Livret A plein en 2023 : Où placer son argent après ?
Livret A plein

Livret A plein en 2023 : Où placer son argent après ?

Vous vous retrouvez avec un Livret A qui atteint sa limite ? Félicitations ! Vous avez réussi à atteindre une performance que beaucoup aimeraient réaliser. Mais que faire maintenant que votre Livret A est plein ? Où placer son argent après le Livret A ? Heureusement, il existe de nombreuses solutions adaptées à chacun d’entre nous.

Le plafond du livret A, le produit d’épargne préféré des Français

Le Livret A, ce compte d’épargne français vieux de plus de 200 ans, est l’un des produits d’épargne les plus populaires en France. Facile d’accès, totalement défiscalisé, c’est le premier choix de nombreux Français pour placer leurs économies. Mais comme tout produit d’épargne, le Livret A a ses limites.

En effet, il y a un montant maximum du Livret A qui est fixé à 22 950 €. Ce plafond ne peut pas être dépassé par des versements complémentaires. Seuls les intérêts perçus par votre capital peuvent vous permettre de dépasser ce plafond.

Est-ce une bonne chose d’avoir son livret A plein ?

Une épargne sûre et facilement accessible

À première vue, atteindre le maximum du Livret A est un signe très positif car cela indique que vous avez réussi à économiser une somme très importante d’argent. En outre, cela démontre une discipline et une gestion financière efficace.

Cela signifie aussi, à moins que vous soyez très dépensier, que vous pouvez couvrir vos dépenses à court terme comme payer vos courses, un cadeau spécial, ou encore financer des vacances tant attendues.

La somme sur votre Livret A peut aussi constituer votre épargne de précaution. Cette épargne n’a pas vocation à être utilisée à court terme, elle agit plutôt comme un filet de sécurité pour faire face à des imprévus (perte d’emploi, achats imprévus, urgence médicale..). Souvent, il est recommandé d’avoir environ 6 mois de salaire de côté dans son épargne de précaution.

Il est donc essentiel de conserver ces fonds dans un endroit sûr et facilement accessible et le Livret A constitue la parfaite opportunité.

Mais attention, la rémunération du Livret A reste faible !

Malgré ses nombreux atouts, la rémunération du Livret A est assez faible par rapport à d’autres options d’investissement. Son rendement de 3% depuis le 1er février 2023 jusqu’en 2025 est inférieur à celui de nombreux autres produits financiers, mais aussi à l’inflation. Pour faire simple et pour parler concrètement, vous perdez du pouvoir d’achat en restant investi sur votre Livret A lorsque l’inflation est nettement supérieure à 3%.

En bref, vous l’aurez compris : lorsque vous atteignez le montant maximum du Livret A, il est temps de regarder au-delà. La diversification de vos investissements peut vous aider à aller chercher de la performance et du rendement. On fait le point sur les alternatives disponibles ⤵️

Le LDDS, l’alternative principale au livret A

Si vous avez déjà atteint le sommet de votre Livret A, le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS) est l’une des meilleures alternatives sans risque pour maximiser votre épargne. Comme le Livret A, le capital est garanti et les intérêts sont défiscalisés.

Depuis le 1er février 2023, il offre un taux d’intérêt réglementé à 3%.

Ne laissez pas votre LDDS atteindre son plafond, diversifiez !

Le LDDS est une bonne alternative au livret A pour augmenter son épargne de précaution, mais sûrement pas la solution miracle pour dynamiser votre épargne. D’ailleurs, c’est inutile d’avoir trop d’argent sur des livrets avec des taux d’intérêt si faibles. Vous pouvez profiter de vos économies pour les faire travailler!

Pour aller plus loin dans l’optimisation de votre épargne, pensez à des alternatives encore plus rentables et souples comme l’assurance-vie, les SCPI ou encore la Bourse pour les plus tolérants au risque. Restez avec nous, nous en parlons juste en dessous !

L’assurance-vie, une opportunité de choix après le livret A

L’assurance-vie apparaît comme la solution intéressante après avoir rempli son livret A au maximum. Ce n’est d’ailleurs pas une solution de substitution au livret A, mais bien une solution complémentaire. Même si votre Livret A n’est pas au plafond, n’hésitez pas à ouvrir une assurance-vie ! Il s’agit d’un support d’investissement très modulable qui permet d’avoir du rendement tout en profitant d’une fiscalité attractive.

Dans une assurance-vie, il est possible d’opter pour deux types de supports au sein de cette enveloppe fiscale : le fonds euros et les unités de compte. Il est tout à fait possible de cumuler ces deux types de supports dans son assurance-vie.

