Le stock picking : comment bien choisir une action ?
Stock picking

Le stock picking : comment bien choisir une action ?

Plusieurs investisseurs novices se posent la question de savoir quels sont les moyens d’investir sur le marché boursier. Parmi eux, le stock picking ou sélection d’actions est une technique de placement qui consiste à choisir les titres que vous désirez avoir dans votre portefeuille.

Ces actions sont sélectionnées après une étude minutieuse de la société. Le but est de gagner contre le marché, c’est-à-dire de réaliser de meilleurs résultats que les fonds de gestion ou les trackers accessibles à « tout le monde ».

Qu’est-ce que le stock picking et comment choisir une action pour faire du stock picking ? Quelles sont les meilleures stratégies de stock picking ? Le stock picking présente-t-il des avantages et des inconvénients ?

Le stock picking : c’est quoi ?

Le stock picking, ou sélection d’actions en français, est une forme d’analyse qui permet de déduire qu’une action d’une entreprise est un bon investissement, et qu’elle doit être achetée. C’est un type de gestion active (à la différence de la gestion passive des ETF par exemple).

Autrement dit, on va choisir certaines actions selon divers critères parmi toutes les actions disponibles. L’investisseur ou le trader va sélectionner ses actions qui, selon lui, sont les plus performantes. En général, ils vont étudier les états financiers de l’entreprise en examinant les principaux indicateurs financiers (PER, ROE, etc.), mais aussi son secteur d’activité et sa concurrence.

C’est ce que l’on appelle le « stock picking » : lorsque l’investisseur ou le trader choisit librement l’action qu’il souhaite ajouter à son portefeuille. C’est une stratégie d’investissement à part entière.

Comment bien choisir une action pour faire du stock picking ?

La sélection d’une action peut se faire de plusieurs manières. Mais il faudra dans tous les cas avoir des bases dans l’analyse fondamentale.

De plus, si vous êtes un investisseur particulier ayant une vision à long terme pour vos acquisitions d’actions, vous disposez d’un avantage sur les stratégies à court terme du marché boursier.

Fixez vos objectifs en matière d’investissement

En matière d’investissement, il faut toujours se fixer des objectifs.

Vous voulez un revenu supplémentaire de manière passive tout en modulant le risque ? Vous devriez peut-être opter pour des actions à dividendes.

Vous êtes jeune et vous avez un horizon d’investissement à long terme voir très long terme ? Vous pouvez prendre un peu plus de risque qui sera lissé avec le temps en investissant dans des actions de croissance (appelées actions growth).

Ce sont vos objectifs et votre appétence au risque qui déterminent les sociétés dans lesquelles vous souhaitez investir.

Apprenez à connaître les sociétés facilement accessibles

En achetant une action, vous devenez en partie détenteur d’une part du capital de l’entreprise. Si vous ne maîtrisez pas le fonctionnement de cette entreprise, vous risquez d’échouer.

Les entreprises que vous fréquentez quotidiennement peuvent constituer un point de départ pour effectuer des recherches sur plusieurs secteurs et identifier les concurrents de chaque secteur. Par exemple, si vous avez un iPhone, intéressez-vous à Apple. Si vous aimez aller au McDo, intéressez-vous à l’action McDonald’s. 

Autre astuce pour découvrir des sociétés intéressantes : regardez les compositions d’un ETF ou d’un OPCVM du secteur d’activité dans lequel vous souhaitez investir, et vous pourrez avoir un aperçu des entreprises intéressantes dans ce secteur !

Étudiez les sociétés qui possèdent un atout concurrentiel

Après avoir examiné toutes les entreprises et leurs concurrents, vous devez réduire la liste. Le plus important à considérer est de trouver un avantage compétitif durable. Les entreprises qui ont une image si puissante et une notoriété certaine qui font que les concurrents auront du mal à s’imposer dans leur secteur d’activité. Exemple : Coca-Cola sur le marché des boissons sans alcool.

C’est ce que Warren Buffett appelle un avantage concurrentiel durable.

Identifiez le cours intéressant d’une action

Après avoir circonscrit les actions que vous souhaitez acheter à des sociétés présentant un avantage concurrentiel significatif, il faut ensuite se pencher sur le prix des actions.

Plusieurs méthodes permettent de déterminer le « juste prix » du titre et d’établir s’il représente un excellent rapport qualité-prix. C’est ce que l’on appelle aussi la valeur intrinsèque d’une action. Il existe plusieurs méthodes pour la calculer :

  • Le rapport cours/bénéfice 
  • Le rapport prix/ventes 
  • Estimation des bénéfices actualisés
  • Le taux de rendement des actions

Évaluez les conditions de marché

Après avoir recherché et analysé une action, il faudra prendre du recul en étudiant les conditions du marché.

Si nous sommes en période de bear market par exemple, cela influencera nos choix d’actions. Il faudra privilégier les actions des secteurs d’activité qui résisteront mieux à la crise, et par exemple délaisser les valeurs technologiques qui sont très sensibles aux périodes de repli de marché.

Les meilleures stratégies de stock picking

Les investisseurs ont le choix entre plusieurs stratégies de stock picking.

Le stock picking sectoriel

La stratégie sectorielle a pour but de choisir des entreprises en fonction de leur secteur d’activité.

