Comment investir dans la technologie en 2022 ? [Le guide complet]
Investir technologie

Comment investir dans la technologie en 2022 ?
[Le guide complet]

La technologie est présente dans notre quotidien. En bourse, elle est dominée par ce que l’on appelle les FAANG. Voici tous les avantages mais aussi les inconvénients d’investir dans ce secteur de croissance aux rendements élevés.

Pourquoi investir dans la technologie ?

Quand on parle d’investissement, il est quasiment impossible d’éviter les valeurs technologiques tant leur capitalisation et leur place sur les marchés financiers est importante, surtout aux États-Unis. Si je vous parle de GAFAM, vous voyez très bien ce que je veux dire (et pourtant cet acronyme est aujourd’hui erroné !).

Les valeurs technologiques désignent les actions des entreprises du secteur de la technologie. Il s’agit d’un secteur très vaste, englobant une multitude d’activités comme les télécommunications, les équipements électroniques, le matériel, les semi-conducteurs, ou les logiciels.

On peut les regrouper en deux grandes catégories : le matériel (hardware) et le logiciel (software).

Mais attention, il ne faut pas croire non plus que la technologie se résume à l’informatique ! Aujourd’hui, la technologie est présente dans tous les domaines, et même la santé. Les entreprises qui allient technologie et santé sont souvent appelées les « biotech ».

Le secteur de la technologie est également vaste d’un point de vue des entreprises qui le compose. En effet, il existe des petites start-up innovantes de type small cap ou mid cap, et d’un autre côté on a des mastodontes du secteur comme Amazon, Apple ou Microsoft qui sont considérées comme des mega cap.

Pour les investisseurs, l’avantage est qu’ils peuvent choisir le sous-domaine d’activité mais aussi la taille de l’entreprise dans laquelle ils souhaitent investir en fonction de leur appétence au risque et de leur horizon d’investissement.

Les actions technologiques ont offert aux investisseurs des rendements supérieurs à la moyenne au cours des dernières années. C’est pour cela que le secteur est très prisé en bourse.

Cependant, il faut savoir que les valeurs technologiques comportement généralement plus de risques que les autres valeurs, mais elles promettent également une croissance nettement plus importante. On retrouve le fameux couple rendement / risque où plus le rendement est fort, plus le risque est élevé.

Mais les données historiques l’ont démontré : les plus grandes valeurs technologiques ont toutes sans exception surperformé l’indice américain S&P500 au cours des cinq et dix dernières années.

Investir dans la technologie c’est aussi investir dans l’avenir, pour un monde meilleur. De nombreux investisseurs croient que la technologie continuera à révolutionner nos vies, à l’instar du métaverse proposé par Meta (ex-Facebook).

Les différents types d’actions technologiques

La technologie est un domaine d’activité très vaste. Il existe plusieurs industries que l’on peut catégoriser dans des sous-secteurs. Ainsi, il est possible de différencier deux sous-secteurs : le matériel (hardware) et les logiciels (software). Toute entreprise qui vend un produit ou un service fortement imprégné de technologie appartient probablement au secteur technologique.

Certaines grandes entreprises exercent dans les deux secteurs afin de diversifier leurs sources de revenus et de proposer une offre plus complète à leur clientèle.

  • Le matériel, ou hardware

Il existe des mastodontes dans les entreprises technologiques qui sont spécialisées dans le matériel technologique. En effet, pour que la technologie fonctionne, il est nécessaire d’avoir du matériel qui peut aller des micropuces utilisées dans les téléphones mobiles jusqu’aux produits informatiques comme les ordinateurs portables ou les casques pour écouter de la musique vendus aux consommateurs.

Les entreprises spécialisées dans le matériel conçoivent par exemple :

  • des cartes graphiques
  • des ordinateurs
  • des smartphones
  • des haut-parleurs
  • des serveurs et équipement de réseau pour les entreprises
  • etc.

Parmi les entreprises technologiques qui fournissent le matériel, il est possible de citer Nvidia et Taïwan Semiconductor qui fournissent des cartes graphiques pour les ordinateurs, mais aussi Apple ou Samsung qui produisent des téléphones mobiles.

  • Les logiciels, ou software

De l’autre côté, il existe les entreprises technologiques qui conçoivent les logiciels pour faire fonctionner les appareils électroniques et les objets connectés, mais aussi répondre à des besoins plus précis des consommateurs comme les réseaux sociaux ou les moteurs de recherche.

Quand on parle de logiciel, ou software, il faut entendre ce terme au sens large. Cela va du logiciel de messagerie au logiciel d’exploitation qui fait fonctionner le téléphone portable comme iOS ou Android.