Le fonds euros : l’option sécurisée pour rivaliser avec votre livret A

Si vous cherchez une alternative sans risque au Livret A, vous pouvez opter pour un fonds euros qui procure une performance d’environ 2% à 3,2% par an. Le capital présent dans un fonds euros est souvent garanti, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de risque de perte en capital.

Créés en France dans les années 1980, les fonds en euros répondent aux besoins des épargnants recherchant un investissement sûr et stable. Ce type de fonds est principalement investi en obligations d’État et d’entreprises, des placements réputés pour être sécuritaires.

L’avantage par rapport au livret A est qu’il n’y a pas de plafond. Vous pouvez mettre le montant que vous voulez sans limite. En plus, le fonds euros profite de la fiscalité avantageuse de l’assurance-vie !

Il existe plusieurs fonds euros disponibles sur le marché et tous ne se valent pas alors n’hésitez pas à les comparer.

Les unités de compte : la meilleure option pour aller chercher de la performance

Si vous voulez générer plus de rendement avec votre assurance-vie, vous avez aussi la possibilité de choisir des unités de compte (UC), qui sont des supports d’investissements variés (très souvent ce sont des fonds de placement).

En effet, bien que plus volatiles, les UC offrent des rendements potentiellement plus élevés à moyen et long terme. La performance des UC est étroitement liée à l’évolution des marchés boursiers.

Pour optimiser vos rendements, il est crucial de trouver le bon équilibre entre les fonds en euros et les UC dans votre contrat d’assurance-vie. Par exemple, vous pouvez faire 50% fonds euros et 50% UC. Si vous avez un profil plus prudent, vous pouvez faire 80% fonds euros et 20% UC. Et inversement 80% en UC et 20% fonds euros si vous avez un profil plus dynamique. En bref, cela dépendra de votre situation personnelle et de votre profil investisseur.

Avec la baisse continue des rendements des fonds en euros, la diversification en UC présente une opportunité d’aller chercher des rendements plus élevés et de préserver votre pouvoir d’achat, surtout face à l’inflation.

Mais saviez-vous qu’il était également possible d’aller chercher du rendement avec de l’immobilier ? On en parle tout de suite.

Opter pour l’immobilier avec les SCPI

Les SCPI, aussi appelées « pierre-papier », vous permettent de devenir copropriétaire de biens immobiliers, sans les contraintes de la gestion directe. Imaginez pouvoir toucher des revenus locatifs de diverses propriétés sans avoir à gérer les travaux, la recherche de locataires, ni le recouvrement des loyers ! C’est le rêve, n’est-ce pas ?

L’investissement dans les SCPI est une voie royale pour entrer sur le marché immobilier avec des montants d’investissement plus modestes. C’est donc une alternative séduisante lorsque l’on souhaite diversifier ses placements et optimiser le rendement de son épargne.

Et vous savez quoi ? Les SCPI sont des unités de compte qui sont éligibles à l’assurance-vie ! En effet, il est possible de choisir des SCPI dans son contrat d’assurance-vie pour être exposé à l’immobilier.

Comment choisir sa SCPI ?

Il est primordial de ne pas se focaliser uniquement sur le rendement actuel, mais d’évaluer la régularité de la performance et le potentiel d’appréciation du patrimoine sur le long terme. De plus, la taille de la capitalisation de la SCPI est à considérer puisque c’est ce qui va déterminer si vous pourrez acheter ou vendre vos parts facilement. Les petites SCPI peuvent offrir des rendements immédiats mais comportent des risques de liquidité, tandis que les plus grandes offrent une meilleure diversification du risque et une meilleure liquidité.

Une autre clé de la réussite réside dans la diversification du portefeuille de la SCPI. Prenez en compte les différents types de SCPI (commerciales ou résidentielles) et leurs zones géographiques d’investissement. Certaines sont plus diversifiées que d’autres, n’hésitez pas à les comparer.

Commencer à investir en bourse directement avec le PEA

Vous en avez marre des faibles rendements des livrets d’épargne traditionnels et vous voulez passer à la vitesse supérieure ? Pourquoi ne pas envisager d’être exposé aux marchés financiers ?

Pour les épargnants les plus dynamiques, la Bourse est sans aucun doute LA meilleure opportunité pour commencer à véritablement générer de la performance. C’est prouvé, c’est le placement le plus rentable sur le long terme.

