Qu'est-ce qu'un ETN en bourse et comment ça fonctionne ?
ETN bourse

Qu’est-ce qu’un ETN en bourse et comment ça fonctionne ?

Peu populaire auprès des investisseurs, les ETN sont des instruments financiers dont l’objectif est de répliquer la performance d’un indice sous-jacent. Mais contrairement à leurs jumeaux les ETF, les ETN sont des titres de créance dont le fonctionnement est similaire à celui d’une obligation. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur cet instrument financier peu connu des investisseurs.

Un ETN en bourse : c’est quoi ?

Les ETN sont des titres de créance non garantis cotés en bourse qui suivent un indice boursier. Ces instruments financiers sont similaires aux obligations mais ils ne paient pas d’intérêts. Au lieu de cela, les prix des ETN fluctuent comme ceux des actions. L’acronyme ETN vient de l’anglais « Exchange Traded Notes » qui signifie littéralement en français « Obligations négociées en bourse ».

Les ETN ont été créés pour aider les particuliers à investir dans des instruments financiers qui sont difficiles d’accès. Les investisseurs peuvent acheter et vendre des ETN sur les principales places boursières, comme les actions, et générer potentiellement des plus-values. Le rendement d’un ETN est lié à un indice boursier ou à un autre sous-jacent, son prix va évoluer en même temps que le sous-jacent.

Les ETN ont été émis pour la première fois par la Barclays Bank en 2006, afin de permettre aux investisseurs particuliers d’investir plus facilement et de maximiser les rendements d’instruments financiers difficiles d’accès, en particulier dans les domaines des matières premières et des devises. Avec un instrument financier ayant une structure de dette, Barclays a éliminé les coûts associés à la détention de matières premières, de devises et de contrats à terme et a amélioré la structure fiscale pour les investisseurs.

Environ 120 ETN sont actuellement négociés en bourse aux États-Unis, la plupart dans le domaine des matières premières, des devises, des marchés émergents et des stratégies spécifiques.

Comment fonctionne un ETN en bourse ?

Un ETN en bourse est un type d’obligation généralement émis par une institution financière et dont le rendement est basé sur un indice de marché. Le rendement d’un ETN est basé sur la performance de l’indice sous-jacent, et il ne paie pas d’intérêts comme une obligation. À l’échéance d’un ETN, l’émetteur prélève des frais et verse à l’investisseur des liquidités en fonction de la performance de l’indice sous-jacent.

L’ingénierie financière qui sous-tend les ETN est similaire à celle que les banques d’investissement utilisent depuis longtemps pour créer des produits structurés pour leurs clients institutionnels.

Les ETN se négocient sur les grandes places boursières comme des actions, et les investisseurs peuvent les acheter et les vendre pour gagner de l’argent sur la différence entre les prix d’achat et de vente, moins les frais éventuels. Les investisseurs doivent avoir confiance dans le fait que l’émetteur réalisera le rendement basé sur l’indice sous-jacent.

Les banques et autres institutions financières les émettent généralement à 50 dollars par action. Le cours d’un ETN dépend de la performance de l’indice sous-jacent.

Il convient de noter que les ETN ont une base sous-jacente. En règle générale, ils sont constitués de contrats à terme, d’options, de swaps d’actions et d’autres instruments permettant d’être au plus proche du rendement de l’indice de référence. Toutefois, la base sous-jacente n’est pas importante pour l’investisseur puisque si la stratégie de la banque ne correspond pas à l’indice, c’est la banque qui doit rembourser le reste des gains à l’investisseur.

Quelles sont les différences entre ETN et ETF ?

Les ETN et les ETF sont deux types d’instruments financiers négociés en bourse dont l’objectif est de répliquer un indice boursier. Ensuite, les ETF et ETN ont pour point commun que leur performance dépend de l’indice sous-jacent.

Mais les ETN sont différents des ETF à de nombreux égards, et notamment sur la propriété des titres :

  • Les ETF, par exemple, détiennent les 500 actions de l’indice S&P 500. Les investisseurs dans un ETF détiennent donc une part de propriété dans le portefeuille sous-jacent de l’ETF (en l’occurrence les 500 actions de l’indice), ce qui signifie qu’ils ont droit à une part des revenus du fonds, tels que les dividendes.
  • Les ETN en revanche n’offrent pas aux investisseurs la propriété des titres, mais sont simplement rémunérés en fonction du rendement de l’indice. Les investisseurs détiennent une créance sur l’institution financière qui émet l’ETN, ce qui signifie qu’ils n’ont pas de participation dans le portefeuille sous-jacent. Par conséquent, les ETN sont similaires à des titres de créance.

Vous l’aurez compris avec cet exemple, les ETN sont différents des ETF car ils ne possèdent pas les actifs sous-jacents dont ils suivent le rendement.

De plus, les ETN sont différents des ETF à propos de l’erreur de suivi :

  • En théorie, un ETF offre à l’investisseur le rendement exact de l’indice qu’il suit, moins les frais. Mais il arrive que la différence entre l’ETF et son indice soit plus importante, c’est ce que l’on appelle le « tracking error ». Cette erreur peut arriver lorsqu’un ETF n’est pas en mesure de détenir toutes les composantes d’un indice de référence, soit parce qu’elles sont trop nombreuses, soit parce qu’elles ne sont pas assez liquides. En conséquence, la valeur de l’ETF et la valeur de l’indice de référence peuvent diverger.
  • En revanche pour les ETN, le tracking error n’existe pas : l’émetteur de l’ETN promet de payer la valeur totale de l’indice, quoi qu’il arrive, déduit des frais, ce qui élimine complètement l’erreur de suivi.

