Comment et dans quoi investir quand on est étudiant ?
Investir étudiant

Comment et dans quoi investir quand on est étudiant ?

Beaucoup de gens pensent qu’il faut avoir beaucoup d’argent ou de temps à étudier la finance pour investir. Ce n’est pas le cas ! Investir dès le plus jeune âge vous permettra de faire fructifier votre capital et d’avoir un plus gros portefeuille à terme. Alors oui, quand on est étudiant, nous avons un pouvoir d’achat limité mais vous pouvez commencer avec de petites sommes ! Voici notre guide complet pour savoir comment investir en étant étudiant.

Pourquoi investir quand on est jeune ?

Si nous pensons généralement que l’investissement est réservé aux personnes fortunées, il n’en est rien. Les étudiants qui réfléchissent à la manière dont ils peuvent utiliser l’investissement pour créer et sécuriser leur avenir, avant même de construire leur carrière, sont sûrement les plus malins. Commencer à investir en étant étudiant est probablement la meilleure chose à faire.

Même si l’argent est probablement ce qui nous manque le plus lorsque nous sommes jeunes, commencer à investir le peu d’épargne que nous avons de côté (en ayant toujours une épargne de précaution) peut s’avérer très lucratif avec les années grâce à la magie des intérêts composés.

Contrairement aux idées reçues, il ne faut pas beaucoup d’argent pour se lancer dans l’investissement. Avec la démocratisation de l’accès à la bourse et les nombreux courtiers en ligne, il est aujourd’hui possible d’investir même avec une modeste somme de 20€ ou 30€. L’important est de le faire régulièrement, chaque mois par exemple.

En fait, le plus difficile quand on commence à investir, c’est de commencer à se considérer comme un investisseur. En investissant, vous devenez actionnaire de la société, il faut adopter la mentalité d’un actionnaire. Vous devrez avoir une vision long terme de vos placements, mais aussi suivre les actualités relatives à vos sociétés, et l’état global des marchés financiers régulièrement.

Mais si vous êtes jeune et encore étudiant, apprendre ces leçons à cet âge est précieux. Vous aurez une éducation financière que beaucoup de jeunes de votre âge n’ont pas encore. Et c’est ça votre avantage.

Comment investir quand on est étudiant ?

Pour savoir comment investir quand on est étudiant, il y a quelques règles préalable à respecter.

  • Déterminez combien d’argent vous pouvez investir

Avant de vouloir investir, déterminez combien d’argent vous disposez après avoir payé les dépenses considérées comme essentielles comme le loyer, les services publics, le téléphone, le câble, la nourriture, etc. Déterminez aussi le montant que vous aimez dépenser pour des choses comme les sorties, les vêtements ou les loisirs ou des divertissements.

Pensez aussi à avoir une épargne pour les aléas de la vie. Il est conseillé d’avoir une épargne de précaution égale à environ trois à six mois de dépenses courantes. Une fois ce coussin en place, vous pouvez prendre une partie de votre épargne et commencer à l’investir.

  • Définir votre appétence au risque

Investir comporte des risques, vous devez sûrement le savoir. Ces risques peuvent être plus ou moins élevés suivant le type d’investissement pour lequel vous optez. Certains investissements peuvent vous faire gagner beaucoup d’argent, mais vous pouvez aussi risquer d’en perdre beaucoup.

Par exemple, les actions individuelles sont généralement plus risquées que les obligations ou les ETF. Parmi les différentes actions, les actions défensives sont généralement moins risquées que les actions technologiques. Et ainsi de suite, il serait possible de comparer tous les placements financiers.

Vous devez décider du niveau de risque que vous êtes prêt à prendre. Pour cela, il existe un moyen très simple : se poser des questions relatives à une situation probable.

Par exemple, si votre portefeuille de 1000€ tombait brusquement à 400€, comment réagiriez-vous ? Seriez-vous envahi par de la peur, des craintes, avec l’envie de revendre ? Si oui, votre appétence au risque est probablement faible, il faudra donc opter pour des investissements peu risqués.

En revanche, si dans cette situation vous êtes capable de garder votre sang-froid et de vous dire que cette baisse n’est que provisoire, voire même de renforcer vos positions car vous êtes persuadé qu’elles retrouveront de sommets, vous êtes potentiellement apte à prendre un risque plus élevé sur vos investissements.

Quelque soit votre niveau de risque, pensez à diversifier votre portefeuille. C’est l’une des principales bases en bourse.

  • Ouvrir un compte chez un courtier en ligne

Quand on est étudiant, si il y a des choses dont on veut bien se passer, ce sont les frais. Les courtiers en ligne sont une excellente alternative aux banques traditionnelles qui proposent souvent des tarifs exorbitants pour investir en bourse et passer des ordres de bourse.

