Qu'est-ce qu'une IPO en bourse ?
IPO bourse

Qu’est-ce qu’une IPO en bourse ?

Les IPO, de l’anglais « Initial Public Offering », correspondent aux introductions en bourse traditionnelles par laquelle une société met en vente ses actions sur les marchés financiers.

Initial Public Offering (IPO) : c’est quoi ?

L’introduction en bourse, ou Initial Public Offering (IPO) en anglais, est un processus de vente d’actions d’une entreprise au public. Ce processus est également appelé offre publique initiale ou vente d’actions.

Cela permet à la société qui s’introduit en bourse de lever des capitaux propres auprès d’investisseurs particuliers, professionnels ou institutionnels et ainsi augmenter sa capacité de financement.

La plupart des introductions en bourse ont lieu par l’intermédiaire d’un souscripteur, qui est une banque d’investissement engagée par l’émetteur pour agir en tant qu’agent dans l’introduction en bourse et les activités connexes telles que la levée de capitaux et la gestion de l’offre d’actions après l’inscription en bourse.

Comment se passe une IPO ?

Avant qu’une entreprise soit introduite en bourse, elle est privée. C’est l’étape pré-IPO. L’entreprise s’est développée uniquement avec un nombre restreint d’actionnaires, dont le fondateur, sa famille ou des proches, et éventuellement des investisseurs professionnels comme des business angels ou investisseurs en capital-risque.

Pour différentes raisons, les dirigeants peuvent vouloir introduire leur société en bourse afin de lever beaucoup d’argent et d’augmenter la croissance et les ambitions de l’entreprise pour l’avenir. Pour cela, elle va devoir respecter un certain nombre d’étapes exigées par la réglementation.

En général, une société souhaite s’introduire en bourse lorsqu’elle devient une « licorne », c’est-à-dire que sa valorisation est estimée à 1 milliard de dollars sans être introduite sur les marchés financiers. Mais ce n’est pas une règle imposée, sachant que toutes les sociétés qui s’introduisent en bourse ne sont pas forcément des licornes. Il peut simplement s’agir de sociétés prometteuses dont le potentiel de croissance et de rendement est élevé.

Avant une IPO, l’entreprise et ses conseils (avocats, intermédiaire, etc..) doivent établir de nombreux documents présentant les motivations à l’introduction en bourse, mais aussi une présentation de l’entreprise, son activité, ses prévisions de croissance, ses données comptables et financières, etc.

Tous ces éléments seront par la suite partagés aux investisseurs avant l’introduction en bourse afin qu’ils puissent avoir toutes les connaissances nécessaires avant d’investir dans la société.

En France, c’est l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) qui vérifie l’exactitude des informations transmises, ainsi que l’opérateur de marché Euronext lorsque l’entreprise souhaite s’introduire sur la bourse de Paris.

Aux États-Unis, c’est la Security and Exchange Commission (SEC) qui est chargée de vérifier toutes les informations transmises par les sociétés désireuses de lever des fonds sur les marchés financiers.

Une fois que les documents sont transmis officiellement aux autorités de régulation, que plusieurs rendez-vous ont été pris entre la société qui souhaite faire l’IPO et ces dernières, et qu’elles ont validé le projet, il va y avoir la fixation du prix des actions.

Le prix des futures actions de la société qui seront cotées sur les marchés vont faire l’objet d’une diligence raisonnable en tenant compte de plusieurs éléments. En sachant que plus le prix sera élevé, plus les chances que les actions baissent après l’introduction en bourse seront grandes. Les investisseurs peuvent en effet se dire que les dirigeants ont surestimé le prix de leurs actions.

Lorsqu’une société entre en bourse, les actionnaires privés existants précédemment deviennent ainsi des actionnaires publics. En général, le passage de l’actionnariat privé à l’actionnariat public est un moment clé pour les investisseurs privés, puisqu’ils peuvent ainsi encaisser des plus-values et obtenir les rendements qu’ils attendaient grâce à leurs actions. Ils peuvent décider de conserver leurs actions sur le marché ou en vendre une partie ou la totalité pour réaliser des gains. La revente de leurs actions sera beaucoup plus simple que précédemment, le nombre d’investisseurs étant plus élevé.

Une fois que l’entreprise s’est introduite en bourse, cela offre aux investisseurs du monde entier la possibilité d’acheter des actions de société et ainsi apporter du capital à l’entreprise. Ces investisseurs peuvent être des particuliers, des professionnels ou carrément des investisseurs institutionnels.

IPO fonctionnement

Est-ce intéressant d’investir lors d’une IPO ?

