Quels sont les inconvénients à connaître du PEA ?
Inconvénients PEA

Quels sont les inconvénients du PEA ?

Connu pour sa fiscalité avantageuse et ses nombreux avantages, le PEA possède aussi quelques inconvénients qu’il faut quand même souligner. Nous faisons le point pour vous.

Une durée de détention minimale

Après avoir énoncé ses nombreux avantages du PEA, il est temps de faire le point sur ses inconvénients. Le PEA est adapté aux investisseurs ayant un horizon d’investissement à long terme. Ce qui n’est pas forcément perçu comme un inconvénient, car la bourse est un placement à long terme. Plus l’horizon d’investissement est long, plus les chances de rendement sont élevées.

La durée de détention minimale pour le PEA est de 5 ans, afin de bénéficier des avantages fiscaux (exonération d’impôt sur les plus-values et les dividendes), et surtout de ne pas voir son compte clôturé. En effet, tout retrait avant 5 ans entraîne directement la clôture du compte. Il ne faut donc pas avoir besoin dans l’immédiat de l’argent placé sur un PEA.

Si pour certains la durée de détention est une contrainte, c’est aussi un avantage pour d’autres : on place de l’argent, puis on « l’oublie » pour le faire fructifier durant une certaine période. Pour espérer de bons rendements, l’investissement en bourse doit toujours s’envisager à long terme, voire très long terme dans une optique patrimoniale. La durée de 5 ans est donc tout à fait raisonnable, voire même courte.

Une potentielle perte en capital

Le PEA est une enveloppe fiscale avantageuse, il n’y a aucun doute. Mais il ne faut pas oublier que, comme tout investissement en bourse, il y a des risques inhérents aux marchés financiers.

Le risque de perte partielle ou totale de son capital est bien présent surtout lorsqu’on investit sur des instruments financiers risqués comme les actions. En bourse, c’est souvent le même schéma : il faut toujours prendre en compte le couple rendement / risque. Plus le potentiel de rendement est élevé, plus le risque est élevé.

Pour limiter le risque de perte en capital, il est nécessaire d’établir sa propre stratégie boursière. La plupart des investisseurs qui sont dans un objectif patrimonial vont piocher dans les meilleures stratégies bourse à long terme.

Pour définir votre stratégie, il faut déterminer au préalable votre horizon d’investissement, ainsi que votre tolérance au risque. Pensez aussi à bien diversifier votre portefeuille boursier pour répartir et limites les risques liés à un seul investissement.

Dans une optique de diversification, il est possible d’opter pour des ETF éligibles au PEA. Ils permettent d’offrir une exposition totale à plusieurs marchés et plusieurs actions en une seule transaction.

Si vous diversifiez votre portefeuille, et que vous visez à long terme, le risque de perte en capital diminue. Mais n’oubliez jamais qu’il n’existe pas de risque zéro.

Une zone d’investissement limitée

Un autre inconvénient majeur du plan d’épargne en actions est celui de la zone d’investissement. Le PEA possède des contraintes géographiques : il ne permet d’investir que dans des actions d’entreprises ayant leur siège social en France ou dans l’Union Européenne. Concernant les fonds de type OPCVM ou ETF, ils doivent être investis en majorité dans ce type d’actions.

Ainsi, la diversification géographique est en réalité peu possible avec le PEA. C’est un inconvénient, car il n’est pas possible de diversier hors Europe, en théorie.

Heureusement en pratique, il existe des ETF investis dans le monde entier qui sont éligibles au PEA. Par exemple, il existe des ETF Monde de type MSCI World, ainsi que des ETF investis aux États-Unis. Ces ETF sont éligibles au PEA car ils utilisent la réplication synthétique. Ce type de réplication fait appel à des produits dérivés appelés les swaps.

Des versements plafonnés

L’autre inconvénient du PEA c’est qu’il est plafonné à 150 000€. C’est déjà pas mal me diriez-vous, mais lorsqu’on alimente son PEA tout au long de sa vie, ce plafond peut s’avérer relativement faible arrivé à un certain âge.

Ce plafond de versement compte uniquement les versements, et non les plus-values réalisées et dividendes perçus lors de la vie du compte. Cela signifie qu’au total le montant du plan d’épargne en actions peut être supérieur à 150 000€ en réalité.

Pour contourner cette limite et pour augmenter le plafond du PEA, il est possible d’ouvrir conjointement un PEA-PME. Si vous possédez les deux types de PEA, vous aurez un plafond total de 225 000€.

Un compte indisponible pour les personnes morales

Le dernier inconvénient du PEA, c’est qu’il n’est pas disponible pour les entreprises. Seules les personnes physiques sont aptes à ouvrir un plan d’épargne en actions.

Cela signifie que les personnes morales ne peuvent pas recourir à ce type d’investissement en bénéficiant d’avantages fiscaux, ils peuvent seulement ouvrir un compte-titres pour les personnes morales.

⚠️ Avertissement : Les informations présentées sont données à titre informatif et ne doivent être en aucun cas considérées comme un quelconque conseil en investissement, ou une recommandation d’achat ou de vente. Les informations contenues peuvent devenir obsolètes avec le temps.
L'investissement dans des produits financiers (actions, ETF, OPCVM, etc..) est risqué par nature et doit s'envisager à long terme. Il est impératif que vous fassiez vos propres recherches avant toute décision d'investissement, ou rapprochez-vous d'un professionnel du secteur financier pour avoir un avis éclairé sur l’adéquation de ces investissements à votre situation personnelle.

Si vous avez aimé cet article, faites-le nous savoir !

5/5 - (1 vote)
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires...
Investir ESG
Lire plus

Comment investir en ESG en 2023 ?

L'investissement ESG (Environnement, Social et Gouvernance) est de plus en plus populaire auprès des investisseurs, qui...
Investir en bourse - Zéro commission 🚀
Découvrir eToro