Si vous n’avez pas besoin de l’argent dans l’immédiat et que vous avez un horizon d’investissement à long terme voire très long terme, ce placement sera le plus rentable par rapport aux autres que nous venons d’évoquer.

Deux moyens s’offrent à vous pour investir en bourse : le PEA ou le compte-titres. Il est possible de détenir les deux comptes. On fait le point sur chacun d’eux ⤵️

Le PEA pour faire ses premiers pas en bourse

Avant toute chose, je veux briser une idée reçue comme quoi le PEA, c’est compliqué. Non, non et non ! Le PEA est un excellent outil pour débuter en bourse. Simple à comprendre, flexible et fiscalement avantageux, il offre un moyen sûr et abordable de s’initier à la bourse tout en profitant de nombreux avantages fiscaux.

Ouvrir un PEA, c’est comme ouvrir la porte à un tout un monde d’opportunités d’investissement. Vous pouvez y investir dans des actions ou des fonds communs de placement de type ETF (tracker) en France et en Europe. Sur le long terme, en diversifiant votre portefeuille et en choisissant des actions de qualité, vous avez quasiment toutes vos chances de réaliser des gains en bourse.

De plus avec le PEA, vous pouvez profiter de la croissance des plus belles entreprises françaises et européennes tout en bénéficiant d’une fiscalité avantageuse : pas d’impôt sur les plus-values réalisées, seulement les prélèvements sociaux.

Mais attention ! Pour bénéficier pleinement de ces avantages fiscaux, vous devez conserver vos fonds dans le PEA pendant au moins 5 ans. C’est un petit sacrifice à faire pour profiter de la magie des intérêts composés à long terme. De toute façon, en bourse, la patience est de mise pour être récompensé !

Vous vous demandez où ouvrir votre PEA ?

Il existe de nombreux courtiers en ligne de qualité pour ouvrir son PEA. Boursorama et Bourse Direct sont souvent recommandés pour leur service et leurs tarifs compétitifs. N’oubliez pas, chaque individu a le droit d’ouvrir un seul PEA, mais vous pouvez le transférer à une institution plus compétitive tout en conservant ses avantages fiscaux.

Le compte-titres pour plus de flexibilité

Enfin, si vous souhaitez être exposé aux marchés financiers avec la plus grande souplesse d’investissement, le compte-titres est sûrement l’outil idéal pour vous. Contrairement au PEA, il n’y a aucune restriction quant à la zone géographique des investissements. Vous pouvez investir dans des entreprises basées aux États-Unis, en Asie, en Afrique…

Avec un compte-titres, vous pouvez directement investir sur les plus grandes actions américaines comme Amazon, Apple, Nvidia, Microsoft, Alphabet (Google), ou encore Tesla. Aujourd’hui, il n’y a que le compte-titres qui procure cette possibilité. Sans oublier qu’il est aussi possible d’investir dans des fonds de placements comme des OPCVM ou des ETF.

Il est le moyen idéal pour diversifier vos investissements, gérer activement votre portefeuille et avoir un contrôle total sur vos actions.

Conclusion : Où placer son argent quand son livret A est plein ?

En bref, quand vous atteignez le plafond de votre livret A, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Les autres livrets d’épargne bancaire comme le LDDS pour ceux ayant aucune tolérance au risque, et un profil vraiment très prudent
  • L’assurance-vie pour commencer à diversifier ses économies et profiter d’une fiscalité avantageuse
  • Les SCPI pour les amateurs d’immobilier avec des tickets d’entrée très raisonnables
  • La bourse avec le PEA ou le compte-titres pour ceux ayant une appétence au risque plus forte et qui veulent réellement de la performance

Dans tous les cas, vous trouverez forcément chaussure à votre pied ! Toutes ces solutions sont bien évidemment complémentaires, vous pouvez tout à fait investir sur plusieurs supports. Mais selon vos objectifs et vos besoins, certains supports seront plus adaptés que d’autres.

Questions fréquentes

Non, il est impossible et interdit d’avoir deux livrets A, même dans deux banques différentes. En revanche, vous pouvez cumuler le livret A avec d’autres livrets d’épargne comme le LDDS.

Si vous avez aimé cet article, faites-le nous savoir !

5/5 - (9 votes)
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires...
PEG bourse
Lire plus

Qu’est-ce que le PEG en bourse ?

Les ratios financiers sont des outils indispensables pour évaluer les entreprises. Ils sont utilisés à la fois par les...
Investir en bourse à partir de 1€ 🚀
Découvrir Trade Republic