L’achat d’actions lors d’une IPO peut être très intéressant. En effet, investir au début de la vie d’une société en bourse peut permettre de maximiser les gains et les rendements, et profiter des dividendes dès le départ. Ainsi, cela permet de rentabiliser son investissement après quelques décennies rien qu’avec les dividendes.

Mais ce n’est pas une généralité, cela dépend de la société, de son potentiel de croissance, du secteur d’activité dans lequel elle évolue mais aussi des conditions de marché. Le cours de l’action peut fluctuer à la baisse et il est parfois difficile de rester investi en voyant la valeur des actions s’effondrer.

Il faut toujours analyser la société, son potentiel d’évolution mais aussi le prix de son introduction en bourse. Des dirigeants ont parfois tendance à surestimer le prix de leurs actions, ce qui fait que le cours des actions de la société diminue après l’introduction en bourse. Il ne faut donc pas hésiter à être patient, et ne pas avoir peur de louper une opportunité (phénomène du FOMO).

Par exemple, Coinbase qui a été introduite en bourse en avril 2021 affiche une performance de -85% depuis son IPO un an plus tard. Sûrement que le prix de son introduction en bourse était trop élevé, mais aussi les conditions de marché n’étaient pas réunies.

Il faut avoir en tête que toutes les introductions en bourse n’ont pas forcément une fin heureuse. Une société peut faire faillite, il y a donc un risque de perte en capital. Lors de la bulle Internet, de nombreuses sociétés s’étaient introduites en bourse, et quelques années plus tard lors de l’éclatement de cette bulle, nombreuses d’entre elles ont fait faillite.

Quelles sont les alternatives aux IPO ?

Il existe plusieurs alternatives aux introductions en bourse traditionnelles comme les SPAC ou la cotation directe. Il s’agit de deux méthodes alternatives aux introductions en bourse dont le processus est allégé.

Une entreprise peut choisir des alternatives aux IPOs pour s’éviter la lourdeur administrative d’une IPO traditionnelle.

Par exemple, un SPAC est une société « vide », c’est-à-dire sans activité, dont le but est de lever des fonds en bourse puis d’acquérir ou de fusionner avec une société non cotée.

La cotation directe quant à elle permet de se passer des intermédiaires à l’introduction en bourse comme les banques d’affaires. Mais il faut jouir d’une bonne notoriété pour se passer de ce type d’intermédiaire.

Les avantages des IPO

L’un des principaux avantages d’une introduction en bourse pour l’entreprise est d’augmenter de manière significative son capital mais aussi sa réputation, son image et son prestige. Ses titres se négocient sur un marché réglementé et les investisseurs du monde entier peuvent acheter ses titres. Cela peut ainsi accroître sa notoriété et sa croissance.

Les sociétés dont les titres sont négociés sur un marché sont tenues à des obligations de transparence beaucoup plus importante que les entreprises privées. Ainsi, cette transparence facilite le recours au crédit pour ces entreprises.

Pour les investisseurs, une introduction en bourse est avantageuse puisqu’elle permet d’être actionnaire d’une société dont on aurait pas été actionnaire si elle n’avait pas été introduite en bourse. Ainsi, cela permet de profiter d’une opportunité lorsque la société exerce dans un secteur d’activité porteur ou intéressant.

Les inconvénients des IPO

L’introduction en bourse entraîne automatiquement une dilution du capital pour la société. Cela peut être problématique pour les dirigeants, mais d’un autre côté ils peuvent choisir quel capital allouer au public.

De plus, être coté en bourse entraîne un travail de transparence conséquent puisqu’il faut rendre des comptes aux investisseurs mais aussi aux autorités de régulation très régulièrement (au moins tous les trimestres).

En résumé : ce qu’est une IPO

Une IPO est une introduction en bourse sur un marché réglementé permettant à une entreprise d’ouvrir son capital au public. Ses actions sont ainsi disponibles aux investisseurs du monde entier qui peuvent les acheter ou les vendre.

L’introduction en bourse comporte de nombreux avantages mais aussi des inconvénients pour la société. Il faut être conscient que lorsque l’on investit sur une société qui s’introduit en bourse, il peut y avoir un risque de perte en capital.

Articles similaires...
CFD
Lire plus

Qu’est-ce qu’un CFD ?

Les CFD (contracts for difference) désignent des instruments financiers hautement spéculatifs que les investisseurs peuvent spéculer dans les…
Société à mission
Lire plus

Qu’est-ce qu’une société à mission ?

Les sociétés à mission sont de plus en plus nombreuses dans un contexte où les enjeux liés au réchauffement climatique et aux problèmes sociaux prennent davantage de place dans la société. Tout savoir sur ce statut mis en place récemment par la loi PACTE.