes que celles des large caps. Pour cette raison, la sélection des titres, le timing des achats et des ventes sont d’une importance capitale.

Investir dans les mid cap par le biais d’OPCVM permet aussi de diversifier dans ce secteur.

Exemple d’OPCVM qui investit dans les mid caps : Parvest Europe Mid Cap X C. Cet OPCVM est géré par la société de gestion BNP Paribas Asset Management. Il est investi principalement dans des sociétés de moyenne capitalisation ayant leur siège social en Europe.

  • Les ETFs

Vous pouvez aussi choisir d’investir directement dans les mid caps par le biais des ETF. Ces derniers peuvent être achetés de la même manière que les actions et reproduisent de manière passive la performance des indices des mid caps. Ainsi, ces instruments financiers vous évitent la fastidieuse sélection des actions, tout en diversifiant son portefeuille.

Exemple d’ETF mid cap : AMUNDI MSCI Europe Low Size Factor. Cet ETF suit la réplique d’un indice de référence (MSCI Europe Mid Cap) qui est composé d’environ 250 valeurs européennes de moyenne capitalisation.

  • Les actions individuelles

Enfin, il est également possible d’investir dans les mid caps en acquérant des actions des entreprises de votre choix. Ces actions peuvent être achetées lors de l’introduction en bourse de l’entreprise ou au cours de la vie de l’entreprise.

Il vous faudra alors faire le travail d’un gestionnaire de fonds vous-même. Vous devrez sélectionner les actions sur lesquelles vous désirez investir et définir le moment de l’achat et de la vente. Pour y parvenir, vous pouvez vous servir de l’analyse fondamentale ou de l’analyse technique.

Cette stratégie d’investissement dans des actions individuelles permet moins facilement de diversifier mais elle possède l’avantage de posséder des rendements plus importants.

Avantages investir mid caps

Des exemples de mid caps dans le monde

À l’échelle mondiale, il existe une multitude de mid caps. En voici quelques-unes :

  • Abiomed Inc
  • HubSpot
  • Delta Air Lines
  • Churchill Downs
  • Pinterest
  • Avantor
  • Graphique Industries Inc
  • Dropbox Inc
  • Entegris Inc

Des exemples de mid caps en France

Voici à présent la liste de quelques mid caps françaises :

  • Aéroports de Paris
  • Bolloré
  • CGG
  • Elis
  • M6
  • TF1
  • Mercialys
  • Soitec
  • Trigano
  • Icade

Les avantages d’investir dans les mid caps

Les mid caps présentent de nombreux avantages mais également des inconvénients. Voici quelques avantages des mid caps.

  • Une taille suffisamment importante

Les données aux États-Unis démontrent qu’environ 30 % des nouvelles entreprises font faillite dans les 2 ans suivant leur création. Les mid caps ont franchi ce seuil important, ce qui est rassurant pour les investisseurs.

En effet, elles sont déjà relativement grandes et ont dépassé, en quelque sorte, l’étape importante de la phase de démarrage et des premières commercialisations, en démontrant qu’elles sont suffisamment fortes pour faire face aux marchés internationaux.

Elles sont en fait des entreprises avec des bilans solides, susceptibles de saisir des occasions stratégiques, aussi bien en termes de développement externe que de conquête de nouveaux marchés.

Pour les investisseurs, cela signifie que le risque d’investissement associé aux entreprises de taille moyenne est moindre, car elles ont fait la preuve de leur pérennité.

Même si ce n’est pas toujours le cas, leur taille suffisamment importante peut contribuer à améliorer leur crédibilité auprès des investisseurs, des banques en cas de crédit, mais aussi pour les partenariats commerciaux.

  • Des performances intéressantes

Les mid caps ont également un avantage en matière de rendement. Il ne faut pas croire qu’en raison de leur taille moyenne, les mid cap ont aussi des performances moyennes, inférieures aux large caps notamment.

Selon les recherches du S&P Dow Jones Indices, les mid caps ont surpassé entre 1994 et 2019 l’indice américain S&P500 qui regroupe les 500 plus grandes capitalisations américaines de 2% environ. Même si cette performance est bonne, les moyennes capitalisations attirent peu les investisseurs particuliers.

Le fait que les mid caps soient délaissés par les investisseurs prouvent qu’il y a de nombreuses opportunités pour ceux qui souhaitent faire des recherches. Les actions peuvent être notamment très bien évaluées, et il y a moins de risque qu’elles soient surévaluées comme les large caps.

Par conséquent, les possibilités sont nombreuses pourvu que la sélection des valeurs soit judicieuse dans le portefeuille.

  • Une plus grande flexibilité dans un univers économique fluctuant

Les mid caps sont également une catégorie d’actifs flexible. Elles sont en mesure de s’adapter aux fluctuations du marché. Les plus performantes combinent à la fois créativité, agilité et adaptabilité.

