Quelles sont les différences entre une action et une obligation ?
Différences entre action et obligation

Quelles sont les différences entre une action et une obligation ?

En matière d’investissement, il existe deux grands types de titres financiers : les actions et les obligations. Les deux présentent des avantages et des inconvénients uniques. Il peut donc être difficile de décider quel est le meilleur investissement pour vous. Dans cet article, nous allons explorer en détail les différences entre les actions et les obligations. Nous verrons ce qu’elles sont, comment elles fonctionnent, ainsi que les risques et les avantages qui leur sont associés. À la fin de cet article, vous aurez une meilleure compréhension du type de titre qui vous convient le mieux.

Qu’est-ce que sont les actions et les obligations ?

Les principales similitudes entre les actions et les obligations sont qu’il s’agit de deux types de titres financiers et qu’elles peuvent toutes deux être négociées sur les principales bourses. Toutefois, il existe également des différences essentielles entre une action et une obligation. Par exemple, les actions représentent la propriété d’une entreprise, tandis que les obligations représentent une dette qui doit être remboursée par l’entité émettrice.

  • Les actions

Une action est une part du capital de l’entreprise, que l’investisseur peut acheter. En investissant dans des actions, l’investisseur devient actionnaire de l’entreprise.

Une autre différence essentielle est que les actions sont beaucoup plus volatiles que les obligations. Cela signifie que leur prix peut fluctuer de façon spectaculaire sur une courte période, ce qui peut être à la fois bon et mauvais pour les investisseurs.

D’un côté, cette volatilité peut permettre de réaliser des bénéfices importants si vous achetez des actions lorsqu’elles sont basses et les vendez lorsqu’elles sont hautes. D’autre part, elle signifie également que le risque de perdre de l’argent en cas d’effondrement du marché boursier est plus élevé.

Certaines actions offrent également des dividendes. Un dividende est une partie des bénéfices d’une société qui est versée aux actionnaires. Cela peut constituer un flux régulier de revenus, même si le cours de l’action lui-même n’augmente pas.

Comme nous l’avons mentionné précédemment, une action est une représentation des capitaux propres d’une société. Lorsque vous achetez une action, vous devenez un actionnaire de cette société. Cela vous confère certains droits, comme le droit de voter sur les décisions de l’entreprise et le droit de recevoir des dividendes (si l’entreprise en verse).

Il existe de nombreuses variétés d’actions selon la société. Par exemple, il existe des actions Blue Chip, qui sont des actions de grandes entreprises bien établies et considérées comme peu risquées. Il existe également des actions de valeur, ainsi que des actions à forte croissance, qui sont des actions de sociétés plus petites qui ont le potentiel de croître rapidement, mais qui présentent également un risque plus élevé.

  • Les obligations

Les obligations sont des titres de créance émis par les gouvernements et les entreprises. Lorsque vous achetez une obligation, vous prêtez essentiellement de l’argent à l’entité émettrice. En retour, celle-ci accepte de vous verser des intérêts sur le prêt et de rembourser le principal à l’échéance de l’obligation.

Les obligations sont généralement beaucoup moins volatiles que les actions. Cela signifie que leurs prix ne fluctuent pas autant, ce qui peut être une bonne chose pour les investisseurs qui souhaitent un placement plus stable. Toutefois, cela signifie également que les obligations ont tendance à offrir des rendements inférieurs à ceux des actions.

Il existe également différents types d’obligations, notamment les obligations d’État et les obligations de sociétés et les obligations municipales. Les obligations d’État sont émises par les gouvernements nationaux, tandis que les obligations de sociétés sont émises par des entreprises privées. Les obligations municipales sont émises par les États et les collectivités locales.

Chaque type d’obligation présente des risques et des avantages qui lui sont propres. Par exemple, les obligations d’État sont considérées comme des investissements très sûrs, mais elles ont également tendance à fournir des rendements plus faibles que les autres types d’obligations.

Les obligations de sociétés sont plus risquées que les obligations d’État, mais elles ont tendance à offrir des rendements plus élevés. Les obligations municipales se situent quelque part au milieu, offrant un équilibre entre le risque et la récompense.

Comparatif des actions et des obligations

Maintenant que vous connaissez les différences entre les actions et les obligations, explorons cette comparaison sous l’angle du rapport risque/récompense. Ce faisant, vous pourrez créer votre portefeuille en fonction de vos objectifs financiers et de votre tolérance au risque.

  • Risques des actions

Comme indiqué précédemment, les actions sont plus volatiles que les obligations. Cela signifie que leur cours peut monter et descendre très rapidement, ce qui peut entraîner des pertes importantes si vous ne faites pas attention. Un autre risque des actions est qu’elles n’offrent aucune garantie de rendement. Même si une entreprise se porte bien, rien ne garantit que le cours de son action augmentera.

Un autre risque à considérer est celui de la faillite d’une entreprise. Si une société fait faillite, ses actionnaires seront les derniers à recevoir de l’argent de la société. Cela signifie qu’ils peuvent potentiellement perdre la totalité de leur investissement.