En effet, des fondamentaux macro-économiques de qualité sont susceptibles d’amener l’investisseur à s’intéresser à un type de secteur en particulier. Il déterminera ensuite une stratégie de placement afin de retenir les meilleures entreprises.

Le stock picking défensif ou offensif

Une stratégie défensive ou offensive permet de choisir les sociétés ayant une volatilité élevée ou basse en tenant compte d’objectifs de rentabilité et/ou de sécurité.

Pour une stratégie de stock picking offensive, l’investisseur va identifier une tendance grâce à l’analyse technique par exemple et essayer de profiter de cette tendance pour réaliser des gains à court terme ou moyen terme. 

Quant au stock picking défensif, il se portera sur des entreprises qui offrent des dividendes élevés et qui sont issues de secteurs à faibles cycles et faiblement endettées. En général, ces profils d’entreprises sont peu volatiles sur les marchés boursiers.

Le stock picking growth

Cette stratégie se caractérise par la recherche d’entreprises en pleine croissance. L’investisseur se positionne sur le potentiel de croissance, en vue de réaliser des gains importants.

Le stock picking va être focalisé sur l’augmentation des gains futurs de l’entreprise. Le plus souvent, ce sont des entreprises récentes, avec un fort potentiel de développement, et qui investissent leurs bénéfices. Comme les actions technologiques.

En sélectionnant les bonnes entreprises, l’investisseur dégage des plus-values grâce à l’augmentation des chiffres d’affaires et de la taille des entreprises présentes dans son portefeuille.

Le stock picking value

C’est une stratégie qui consiste à choisir les entreprises sous-évaluées. La stratégie value stock picking permet de distinguer la valeur intrinsèque de la valeur boursière, et de déterminer si le cours d’une action est sous-évaluée en fonction des fondamentaux de l’entreprise.

Pour ce faire, l’investisseur va baser sur l’analyse fondamentale des principaux indicateurs financiers de la société. Les actions value sont très souvent délaissées par les investisseurs, mais elles sont cycliques, c’est-à-dire qu’elles peuvent revenir sur le devant de la scène à certaines périodes de marché.

Est-il préférable de faire du stock picking ou d’acheter des ETF / OPCVM ?

Il s’agit de stratégies complètement différentes :

  • Le stock picking est une stratégie de gestion active individuelle où l’investisseur est seul maître de ses choix d’investissement.
  • Les ETF, ou trackers, sont des fonds d’investissement ayant une stratégie de gestion passive où la performance du fonds résulte uniquement d’un indice boursier, qu’il évolue à la hausse ou à la baisse.
  • Les OPCVM, quant à eux, sont des fonds d’investissement ayant une stratégie de gestion active menée par un gérant de fonds et ses équipes. Le gérant fait notamment du stock picking pour sélectionner les actions qu’il estime être les meilleures pour son fonds.

De manière générale, le stock picking individuel peut offrir des rendements plus élevés aux investisseurs ou aux traders car les actions ont par nature une performance meilleure que les fonds ou les ETF lorsqu’elles sont prises individuellement.

En revanche, c’est aussi la stratégie la plus risquée car il y a moins de diversification que dans un ETF ou OPCVM. Le choix de votre stratégie d’investissement dépend donc uniquement de votre profil investisseur et de votre appétence au risque, mais aussi de vos objectifs d’investissement.

Les avantages du stock picking

Les stratégies de stock picking efficaces peuvent largement surpasser les indices boursiers dans les phases de hausse ainsi qu’offrir des rendements plus élevés aux investisseurs. Le stock picking permet aussi de réduire les risques de perte en cas de retournement des marchés ou de corrections.

En revanche, le stock picking est aussi une stratégie très risquée qui ne permet de diversifier son portefeuille que lorsqu’on possède un capital important pour investir en bourse.

Les inconvénients du stock picking

La stratégie de stock picking est destinée aux investisseurs expérimentés pour deux raisons essentielles.

Premièrement, la sélection des actions et leur surveillance sur la durée requièrent un certain temps à consacrer à la bourse. Il faut consacrer plusieurs heures par semaine afin de se renseigner sur le marché boursier et les titres. Cette étape est essentielle afin d’être en mesure de corriger votre portefeuille de façon permanente.

Deuxièmement, les investissements dans un nombre limité d’actions comportent plus de risques. En effet, vous risquez d’exposer votre portefeuille à un nombre réduit d’actions.

En résumé : ce qu’est le stock picking

Le stock picking correspond à la recherche et sélection d’actions dans un univers donné. Ce choix peut porter sur tout le marché boursier mondial, sur un pays, un secteur, une capitalisation, un atout concurrentiel, etc. Ces exemples ne représentent que quelques possibilités existantes.

Le stock picker sélectionne alors les entreprises qui lui semblent offrir le meilleur rendement au sein de son mode de sélection. Ainsi, un investisseur qui souhaite investir dans l’automobile commencera par définir son objectif de recherche. Il sélectionne par la suite les sociétés qui correspondent à ses critères.

Articles similaires...
réagir krach boursier
Lire plus

Comment réagir face à un krach boursier ?

Le krachs boursier est dans l'esprit de tous les investisseurs. On se demande toujours quand est-ce qu'il va arriver. Difficile à prévoir, un krach boursier peut malgré tout présenter des opportunités d'investissement. Tout savoir sur ce phénomène relativement rare mais régulier en bourse.