Comment investir dans le café en 2023 ? [Le guide complet]
Investir café

Comment investir dans le café en 2023 ?
[Le guide complet]

Plus connu pour sa boisson qui porte le même nom que ses graines, le café est l’une des matières premières les plus consommées au monde. Raison pour laquelle il intéresse beaucoup les investisseurs. Découvrez notre guide complet pour être exposé au marché du café.

Le café, c’est quoi au juste ? ☕️

Le caféier est un arbre dont les origines proviennent d’Éthiopie et qui est souvent planté dans les plantations d’Afrique et d’Amérique. Le fruit de cet arbre ressemble à des cerises vertes qui deviennent rouges une fois mûr. Les fruits contiennent deux graines vertes ou jaunâtres à l’intérieur de leur pulpe.

Ces graines présentent une surface plate d’un côté qui est traversée d’un sillon. Une fois grillées, elles prennent une couleur brune. Ce sont les fameux grains de café. Et il est tout à fait possible d’investir sur le café, comme pour toutes les matières premières agricoles.

Le mot « Café » est né en 1910 et tire ses origines de l’italien « caffè ». Il signifie « ce qui garde éveillé », une expression qui définit bien la boisson stimulante. Le café est très important dans la vie sociale des consommateurs.

Il est utilisé pour désigner la boisson, mais aussi l’établissement dans lequel il est servi. Les grains de café passent par l’étape de torréfaction indispensable à leur affinage. Lors de cette phase, ils sont grillés afin d’obtenir les arômes du café en modérant leur acidité naturelle.

En fonction de la durée de torréfaction, le café produit sera plus fort et amer et il va perdre progressivement le caractère d’origine du grain. Pour chaque variété de grains, une torréfaction précise est requise. Cette exigence vise à obtenir un produit optimal avec un goût équilibré en douceur et en acidité.

La préparation du café nécessite du café vert torréfié et moulu qui sera filtré avant d’être servi dans une tasse. La préparation varie en fonction du goût des individus qui peuvent mélanger ses différentes variétés arabica et robusta.

Pourquoi investir dans le café ?

Investir dans le café séduit de nombreux investisseurs qui ont compris que cette matière première s’inscrit dans les habitudes de consommation de l’humain. Le café a ses partisans fidèles qu’importe la forme longue ou serrée de ses grains. C’est l’une des boissons les plus consommées au monde.

Il faut savoir que la graine de café est la deuxième matière première la plus vendue au monde !

Le café est cultivé dans plus de 70 pays du monde. Les pays producteurs de café sont tous situés près de l’équateur, car le caféier apprécie une température variant de 20 à 25 °C sous un soleil pas trop vif. Les plus gros producteurs de la planète sont le Brésil et la Colombie.

Le café est rentable, car en fonction du pays, le consommateur de café moyen boit au minimum trois tasses chaque jour. De plus, le café est riche en antioxydants, sources de vitamines et minéraux il favorise le transit intestinal.

Le café ne se résume pas qu’à la seule présence de caféine. Au contraire, il renferme une quantité importante de micronutriments comme le magnésium, la vitamine B3, la vitamine B2, le cuivre ou encore la caféine. Selon certains chercheurs le café réduirait même les maladies chroniques.

Les grains de café contiennent beaucoup de fibres alimentaires. Une fois préparée il est possible d’ingérer une certaine quantité. Les variétés comme le café expresso, le café filtre et le café soluble renferment respectivement 0,65 g, 0,47 g et 0,75 g de fibres solubles pour une quantité de 100 ml. Le café est l’une des rares boissons riches en fibres alimentaires.

Le café est une boisson stimulante, car il contient de la caféine. Au côté du thé et du maté, il fait partie des boissons à caféines les plus consommées au monde. C’est également une source de revenus majeurs pour les pays producteurs.

La richesse de variété du café joue également sur sa rentabilité. Il existe tous types de café pour tous les goûts. Par exemple, en Amérique du Nord c’est le café infusé régulier ou traditionnel qui est le plus apprécie. Malgré la constante évolution des habitudes de consommation, le café est l’une des rares boissons qui peut s’ingérer de plusieurs manières. De sorte à ce qu’elle s’adapte à tous les goûts des consommateurs : l’expression, le cappuccino, le café au lait, le café latté, le café moka, etc.. À chacun ses goûts !