Auprès d’un courtier en ligne comme DEGIRO, vous pourrez ouvrir un compte-titres. Un compte-titres est un compte qui vous permet d’acheter et de vendre des actions, des ETFS, des obligations, des OPCVM et d’autres types d’investissements.

DEGIRO est l’une des meilleures plateformes pour ouvrir un compte-titres car elle propose les frais parmi les moins élevés du marché. De plus, vous aurez accès à toutes les places boursières internationales ainsi qu’à une large gamme d’ETF.

  • Les frais les moins chers
  • Large choix d’actifs
  • +2 millions d’utilisateurs
  • Diversifier au maximum ses placements

La clé lorsque l’on investit son argent pour le faire fructifier est de diversifier, c’est-à-dire d’avoir une variété d’investissements dans différents domaines. Comme le dit le célèbre proverbe, ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier. Cela maintient l’équilibre, et si un investissement baisse, un autre peut rester stable ou augmenter.

Par exemple, si vous êtes investi uniquement dans le secteur technologique, et que le secteur commence à baisser car les statistiques économiques se dégradent, il en ira de même pour votre portefeuille. Et aucun de vos investissements ne sera dans le vert car vous n’aurez pas diversifié votre portefeuille.

Le mieux est d’avoir des investissements dans une grande variété d’instruments financiers (actions, obligations, fonds, cryptos, matières premières, biens divers..), mais aussi de secteurs d’activité (comme la technologie, la santé, le cloud, l’agroalimentaire, la banque, l’énergie, etc.) ainsi que différents types d’actions.

Les actions de croissance, par exemple, peuvent vous faire gagner beaucoup mais aussi perdre beaucoup. Elles sont plus volatiles sur les marchés financiers, et dépendent souvent des cycles économiques. On dit qu’elles sont cycliques. Certaines actions de croissance ne sont même pas rentables. Les investisseurs misent davantage sur le concept développé par la société que sur les états financiers de cette dernière.

Les actions de valeur ont un modèle économique établi depuis plusieurs années et une croissance plus régulière. Elles sont considérées comme des actions défensives. Souvent, ce sont des entreprises qui versent à leurs actionnaires des dividendes depuis plusieurs années.

Il n’y a pas de mal à se faire conseiller par ses amis en matière d’investissement, mais il faut toujours faire ses propres recherches et diversifier ses placements. Si votre ami vous dit d’acheter une action parce qu’elle a augmenté pour lui, ne vous contentez pas de l’acheter pour le suivre. Il se peut qu’elle ait augmenté dernièrement mais qu’elle baisse par la suite. Donc, si vous êtes diversifié, vous avez un coussin pour cela.

  • Investir un peu chaque mois

En étant étudiant, vous n’avez probablement pas de gros capital disponible à investir. Le meilleur moyen est alors d’investir une petite somme chaque mois, de manière régulière. Vous pouvez tout à fait investir un petit budget.

Si vous optez pour un courtier avec peu de frais, vous pourrez investir des petits montants chaque mois sans que votre capital soit englouti par les frais. Ainsi, plus d’argent est investi dans vos actions ou vos fonds. Si vous n’avez pas assez d’argent pour investir dans une action entière, sachez qu’un certain nombre de courtiers offrent désormais aux investisseurs la possibilité d’acheter des fractions d’actions.

Il est important de se lancer, quelle que soit l’évolution de l’économie. Même avec un montant modeste investi, vous serez probablement plus motivé à suivre l’actualité économique et financière, et rentrer progressivement sur les marchés comme avec la méthode DCA. Et surtout, vous pourrez commencer à vous considérer comme un investisseur. Commencer par un petit montant peut donc être très bénéfique, surtout lorsqu’il est investi chaque mois.

Où investir quand on est étudiant ?

Quand on veut investir en étant étudiant, plusieurs investissements s’offrent à vous. Certains sont plus ou moins risqués. Voici les moyens d’investissement les plus courants pour faire fructifier son argent.

  • Les livrets bancaires

Même s’il est difficile d’appeler ça un « investissement » tant les rendements sont faibles, les livrets bancaires constituent le premier investissement de base pour faire fructifier son argent.

Livret A, LDDS, PEL, Livret jeune… il existe de nombreux livrets bancaires en France qui proposent des taux d’intérêt assez faibles, mais votre argent sera en sécurité sur ces comptes puisqu’ils sont soumis à la garantie des dépôts. Aucune chance de perdre son argent, même si votre banque fait faillite !

Un compte d’épargne est l’investissement financier le plus élémentaire, qui vous permet de stocker de l’argent en toute sécurité tout en percevant des intérêts.