Enfin, l’une des dernières différences entre ces deux types d’instruments financiers que l’on peut relever réside dans la liquidité : les ETN sont beaucoup moins liquides que les ETF car ils sont moins échangés sur les marchés. La liquidité correspond à la facilité avec laquelle on peut acheter ou revendre ces titres. Il faut savoir qu’un titre peu liquide aura plus de difficultés à être acheté ou vendu sur le marché.

Les avantages d’un ETN

Comme nous l’avons mentionné plus haut dans cet article, les ETN en bourse ont été créé pour favoriser l’accès des investisseurs particuliers aux investissements difficiles. À ce titre, ils présentent plusieurs avantages.

Tout d’abord, les ETN sont des permettent aux investisseurs d’être exposé à presque tout, dont les matières premières et les devises. C’est d’ailleurs l’un des gros avantages des ETN par rapport aux ETF qui ne permettent pas d’être exposé à ce type d’investissement assez complexe en raison de sa nature.

De manière concrète, les ETN mettent l’expertise des banques d’investissement au profit des investisseurs particuliers, en leur donnant accès à des marchés et à des stratégies complexes que les produits d’investissement« traditionnels » (comme les actions, ETF, OCPVM…) ne peuvent pas atteindre. Par exemple, la banque Barclays a émis en 2011 des ETN qui permettaient aux investisseurs de profiter de l’augmentation de la volatilité des marchés boursiers et un autre ETN qui permettait aux investisseurs de profiter des changements de la courbe de rendement du Trésor américain.

De plus, les ETN offrent aux investisseurs la possibilité d’obtenir le rendement d’un indice sous-jacent sans avoir à détenir les titres qui composent l’indice. Cela permet ainsi de limiter l’erreur de suivi (ce que l’on appelle le tracking error) car l’émetteur de l’ETN promet de payer la valeur totale de l’indice (moins les frais), donc il n’y a pas d’erreur de suivi.

Les risques d’un ETN

Lorsqu’un investisseur achète un ETN, il y a aussi des risques à connaître.

Le premier risque d’un ETN, est comme pour tous les investissements, le risque de marché. Il se peut que la valeur des investissements que suit l’ETN fluctue, et qu’à la date de maturité, votre investissement soit en perte. Le risque de perte en capital est lié au risque de marché, c’est pourquoi il est pertinent de bien comprendre chaque instrument financier dans lequel vous investissez avant de prendre une décision.

Un autre risque lié aux ETN est le risque de contrepartie, que l’on appelle aussi risque lié à l’émetteur. Pour rappel, le remboursement du capital investi dépend, en partie, de la performance de l’indice sous-jacent. La capacité de l’ETN à rembourser le capital, plus les gains éventuels de l’indice, dépend de la solidité financière de l’émetteur. Il est donc important de connaître la cote de crédit et la stabilité financière de l’émetteur. Si l’émetteur manque à ses obligations, l’investisseur peut perdre tout ou partie de son investissement.

Les investisseurs doivent être conscients du risque que l’émetteur d’un ETN soit incapable de rembourser le principal et fasse défaut sur l’obligation. En outre, des changements politiques, économiques, juridiques ou réglementaires peuvent affecter la capacité de l’institution financière à payer les investisseurs de l’ETN en temps voulu. On l’a vu récemment avec la banque Crédit Suisse qui était en fortes difficultés financières.

Avec les ETN, les investisseurs sont également exposés au risque de remboursement anticipé. Cela signifie concrètement que l’émetteur peut être en mesure de clôturer l’ETN avant l’échéance. Dans ce cas, l’investisseur est payé au prix en vigueur sur le marché. Si le prix de vente est inférieur au prix d’achat, l’investisseur peut réaliser une perte. La caractéristique de remboursement anticipé d’un ETN est indiquée d’emblée.

Enfin, les ETN sont confrontés au risque de liquidité : leur volume d’échange est souvent très faible, et le prix ne reflète pas forcément celui de l’indice sous-jacent. Il peut être difficile de revendre un ETN. Il faut savoir que leur prix dépend principalement de l’offre et de la demande.

⚠️ Avertissement : Les informations présentées sont données à titre informatif et ne doivent être en aucun cas considérées comme un quelconque conseil en investissement, ou une recommandation d’achat ou de vente. Les informations contenues peuvent devenir obsolètes avec le temps.
L'investissement dans des produits financiers (actions, ETF, OPCVM, etc..) est risqué par nature et doit s'envisager à long terme. Il est impératif que vous fassiez vos propres recherches avant toute décision d'investissement, ou rapprochez-vous d'un professionnel du secteur financier pour avoir un avis éclairé sur l’adéquation de ces investissements à votre situation personnelle.

Si vous avez aimé cet article, faites-le nous savoir !

Notez cet article !
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires...
PER bourse ratio
Lire plus

Qu’est-ce que le PER en bourse ?

Les investisseurs dans les actions boursières ont besoin en permanence d’avoir une vision précise de leur valeur. En...
Investir en bourse à partir de 1€ 🚀
Découvrir Trade Republic