De plus, le café se conserve bien et peut être utilisé en cuisine dans la préparation de sauce, la cuisine de viandes et la fabrication de biscuits et gâteaux.

Pourquoi investir café

Quel est le cours du café ?

Le cours café est négociable sur le marché des matières premières, comme pour toutes les matières premières. Il varie en fonction d’une règle simple : plus la production est importante, moins le prix est élevé.

Pour illustrer ce principe, il faut remonter à l’année 2011, année d’apogée du café, ce qui a eu pour conséquence une chute de son cours. Depuis cette période, il est resté instable et varie avec les mouvements haussiers et baissiers.

Voici le cours et le prix du café :


Comment investir dans le café ?

Investir dans le café peut se faire au travers plusieurs instruments financiers.

  • Les actions individuelles liées au café

Pour être exposé au marché du café, l’une des options est d’investir directement dans des actions individuelles d’entreprises cotées en bourse et exerçant dans l’industrie du café. Il en existe plusieurs en bourse, et la plus connue est probablement l’entreprise américaine Starbucks.

Pour vous aiguiller dans vos recherches, nous avons sélectionné les 9 meilleures actions liées au café en bourse.

  • Les ETF

L’autre option pour les investisseurs qui veulent être exposés au marché du café dans son ensemble en bourse, c’est d’opter pour des ETF. Ces fonds qui sont gérés de manière passive suivent un indice de référence composé d’actions exerçant dans l’industrie du café. Pas besoin de choisir telle ou telle action, c’est l’ETF qui s’occupe de tout. Certains ETF peuvent aussi être investis sur des produits dérivés de café comme les futures ou CFD. Ils sont alors plus risqués.

En une seule transaction, cela permet d’être exposé à une multitude d’acteurs du marché du café, ce qui promet une diversification optimale dans ce secteur.

L’ETF sur le café le plus populaire est : WisdomTree Coffee. Son code ISIN est GB00B15KXP72. C’est d’ailleurs l’un des seuls ETF à offrir une exposition au marché du café.

  • Les CFD sur le café

Investir dans le café peut se faire également par le biais de contrat sur la différence (CFD). Ces instruments financiers sont des produits dérivés. Un CFD sur le café est un contrat financier qui permet à un investisseur de spéculer sur les mouvements de prix du café.

Lorsque vous ouvrez une position avec un CFD, vous pariez sur la hausse ou la baisse des prix du café. Si vous pensez que les prix vont augmenter, vous ouvrez une position d’achat (également appelée « position longue »). Si vous pensez que les prix vont baisser, vous ouvrez une position de vente (également appelée « position courte »).

Lorsque vous fermez votre position, vous achetez ou vendez à nouveau le café au nouveau prix, et la différence entre le prix d’achat et le prix de vente correspond à votre gain ou votre perte. D’où le nom de « contrat sur la différence ».

Les CFD permettent d’utiliser des leviers financiers, ce qui signifie que vous n’avez pas besoin de disposer de la somme totale nécessaire pour acheter ou vendre la quantité de café sous-jacente, vous pouvez investir avec un dépôt qui est une fraction de la valeur totale de votre position.

  • Les futures sur le café

Les futures, ou contrats à terme en français, sont l’un des moyens les plus directs de négocier une matière première, bien qu’ils soient négociés sur des bourses différentes de celles des actions. Un future est également un produit dérivé qui permet de spéculer à la hausse ou à la baisse sur le prix d’un actif, en l’occurrence le café.

Un contrat à terme sur le café est un contrat financier conclu entre un acheteur et un vendeur qui prévoit à l’un et à l’autre d’acheter ou de vendre une certaine quantité de café à une date ultérieure, et à un prix convenu à l’avance.

Les contrats à terme sur le café sont négociés sur des bourses organisées, comme la New York Board of Trade (NYBOT) ou Intercontinental Exchange (ICE).

Les investisseurs peuvent utiliser des contrats à terme pour parier sur les mouvements de prix futurs du café en achetant ou en vendant des contrats à terme. En sachant qu’il est possible de revendre le contrat avant l’échéance.