Dans un contexte économique changeant où les réglementations, le cours des matières premières et les devises varient, ayant un impact réel sur le marché et les sociétés, les mid caps démontrent une grande facilité d’adaptation. Ce ne sont d’ailleurs pas les nouvelles technologies et la digitalisation de l’économie qui vont freiner ce processus.

Il est probable qu’elles entraîneront un grand bouleversement des méthodes de production et un remaniement des business models. Les entreprises de moyenne capitalisation apparaissent comme les mieux armées pour faire face à ce défi de l’adaptation et de la flexibilité.

  • Une présence dans les secteurs de niche

Les mid caps ont aussi l’avantage d’être en mesure de se positionner sur des secteurs de niche où elles sont bien implantées. Il s’agit notamment de grands leaders mondiaux tels que :
– Zodiac (bateau pneumatique) ;
– JC Decaux (mobilier urbain) ;
– Manitou (chariots élévateurs).

Ces entreprises offrent des leviers de développement à grande envergure que l’on ne rencontre pas, ou peu, chez les larges caps.

  • Un atout de diversification non négligeable

Pour finir, les mid caps offrent une diversification économique majeure par rapport aux large caps en raison de leur secteur et leur mode de fonctionnement. Elles permettent également une exposition à une croissance mondiale avec moins de risques politiques.

Par ailleurs, les sociétés de moyenne capitalisation présentent l’intérêt de bénéficier d’un champ plus large, d’une hétérogénéité et le plus souvent du caractère relativement jeune de leurs valeurs. Il convient également de garder en tête qu’investir dans les moyennes capitalisations d’aujourd’hui revient à investir dans les grandes capitalisations de demain.

Au cours des dernières décennies, dans un contexte de développement rapide des nouvelles technologies, de l’économie de la connaissance et du numérique. Ainsi, les entreprises ont connu un niveau de mondialisation jamais atteint, quelle que soit leur taille.

Or, les entreprises de moyenne capitalisation constituent le moteur de cette révolution. Les investisseurs à la recherche des valeurs de demain s’y intéressent donc tout particulièrement.

Les inconvénients des mid caps

Les investissements dans les mid caps comportent de multiples avantages mais également certains inconvenients. Pour les éviter au mieux, il est indispensable de bien les connaître.

  • Un plus grand risque de faillite

Même si les mid caps ont passé les étapes essentielles de leur démarrage, elles sont davantage sujettes au risque de faillite ou au risque de diminution de l’activité que les large caps. Cela implique donc pour l’investisseur un risque plus élevé de perte de capital.

En effet, il suffit tout simplement qu’un gros client se passe des biens et services de l’entreprise pour que son livre de commandes soit très affecté. Cependant, ces sociétés sont moins soumises au risque de faillite que les sociétés à faible capitalisation.

  • Une liquidité moins importante

Il faut également garder à l’esprit que les mid caps ne représentent pas des investissements très liquides. Elles le sont beaucoup moins que les large caps où vous avez la possibilité d’acheter et de vendre des actions assez facilement.

Dans le cas des mid caps, il peut être plus difficile d’acheter et de vendre dans la minute. Autrement dit, il faut vraiment investir à moyen ou long terme. Néanmoins, elles offrent une plus grande liquidité que les small caps.

  • Moins de popularité

Les analystes financiers se focalisent le plus souvent sur les large caps. Par contre, sur le marché des mid caps, on retrouve moins fréquemment des commentaires d’experts. Dans ce cas, la probabilité de trouver certaines informations méconnues des investisseurs est plus élevée.

Comme les mid caps ne sont pas aussi connues que leurs homologues à plus grande capitalisation, cela signifie pour les investisseurs qu’ils doivent consacrer plus de temps à la recherche et à l’analyse. Certains types d’investisseurs ne cherchent qu’à acheter des sociétés considérées comme les meilleures de leur catégorie, qui sont souvent des large cap ou méga cap.

En effet, le flux d’informations est bien moins important dans cet univers que sur le marché des large caps. Mais cela peut entraîner des écarts de valorisations importants et donc de multiples opportunités.

En résumé : Est-il intéressant d’investir dans une mid cap ?

Les mid caps sont des sociétés de taille moyenne. Leur capitalisation boursière est comprise entre 2 et 10 milliards de dollars.
Les investisseurs peuvent être attirés par les mid caps, car elles sont susceptibles de croître et de générer plus de bénéfices. Leur part de marché et leur productivité peuvent être croissantes et elles se positionnent au cœur de leur courbe de progression.

Étant donné qu’elles sont considérées comme en phase de croissance, elles sont moins risquées que les small caps, mais plus risquées que les large caps. Les mid caps sont intéressantes pour la diversification des portefeuilles puisqu’elles offrent un juste milieu entre croissance et stabilité.

Articles similaires...