Les entreprises spécialisées dans les logiciels conçoivent par exemple :

  • des systèmes d’exploitation
  • des bases de données
  • des logiciels de cybersécurité
  • des logiciels de productivité
  • etc.

Beaucoup d’entreprises se sont spécialisées à la fois dans le matériel et dans les logiciels comme Alphabet qui fabrique des téléphones tout en proposant son propre moteur de recherche et des outils en ligne.

Investir technologie bourse

Comment investir dans la technologie en bourse ?

Il existe plusieurs moyens d’investir dans la technologie en bourse : les ETF, les OPCVM ou encore les actions individuelles. Pour investir sur ce type d’instrument financier, rien de plus simple que de posséder un compte-titres ou un PEA.

À noter : la plupart des actions technologiques sont des actions américaines donc elles ne sont pas éligibles au PEA.

  • Les ETF

Tout d’abord, il est possible d’investir dans la technologie par le biais d’ETF. Ces fonds indiciels cotés en bourse ont pour seul objectif de répliquer la performance de leur indice de référence. Ce même indice est composé de plusieurs valeurs technologiques.

Cela permet aux investisseurs de diversifier leur portefeuille sur l’ensemble du secteur en une seule transaction.

Il existe de nombreux ETF technologiques, et il parfois difficile de savoir lequel choisir. Pour vous aider, nous avons dressé une liste des 10 meilleurs ETF technologie en bourse.

  • Les OPCVM

L’autre alternative pour diversifier son portefeuille dans la tech est d’investir dans des parts d’OPCVM. Ces fonds sont gérés de manière active contrairement aux ETF. Le gérant du fonds sélectionne lui-même les valeurs qu’il souhaite intégrer à son portefeuille sur la base d’éléments financiers, d’analyse, etc.

Exemple d’OPCVM technologie : JPM US TECHNOLOGY. Ce fonds géré par JPMorgan Asset Management est investi dans de grandes capitalisations américaines sur le secteur de la technologie comme Alphabet, Tesla, Apple, Microsoft, ou encore Amazon.

  • Les actions individuelles

Enfin, les investisseurs peuvent aussi investir dans la technologie en optant pour les actions individuelles. Ce moyen est le plus difficile car il nécessite des compétences et une analyse approfondie de l’action pour savoir si ses fondamentaux sont solides et prometteurs, pour se renseigner davantage sur la société, sa position sur le marché, etc.

Il est nécessaire d’avoir certaines compétences en analyse fondamentale notamment. Cette stratégie est donc plus risquée pour un investisseur qui débute en bourse, mais de l’autre côté elle est aussi plus rémunératrice car les actions individuelles ont tendance à avoir de meilleurs performances à long terme que les fonds. Encore une fois, c’est une tendance générale, certaines actions technologiques ne sont pas performantes.

Voici les 10 meilleures actions technologie en 2022.

Les avantages d’investir dans la technologie

Il existe plusieurs avantages à investir dans la technologie, et on vous les décrit.

  • Des rendements élevés

Les actions technologiques sont pour la plupart toutes considérées comme des entreprises de croissance (growth). Elles permettent donc aux investisseurs de posséder de bons rendements sur leurs actions car elles ont une croissance beaucoup plus rapide que des entreprises d’autres secteurs d’activité.

Même si le risque est plus élevé, cela peut être un moyen très efficace de posséder des rendements élevés à court, moyen ou long terme.

  • Miser sur l’avenir

Les entreprises du secteur technologique sont très souvent à la pointe de l’innovation car elles dépensent beaucoup dans la recherche et le développement de nouvelles solutions innovantes. Posséder des actions technologiques en portefeuille, c’est participer directement à ces développements et ces innovations qui façonnent notre quotidien.

Par exemple, si vous utilisez Instagram, Facebook, Whatsapp ou Messenger tous les jours, vous contribuez à l’enrichissement de Meta. Pourquoi pas détenir des actions Meta pour profiter de cet engouement ?

Miser sur la technologie, c’est miser sur l’avenir.

  • Diversifier son portefeuille

La technologie permet aussi de diversifier son portefeuille dans un secteur porteur. La diversification est indispensable en bourse pour limiter les risques. C’est d’ailleurs la première chose que l’on apprend quand on commence à investir.

Les inconvénients d’investir dans la technologie

La technologie n’est pas un secteur qui apporte que des avantages. Il y a aussi des inconvénients à noter.