La situation mondiale du marché du café

Le marché du café remonte à l’époque de l’esclavage où de grandes cultures furent installées en Colombie et au Brésil. Par la suite, c’est en Inde que les Britanniques ont créé de grandes plantations. Avec l’évolution c’est l’Amérique latine qui a progressivement dominé le marché comme première région productrice de café.

Deux principales variétés de café dominent le marché :

  • Le café Arabica qui totalise 75 % de la production de café dans le monde.

Cette variété qui provient d’Éthiopie est présente dans le monde entier. Son arbre est exigeant à cultiver, car il requiert des conditions spécifiques à son développement. Il doit être planté à flanc de montagne entre 600 et 2000 m d’altitude dans des régions comme l’Amérique Centrale, l’Amérique du Sud et l’Afrique de l’Est.
L’Arabica se distingue grâce à son bouquet plein et doux. Sa teneur en caféine estimée entre 0,8 et 1,3 % est assez basse.

  • Le café Robusta compte pour 25 % dans la production mondiale.

C’est un arbre robuste qui résiste bien aux maladies. Les caractéristiques de ce caféier qui le rendent intéressant aux yeux des investisseurs sont que son rendement par arbuste est élevé et que sa culture n’exige pas des hauteurs aussi élevées que l’Arabica.
La culture du Robusta est surtout présente en Asie du Sud-Est et en Afrique de l’Ouest. Le Robusta à une saveur très pure et relevée. Un peu amère elle reste moins aromatique que le café Arabica. Enfin, sa teneur en caféine (2 à 2,5 %) est plus élevée que celle d’Arabica.

En 2020, le Brésil a produit 69 millions de sacs de café contenant chacun 60 kilos devant l’Éthiopie le pays d’origine du café qui totalisait pour la même période 7,3 millions de sacs.

En conclusion, l’Amérique latine a dominé le classement des 10 premiers pays producteurs avec cinq représentants. En deuxième venait l’Afrique avec deux sièges : l’Éthiopie et l’Ouganda. La production totale de café au monde entre 2020 et 2021 est estimée à plus de 175 millions de sacs.

En 2020, cinq pays se démarquaient parmi les 10 premiers exportateurs de café en valeur dans le monde. La Suisse, l’Allemagne, l’Italie, la France et les Pays-Bas importent de grosses quantités de café pour les transformer et les commercialiser dans leurs industries. La particularité de ces cinq pays est l’impossibilité d’y cultiver le café à l’exception des zones d’outre-mer françaises et néerlandaises.

En 2020 en Italie, le géant du café Lavazza, a généré un chiffre d’affaires supérieur à 1,5 milliard de dollars. Début 2022, la marque Nespresso de la multinationale de l’agroalimentaire suisse Nestlé, acteur indispensable du marché du café, est valorisée à hauteur de 5,6 milliards d’euros en bourse.

Ces multinationales monopolisent une grosse part de la production mondiale et des revenus du café au détriment des producteurs locaux. En 2006, l’Office éthiopien de la propriété intellectuelle (EIPO) du gouvernement éthiopien a décidé de prendre des mesures pour faire du café éthiopien une marque à part. Cette politique vise à récupérer une plus grande part des revenus du marché.

Cette action du gouvernement éthiopien vise une redistribution plus équilibrée des richesses pour mieux aider les producteurs de café et développer la production. Les entreprises comme Starbucks se sont levées contre cet amendement avec des actions de lobby. Finalement, un terrain d’entente a été trouvé entre l’Éthiopie, l’office des brevets et des marques des États-Unis et l’Association américaine du Café.

Ce contrat stipule la création des marques Café fin d’Éthiopie Harrar, Café fin d’Éthiopie Yirgacheffe et Café fin d’Éthiopie Sidamo. Ces marques sont certifiées par l’apposition de labels sur les emballages de café pour une meilleure redistribution des revenus du café entre les sociétés et les producteurs.

Des projets nommés Fairtrade (commerce équitable) seront créés en Amérique du Nord et en Europe par la suite afin d’améliorer les conditions de vie des producteurs de café. Ces associations commerciales protègent les agriculteurs des variations des prix mondiaux du café.
Aux débuts des années 2000 des labels comme UTZ ou Max Havelaar furent créés pour remédier aux inégalités structurelles. Le café certifié UTZ, établit la durabilité de la production qui est passée de 476 000 tonnes en 2011 à 1,2 million de tonnes en 2020.