Le Livret A est compte d’épargne préféré des Français, car l’argent est disponible à tout moment. Sa rémunération a été portée à 2% en 2022, ce qui reste toujours bien plus faible que l’inflation. Pour ceux qui veulent des rendements supérieurs, vous pouvez opter pour le livret Jeune, le PEL ou encore le LDDS.

Ce type de compte est généralement ouvert dans une banque traditionnelle, dans la même banque que celle où vous avez votre compte courant, mais certaines personnes préfèrent placer leur épargne dans une autre banque.

  • Les fonds monétaires

Les fonds monétaires sont des types de fonds d’investissement qui sont très peu risqués, avec un rendement peu élevé. Ce sont des fonds investis en titre de créance à court terme voire très court terme.

C’est l’idéal pour commencer à faire fructifier son épargne lorsqu’on a une faible appétence au risque. Ils constituent une option sûre, qui permet à votre argent de fructifier petit à petit. Ne jamais oublier que les petits ruisseaux forment les grandes rivières !

En revanche, il faut savoir que ce ne sont pas des placements adaptés à des stratégies d’investissement à long terme, et il faut quand même diversifier son portefeuille.

  • Les actions

Les actions constituent probablement l’investissement le plus rentable, mais aussi le plus risqué ! Lorsque vous achetez une action, vous achetez essentiellement une partie d’une entreprise. Vous devenez alors actionnaire avec tous les droits qui en découlent : droit de vote et droit aux dividendes.

La plupart des actions sont achetées et vendues sur des bourses telles que le Nasdaq, Euronext Paris ou encore ou la Bourse de New York appelée le NYSE. Il est possible d’acheter des actions directement sur Internet via un compte-titres ouvert chez un courtier en ligne.

En revanche, il faut savoir que les actions nécessitent des compétences et connaissances en bourse approfondies. En effet, acheter une action ne s’improvise pas et demande quelques compétences en analyse fondamentale notamment. Il faut savoir au minimum savoir lire et interpréter les états financiers d’une société, mais aussi ses indicateurs financiers (PER, BPA, etc..).

Quand on souhaite investir en étant étudiant, on a parfois par le temps d’étudier chaque action et d’avoir tout le temps nécessaire à cela. C’est pour cela qu’il est parfois préférable de s’orienter vers d’autres instruments financiers.

  • Les obligations

Une obligation correspond simplement à un prêt d’un investisseur envers un emprunteur. En général, les obligations sont émises par des entreprises ou des États qui ont besoin de se financer.

L’entreprise ou l’État utilise l’argent que vous lui avez « prêté » pour financer ses besoins. En contrepartie, l’investisseur reçoit des intérêts sur son investissement. Les obligations sont un ingrédient clé d’un portefeuille équilibré, car elles peuvent contribuer à atténuer le choc en cas de chute des marchés boursiers.

Elles sont considérées comme moins risquées que les actions, sauf en ce qui concerne les junk bond.

  • Les fonds communs de placement

Les fonds communs de placement sont des fonds d’investissement qui collectent l’argent des investisseurs pour l’investir dans des instruments financiers, souvent des actions ou des obligations. Ces fonds communs de placement peuvent prendre la forme d’OPCVM ou de FIA.

Les fonds communs de placement les plus répandus sont les OPCVM. Il s’agit de fonds qui sont gérés par un gestionnaire de fonds qui sélectionne et modifie les actifs du portefeuille afin d’essayer de maximiser les bénéfices pour les investisseurs. L’OPCVM se rémunère sur les frais de gestion annuels, les frais d’entrée du fonds ainsi que parfois, des frais de sortie.

Ces fonds peuvent investir sur un secteur d’activité précis (comme la technologie ou les soins de santé), un secteur géographique, ou encore un type d’action (croissance ou valeur).

Les fonds communs de placement permettent d’être exposé à une multitude d’actions en une seule transaction, c’est pour cela qu’ils sont très prisés par les investisseurs qui ne disposent pas de toutes les compétences nécessaires pour investir dans des actions individuelles.

  • Les fonds indiciels

Les fonds indiciels cotés en bourse, également appelés ETF ou trackers, sont des fonds d’investissement gérés de manière passive. Ils sont conçus pour suivre la performance d’un indice, un secteur d’activité, une matière première ou un autre actif particulier. Ainsi, vous pourriez avoir un ETF qui suit les obligations de sociétés ou encore des ETF sur l’immobilier.

Les ETF sont adaptés aux investisseurs débutants et amateurs qui veulent être exposé à un secteur d’activité, ou des zones géographiques en une seule transaction. Parmi les ETF les plus répandus pour les investisseurs particuliers, les ETF MSCI World sont parmi les plus populaires sur le marché car ils répliquent la performance de l’économie mondiale.