Des perturbations innovantes peuvent se produire, comme nous l’avons vu avec la faillite de Blockbuster à cause de Netflix. Ce phénomène n’est pas rare et les investisseurs en actions doivent être conscients du paysage concurrentiel.

  • Risques des obligations

Bien que les obligations soient souvent considérées comme un investissement sans risque, elles comportent néanmoins leurs propres risques. Par exemple, si les taux d’intérêt augmentent, le prix des obligations baisse généralement. En effet, lorsque les taux augmentent, les investisseurs peuvent obtenir de meilleurs rendements en investissant dans de nouvelles obligations qu’en conservant les anciennes.

Un autre risque à prendre en compte est le risque de crédit. Il s’agit du risque que l’émetteur de l’obligation ne soit pas en mesure de payer les intérêts ou de rembourser le principal à l’échéance de l’obligation. Ce risque est plus important pour les obligations de sociétés que pour les obligations d’État. Même des obligations émises par des pays ont déjà fait défaut, comme en Grèce.

Enfin, il y a aussi le risque d’inflation. Si l’inflation augmente, le pouvoir d’achat de votre investissement diminuera. En effet, les paiements d’intérêts fixes sur les obligations n’augmenteront pas avec l’inflation. Par exemple, si le taux d’inflation est de 8 % mais que les obligations ne rapportent que 5 %, vous perdrez 3 % de pouvoir d’achat.

  • Les avantages des actions

Maintenant que nous avons exploré les risques des actions, examinons les avantages potentiels. La plus grande récompense potentielle d’un investissement en actions est l’appréciation du capital. Il s’agit de la hausse du prix de l’action, qui vous permet de la vendre à profit. C’est ce que l’on appelle une plus-value.

Les dividendes constituent une autre récompense potentielle. Les dividendes sont des paiements que les entreprises versent à leurs actionnaires à partir de leurs bénéfices. Toutes les entreprises ne versent pas de dividendes, mais beaucoup le font. Cela peut constituer un flux régulier de revenus, même si le cours de l’action n’augmente pas.

Enfin, la possibilité de participer au processus de vote est une autre récompense potentielle de la possession d’actions. Les actionnaires peuvent voter sur des sujets tels que la direction de l’entreprise, les membres du conseil d’administration et la rémunération des dirigeants.

  • Les avantages des obligations

Les obligations offrent quelques avantages potentiels différents aux investisseurs. La première est le paiement des intérêts. Lorsque vous investissez dans une obligation, vous recevez des paiements d’intérêts réguliers de la part de l’émetteur. Le montant de ces paiements est généralement fixe, ce qui peut constituer une bonne source de revenus.

Un autre avantage potentiel est l’appréciation du capital. Cela se produit lorsque l’obligation arrive à maturité et que vous êtes remboursé de la valeur totale de votre investissement. Si les taux d’intérêt ont augmenté depuis que vous avez acheté l’obligation, vous ferez un profit.

Enfin, il y a aussi la possibilité de bénéficier d’avantages fiscaux. Cela dépend du type d’obligation et de l’endroit où elle est émise, mais certaines obligations offrent des avantages fiscaux qui peuvent vous faire économiser de l’argent.

Quel est le meilleur investissement : action ou obligation ?

Maintenant que nous avons exploré les risques et les avantages des actions et des obligations, laquelle vous convient le mieux ? Tout dépend de vos objectifs financiers et de votre tolérance au risque. Si vous recherchez la stabilité et le revenu, les obligations pourraient être le bon choix. En revanche, si vous êtes prêt à prendre plus de risques pour obtenir des rendements plus élevés, les actions sont peut-être la meilleure option.

Quelle que soit votre décision, veillez à répartir vos placements de manière appropriée pour atteindre vos objectifs financiers tout en maintenant votre niveau de risque. Une combinaison d’actions et d’obligations est souvent la meilleure stratégie. De cette façon, vous pouvez participer aux bénéfices potentiels des deux tout en diversifiant votre portefeuille.

⚠️ Avertissement : Les informations présentées sont données à titre informatif et ne doivent être en aucun cas considérées comme un quelconque conseil en investissement, ou une recommandation d’achat ou de vente. Les informations contenues peuvent devenir obsolètes avec le temps.
L'investissement dans des produits financiers (actions, ETF, OPCVM, etc..) est risqué par nature et doit s'envisager à long terme. Il est impératif que vous fassiez vos propres recherches avant toute décision d'investissement, ou rapprochez-vous d'un professionnel du secteur financier pour avoir un avis éclairé sur l’adéquation de ces investissements à votre situation personnelle.

Articles similaires...
Effet de levier bourse
Lire plus

Qu’est-ce que l’effet de levier en bourse ?

L'effet de levier est un terme très utilisé par les traders qui veulent amplifier leurs rendements en bourse. Mais comment fonctionne l'effet de levier ? Voici tout ce que vous devez savoir.
IPO bourse
Lire plus

Qu’est-ce qu’une IPO en bourse ?

Les IPO, de l'anglais « Initial Public Offering », correspondent aux introductions en bourse traditionnelles par laquelle une société met en vente ses actions sur les marchés financiers.