En 2021, le marché mondial du café était estimé à 385 milliards de dollars et il devrait valoir les 500 milliards de dollars d’ici 2030. La consommation mondiale de café en 2021 est de 9,9 millions de tonnes réparties en Europe (3,2 millions de tonnes) et en Amérique du Nord (1,85 million). L’Afrique par contre ne représentait que 734 000 tonnes, mais affichait de meilleures perspectives de progression de +3,4 % par an sur trois ans.

Les avantages d’investir dans le café

Il existe de nombreux avantages à investir dans cette matière première qu’est le café. ✅

  • Une forte demande et une bonne rentabilité

Le café est la seconde matière première la plus échangée dans le monde après le pétrole. Dans des pays comme l’Inde, malgré leur tradition du thé le café est à la mode actuellement surtout les bars à café. Cette tendance augmente grandement la demande et s’observe partout dans le monde.

Les Européens sont également de grands consommateurs de café, qui apprécient du café de qualité premium. Ils préfèrent les labels éthiques et bio. Les bars à café plaisent même de plus en plus à un public plus jeune.

Les géants de l’industrie Starbucks et Luckin Coffee proposent une variété d’offres qui séduisent désormais un large public.

  • Une grande variété et de nombreuses propriétés

Le café est une boisson brassée avec un fort arôme qui varie de par sa texture et sa saveur. La grande variété de café plaît à un grand éventail de consommateur. Chacun y trouve son goût en fonction de ses moyens et c’est un avantage énorme.

Le café contient de la caféine, qui apporte un effet stimulant à celui qui le consomme. La consommation de café est bonne pour la santé, car elle diminue le risque de nombreuses maladies. La caféine peut également être utilisée comme un antidépresseur.

Les inconvénients d’investir dans le café

Le café ne fait pas exception à la règle : il possède des inconvénients liés aux caractéristiques des matières premières. ❌

  • Les phénomènes climatiques

Les conditions météorologiques peuvent avoir une influence sur la récolte du café et par conséquent modifier le cours du café à la hausse comme à la baisse. Il est recommandé à l’investisseur de bien surveiller ces indicateurs.

  • Des prix hautement volatils

Sur le marché du café, la volatilité des prix est un facteur dont il faut se méfier. La volatilité est le propre des matières premières, c’est pour cela qu’elles sont très souvent réservées à un public d’investisseurs avertis. Elles sont soumises à la loi de l’offre et de la demande.

Au lieu de mettre tous vos œufs ou grains de café dans le même panier, assurez-vous que votre investissement dans le café ne représente qu’un petit pourcentage de votre portefeuille. N’oubliez jamais que le café est une matière première volatile malgré ses belles perspectives de croissance, de sorte que l’investissement d’une grande partie de vos fonds pourrait entraîner d’énormes fluctuations de la valeur globale de votre portefeuille.

Notre avis : le café est-il un bon investissement ? 🔍

Avec sa demande mondiale en forte croissance, le café est sans aucun doute une belle opportunité d’investissement, mais uniquement pour les investisseurs expérimentés. Il faut savoir que cette matière première est hautement volatile, et dépendante des conditions météorologiques.

Il existe de nombreux instruments financiers qui permettent de miser sur le café, certains sont plus risqués que d’autres comme les CFD ou les futures.

⚠️ Avertissement : Les informations présentées sont données à titre informatif et ne doivent être en aucun cas considérées comme un quelconque conseil en investissement, ou une recommandation d’achat ou de vente. Les informations contenues peuvent devenir obsolètes avec le temps.
L'investissement dans les matières premières est très risqué de par ses caractéristiques (volatilité, liquidité, etc.). Ce type d'investissement est réservé aux traders expérimentés ayant les compétences suffisantes pour appréhender ce marché. Il est impératif que vous fassiez vos propres recherches avant toute décision d'investissement, ou rapprochez-vous d'un professionnel du secteur financier pour avoir un avis éclairé sur l’adéquation de ces investissements à votre situation personnelle.

Si vous avez aimé cet article, faites-le nous savoir !

5/5 - (1 vote)
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires...
Investir en bourse à partir de 1€ 🚀
Découvrir Trade Republic