Les ETF sont peu coûteux en termes de frais, et généralement ils permettent aux investisseurs de diversifier leur portefeuille en une seule transaction. Cela leur permet d’avoir accès à des centaines d’actions, sans avoir à faire des recherches personnelles sur chacune d’entre elles.

Ils sont particulièrement adaptés aux étudiants car ils sont accessibles à partir d’une centaine d’euros pour la plupart, et vous pouvez investir chaque mois sur des ETF pour être exposé de manière globale aux marchés financiers.

  • Les autres investissements possibles

Vous pouvez également investir dans d’autres investissements tels que des devises, des biens divers (vins, champagnes, forêt, whisky, montres, bijoux…) ou encore des matières premières. Ces investissements sont beaucoup plus risqués car ils sont parfois moins réglementés et surtout moins liquides que ceux que nous venons de citer. Alors renseignez-vous toujours au préalable pour connaître l’adéquation d’un investissement à votre situation personnelle.

Pour ceux qui ont une appétence au risque encore plus élevés, vous pouvez opter pour des investissements plus risqués comme les cryptomonnaies et les NFT. Ces derniers ont tendance à être plus volatils et plus complexes, et vous devez donc vraiment vous assurer que vous n’investissez que ce que vous pouvez vous permettre de perdre.

En résumé : investir en étant étudiant

Le point le plus important pour les étudiants qui cherchent à investir est aussi le plus urgent : commencez dès aujourd’hui. La plupart des investissements sont à considérer à long terme, voir très long terme. Plus l’horizon d’investissement est éloigné, plus le potentiel de gain est élevé.

Donc, plus tôt vous commencerez à vous renseigner sur le marché, plus tôt vous pourrez commencer à voir les gains de vos investissements. Les étudiants peuvent commencer avec des sommes modestes et espérer accroître à la fois leurs connaissances et leur portefeuille.

Gardez à l’esprit qu’une approche mesurée est judicieuse lorsque vous débutez. Il est particulièrement risqué de miser à fond sur une action ou une catégorie d’actifs particulière, ce qui peut vous exposer à des pertes considérables en cas de baisse. Apprendre à gérer ses émotions, garder son sang-froid, et avoir une vision de long terme sont les clés pour tout investisseur qui débute dès le plus jeune âge.

⚠️ Avertissement : Les informations présentées sont données à titre informatif et ne doivent être en aucun cas considérées comme un quelconque conseil en investissement, ou une recommandation d’achat ou de vente. Les informations contenues peuvent devenir obsolètes avec le temps.
L'investissement dans des produits financiers (actions, ETF, OPCVM, etc..) est risqué par nature et doit s'envisager à long terme. Il est impératif que vous fassiez vos propres recherches avant toute décision d'investissement, ou rapprochez-vous d'un professionnel du secteur financier pour avoir un avis éclairé sur l’adéquation de ces investissements à votre situation personnelle.

Articles similaires...
Prendre sa retraite jeune
Lire plus

Comment prendre sa retraite jeune ?
[Le guide complet]

Atteindre le FIRE (Financial Independence, Retire Early) est un rêve pour beaucoup de gens. Cela semble être le but ultime : pouvoir quitter son emploi et faire ce que l'on veut de son temps. Mais est-ce vraiment possible ? Et si oui, comment s'y prendre pour l'atteindre ? Dans cet article, nous allons vous donner quelques conseils pratiques qui vous aideront à atteindre le FIRE !
investir-foret
Lire plus

Comment investir dans la forêt en 2022 ?
[Le guide complet]

Investir dans le secteur forestier est un moyen de diversifier ses capitaux tout en restant responsable, en profitant des avantages fiscaux et en jouissant d'une rentabilité globale intéressante. Il représente également un bon placement sur le long terme. Alors comment investir dans une forêt en 2022 ? Quel rendement peut-on espérer, et quels sont les inconvénients d'un tel investissement ?
Investir metaverse
Lire plus

Comment investir dans le metaverse en 2022 ?
[Le guide complet]

Le métaverse est un terme barbare dont la plupart d’entre nous n’avions pas connaissance il y a encore 1 an, avant que Facebook change de nom pour devenir Meta. Il s’agit d’environnements virtuels où les humains interagissent entre eux par le biais d’avatars sans être limités de manière physique, aux 4 coins du monde. Dans ce guide gratuit, nous allons vous aider à mieux décrypter ce qu’est le métaverse, et voir comment investir dans le metaverse en 2022, et profiter de cette nouvelle technologie.