  • Des dividendes faibles ou inexistants

Pour ceux qui voulaient des actions à dividendes pour générer un revenu passif, oubliez la technologie. La plupart des entreprises technologiques versent le minimum de dividendes à leurs actionnaires, non pas par manque d’argent vous l’aurez compris, mais tout simplement car elles préfèrent tout réinvestir dans l’innovation et leur croissance future.

Il faut savoir que le rendement moyen des sociétés technologiques présentes dans l’indice S&P500 est inférieur à 2%. Le secteur technologique est un secteur où il n’y a pas besoin de fidéliser l’actionnariat.

D’autres entreprises technologiques ne versent tout simplement pas de dividendes. Mais cette absence de dividendes est généralement largement compensée par la croissance du cours de l’action.

Verser des dividendes pour une entreprise technologique qui est dans un secteur en constante évolution pourrait être limite dangereux. Si elle ne fait pas face aux changements technologiques et aux innovations qui se produisent dans le secteur à court terme et moyen terme, elle pourrait rapidement se voir dépasser par de nombreux concurrents. Autant maximiser et tout réinvestir au lieu de verser à des actionnaires qui seront présents quoi qu’il arrive.

  • Un potentiel retournement de tendance

En gros, le secteur technologique a explosé à la hausse lors de la bulle spéculative d’Internet avant d’éclater et de rester calme jusqu’en 2010. De 2010 à 2021, le Nasdaq Composite, le principal indice des valeurs technologiques, a connu une croissance fulgurante (avec quelques corrections partielles comme en 2018 ou 2022).

Certains analystes voient dans ce schéma le fait que les gains les plus importants sont peut-être terminés avec ce type de valeur. Toutes les grandes entreprises technologiques dont les FAANG ont connu une croissance incroyable ces dernières années, et il se peut qu’au cours de la prochaine décennie, elles ne tiennent pas ce rythme.

Quelques éléments permettent d’alimenter cette réflexion : pour la première fois dans leur histoire, Facebook et Netflix ont fait face à une baisse d’abonnés et d’utilisateurs actifs sur un trimestre en 2022. Tencent, le géant technologique chinois, a aussi fait face à un déclin de son chiffre d’affaires sur un trimestre pour la première fois depuis son introduction en bourse.

Ces éléments sont tout sauf anodins. L’ère de toute croissance des grosses entreprises technologiques américaines s’est peut être terminée avec la crise sanitaire. Et on pourrait assister à un déclin de leur croissance si elles ne renouvellent pas leurs activités, voir à un retournement de tendance.

Les investisseurs peuvent alors obtenir des rendements toujours aussi élevés en essayant de détecter le futur Facebook ou le futur Amazon dans des petites entreprises mais le risque sera plus élevé.

L’avenir nous le dira, mais il faut quand même avoir cet aspect en tête.

  • Les contraintes réglementaires

Le secteur technologie est aussi contraint à la pression réglementaire des autorités de régulation et des États. D’ailleurs, les mastodontes du secteur se font souvent sanctionner pour des abus de position dominante. Ils reçoivent des amendes de plusieurs millions d’euros, une broutille pour eux.

Mais lorsqu’apparaît de nouvelles vois relatives aux données personnelles, cela les impacte directement. Il suffirait un changement de réglementation sévère pour que leur business soit impacté. Et ce n’est pas impossible.

Les régulations peuvent adopter de nouvelles lois ou de nouvelles réglementations qui peuvent entraver la croissance future du secteur technologique.

En résumé : la tech est-elle un secteur d’investissement intéressant ?

La technologie est sans aucun doute un secteur d’investissement intéressant comportant des rendements élevés tout en misant sur de l’innovation, et donc sur l’avenir. Les valeurs technologiques participent directement à l’émancipation du monde d’aujourd’hui et à l’évolution technologique qui impacte nos quotidiens.

Malgré les avantages que les actions technologiques possèdent, il ne faut pas oublier que cela reste des valeurs souvent volatiles. Elles sont risquées également car ce sont des valeurs de croissance et les investisseurs ont tendance à parier sur les bénéfices futurs qui n’existent pas encore.

Quoi qu’il en soit, pour diversifier son portefeuille boursier la technologie est un secteur très intéressant pour les investisseurs.

 

Articles similaires...
Money management
Lire plus

Qu’est-ce que le money management en bourse ?

Le money management est une stratégie qui permet de mieux gérer ses investissements en limitant les risques. Souvent réservé aux traders expérimentés, elle est indispensable pour gagner sur le long terme. Voici tout ce qu'il faut savoir sur cette méthode.